Planificateur, Spécialiste de stratégies sectorielles (Deux experts nationaux)


Location : Brazzaville, CONGO
Application Deadline :27-Sep-21 (Midnight New York, USA)
Additional Category :Sustainable Development and Poverty Reduction
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
English   French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
04-Oct-2021
Duration of Initial Contract :2 mois

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Contexte et justification

En 2016, le Gouvernement de la République du Congo a fait le choix d’élaborer un plan national de développement épousant le quinquennat du Président de la République et opérationnalisant sa vision, exprimée à travers son projet de société : « La Marche vers le développement, Allons plus loin ensemble ». Ce PND a été conçu autour de trois principaux axes, à savoir : (i) le renforcement de la gouvernance ; (ii) la valorisation du capital humain ; et (iii) la diversification de l’économie. Dans sa phase de mise en œuvre, le PND 2018-2022 a été confronté à un nombre de difficultés notamment la baisse drastique des cours mondiaux du pétrole principal moteur de l’économie et des finances publiques, les contreperformances du secteur non pétrolier, l’insoutenabilité de la dette publique et la crise liée à la pandémie à coronavirus qui ont profondément et négativement affecté la trajectoire des objectifs fixés lors de la formulation dudit plan.

En matière de croissance, le PIB réel a chuté de 5,3% en 2020. Avec une croissance de -0,5%, l’économie congolaise connaitrait encore une récession en 2021, mais, de moindre ampleur. En 2020, la dette publique s’est élevée à 6 016,5 milliards de FCFA, soit 106 % du PIB et s’établirait à 4 694,8 milliards de FCFA, soit 66,4 % du PIB en 2021.Au niveau social, on observe, l’accroissement de la vulnérabilité de la population en raison des faiblesses en matière d’accès aux services sociaux de base (éducation, santé, emploi et système de protection sociale). Ces faiblesses socioéconomiques sont aussi imputables aux niveaux insuffisants de productivité, aux problèmes d’efficacité de la dépense publique, d’accès à des financements adaptés, de gouvernance, de capital humain et d’un climat des affaires non compétitif et insuffisamment habilitant.

Avec la réélection, le 21 mars 2021, du Président de la République du Congo et la mise en place d’une nouvelle équipe Gouvernementale, une nouvelle stratégie de développement a été proposée, traduite dans la vision du chef de l’Etat, exprimée dans son nouveau projet de société, « Ensemble, poursuivons la Marche ». Ce nouveau projet qui vise la relance économique et le développement durable du Congo, à travers un programme quinquennal, va servir de référentiel à la planification stratégique, à compter de 2022. Dans cette perspective, le Président de la République a annoncé dans son discours d’investiture du 17 avril 2021, l’élaboration du nouveau plan national de développement devant couvrir la période 2022-2026.

Ce nouveau cadre programmatique et stratégique de l’action Gouvernementale s’articule autour de neuf (09) axes, eux-mêmes structurés en trois (3) pôles de gouvernance, à savoir :

  • La gouvernance institutionnelle et systémique. Il est question ici de mettre un accent sur la consolidation de la paix et l’unité nationale, de la justice impartiale, la décentralisation, la lutte contre la pauvreté et les antivaleurs et la violence sous toutes ses formes.
  • La gouvernance économique et financière et attractive. Il s’agira de relancer une économie durement éprouvée, d’accélérer sa diversification et favoriser la création d’emplois en passant par l’amélioration du climat des affaires, le développement des mécanismes d’appui financier et non financier aux PME, promouvoir l’entrepreneuriat.
  • La gouvernance sociale et solidaire. A ce pôle, l’accent particulier est mis sur l’accès de la population aux services sociaux de l’éducation, la santé, électricité et de la protection sociale.

Le projet d’élaboration du nouveau Plan National de Développement (PND) annoncé par le Chef de l’Etat a donné lieu à la mise en place par décret n°2021-347 du 6 juillet 2021 d’une Task-Force des politiques économiques et sociales, dont une des attributions est d’élaborer le PND 2022-2026.

Le PND 2022-2026 servira de nouveau cadre de référence pour la conception, la mise en œuvre et le suivi des différentes projets, politiques, et stratégies de développement tant au niveau national que sectoriel et local. Ce document se fonde sur l’évaluation de la mise en œuvre du PND 2018-2022 et  les principales conclusions et recommandations qui en sont issues.

En outre, ce PND intégrera les problématiques majeures qui pourraient l’orienter tant au niveau international, régional et sous régional ou national.

Au niveau international, des réflexions intenses se concentre sur la décennie d’action concernant les Objectifs du Développement Durable (ODD) afin de remettre le monde sur la trajectoire de développement durable au regard des défis exposés par la pandémie de la COVID-19 et les défis et problématiques des changements climatiques.

Au niveau continental, l’Union Africaine (UA) est dans la dynamique de l’opérationnalisation de l’Agenda 2063 et de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) afin de bâtir une Afrique intégrée, prospère et en paix, soutenue et dirigée par ses propres citoyens et constituant une force dynamique sur la scène mondiale pour relever de nouveaux défis sur le continent, à court, moyen et long terme.

Au niveau sous régional, les dirigeants de la CEMAC ont élaboré une vision notamment de rendre le cadre macroéconomique et budgétaire soutenable, d’améliorer l’intégration régionale et financière. Pour opérationnaliser cette vision et en vue d’une relance post covid-19, la CEMAC a mis en place la deuxième phase révisée du Programme Economique et Financier (PREF CEMAC) 2021-2025.

Au niveau national, le Gouvernement a notamment repris les discussions avec le FMI en vue de la formulation d’un nouveau programme.

En considération de tout ce qui précède, le PND 2022-2026 devra donc anticiper et tenir compte de tous ces contextes et initiatives qui interfèreront avec les choix stratégiques qui seront retenus en vue de promouvoir une accélération de la croissance économique, du développement durable, de l’émergence économique et de l’atteinte des ODD.

Pour mener à bien cet exercice, il est prévu le recrutement d’une équipe multidisciplinaire d’experts pour accompagner le Ministère en charge du Plan notamment la commission technique mise en place par la note de service n°094-21/MEPSIR-CAB du 23 août 2021 dans le processus de l’élaboration du PND 2022-2026.

Les présents termes de référence décrivent les objectifs, les résultats attendus et les responsabilités des experts, les profils requis, la durée de la mission et les critères de sélection ainsi que la méthode d’évaluation technique des offres des candidats intéressés.


Duties and Responsibilities

  • Préparation des canevas méthodologiques sectoriels (instruments et rapports)
  • élaboration des Programmes Pluriannuels des Actions Prioritaires (PPAP) Sectoriels pour l’opérationnalisation du PND 2022-2026
  • Préparation du cadrage budgétaire sectoriel des programmes du PND 2022-2026
  • rédaction des contributions sectorielles aux différents documents du PND 2022-2026
  • Préparation et animation des ateliers de présentation des rapports sectoriels 


Competencies

Bonnes aptitudes interpersonnelles et de travail en équipe ;

Excellente communication orale et écrite en français ;

Excellent leadership et compétences managériales ;

Maîtrise des techniques de collecte et d’analyse des données ;

Parfaite maitrise des outils d’analyse de stratégie de développement ;

Très bonnes Connaissances du contexte du développement de la République du Congo ;

Excellentes capacités de facilitation avec l’utilisation de méthodes/techniques participatives ;

connaissance et maîtrise des Agenda 2030 des ODD et 2063 et du programme PREF-CEMAC ; (iv) au moins effectué une mission dans le cadre des travaux du comité technique de cadrage macroéconomique et budgétaire, à l’échelle nationale ou de l’institut national de la statistique.

 


Required Skills and Experience

Au moins un niveau Bac +5 en science économique, science sociale, en statistique, économétrie, ou domaines connexes ;

Au moins 5 ans d’expérience dans l’élaboration des stratégies sectorielles/nationales .



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact the eRecruit Helpdesk.

© 2016 United Nations Development Programme