Recrutement d'un Consultant (e) National (e) d'évaluation Projet PROSMED PIP.


Location : BAMAKO, MALI
Application Deadline :15-Oct-21 (Midnight New York, USA)
Additional Category :Democratic Governance and Peacebuilding
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
25-Oct-2021
Duration of Initial Contract :35 Jours travaillés
Expected Duration of Assignment :35 Jours travaillés

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Six ans après la signature de l'Accord de paix et de réconciliation en 2015, le Mali reste confronté à de nombreux défis sécuritaires avec l’apparition de nouvelles menaces contre la paix et la stabilité. L’insécurité, due à l’invasion djihadiste qui a commencé dans les régions du nord, s’est étendue au centre du pays avec l’avènement d’un extrémisme violent et la radicalisation des jeunes. En outre, la dégradation de la situation sécuritaire est exacerbée aujourd’hui par des tensions intercommunautaires. L'insécurité et l'insurrection ont réduit ultérieurement la faible présence de l'État dans les régions touchées entraînant une détérioration de l'état de droit et des conséquences négatives pour les capacités d'adaptation et les moyens de subsistance de la population locale, en particulier les femmes et les jeunes.

Des faiblesses en matière de gouvernance sont en outre présentes dans plusieurs administrations clés de l’État limitant l'accès aux services publics. La corruption et l'accumulation de richesses illicites persistent alors que les lacunes en matière de sécurité et de justice ont affecté la confiance du public dans le système judiciaire ainsi que la détérioration de l'état de droit, qui a un impact négatif sur les droits de l'homme. L'accès aux services judiciaires par les personnes vulnérables, en particulier les femmes, reste un défi. Les prisons sont surpeuplées, les conditions de détention dans les pénitenciers ne sont pas conformes aux standards internationaux et le nombre de détenus en détention préventive reste très élevé.

Afin d’accompagner les efforts mis en œuvre par le Gouvernement malien pour surmonter ces nombreux défis, le PNUD a développé un nouveau programme d’appui à la Stabilisation du Mali à travers le renforcement de l’Etat de Droit (PROSMED). Ce projet est mis en œuvre en partenariat avec d’autres acteurs du système des Nations Unies intervenants au Mali (MINUSMA SAJP, DAC, UNPOL, HCDH, ONUFEMMES, ONUDC, UNICEF, FNUAP) dans le cadre du centre global de coordination des activités relatives à l’état de droit dans les contextes post-conflit et de crise. Ce nouveau programme s’inscrit dans le cadre du nouveau programme pays du PNUD Mali (CPD) et du nouveau Cadre de Coopération des Nations Unies pour le Développement Durable au Mali 2020-24 (UNSDCF).

Ce programme a démarré en 2020 à travers la mise en œuvre plusieurs projets distincts :

  1. Le Plan d’Initiation de Projet (PIP) du PROSMED qui a permis de préciser les appuis que le PNUD pouvait fournir, dans le cadre de son nouveau programme. Ce PIP, élaboré en partenariat avec le Ministère de la justice et des droits de l’homme, le Ministère de la sécurité et de la protection civile, le Ministère de chargé de la réconciliation et le Ministère chargé des affaire religieuses a été mis en œuvre du 1er janvier 2020 au 30 septembre 2021 ;
  2. Le projet « prévenir et lutter contre l’extrémisme violent en Afrique : une approche basée sur le développement » qui s’insère dans le cadre d’une initiative régionale visant à renforcer les initiatives pour limiter la montée de l’extremisme violent pouvant freiner le développement de l’Afrique. Sa mise en œuvre a démarré en 2019 et se terminera le 30 novembre 2021.
  3. Le projet de « Construction de collecteur phase III dans la ville de Gao, Sosso-koïra », qui a pour objectif de contribuer à éliminer la stagnation des eaux pluviales, des eaux usées sources de pollution, de nuisances et la dégradation du sol. Ce projet s’inscrit dans le cadre infrastructures de paix prévues dans le cadre du PROSMED. Il a été signé en juin 2020 et se terminera le 31 décembre 2021.

A l’approche de la cloture de ces trois projets, le PNUD prévoit maintenant d'effectuer une évaluation finale des activités mises en oeuvre afin de faire le bilan sur les résultats obtenus dans le cadre de ces trois projets et d’évaluer qualitativement l'impact et la pertinence de l'appui fourni à ce jour. Cette évaluation servira à orienter et à renforcer les activités qui seront mis en œuvre dans le cadre du programme PROSMED, en particulier celles liées à la prévention et à la gestion des conflits et à la prévention de l’extrémisme violent.

-       PRINCIPAUX OBJECTIFS DE LA MISSION

Objectif général

Cette évaluation a pour objet de mettre en exergue et d’analyser les résultats atteints par les trois projets sur la base des indicateurs initialement définis, d’en évaluer l’impact et d’identifier les leçons apprises qui serviront pour la suite de la mise en œuvre du programme PROSMED.

Objéctifs spécifiques

L'évaluation est prospective et permettra de saisir qualitativement et efficacement les leçons apprises ainsi que de fournir des informations sur la nature, l'étendue et, dans la mesure du possible, l'impact potentiel, la pertinence et la durabilité des projets ciblés, et, en particulier, des activités liées à la prévention et à la gestion des conflits et à la prévention de l'extrémisme violent.

L'évaluation portera sur la conception et l'état de la mise en œuvre du programme et examinera les indications préliminaires de l'impact potentiel, de l'efficience et de l'effet du projet, et de la durabilité des résultats par rapport aux résultats prévus et aux effets attendus, tout en tenant compte des droits de l'homme et de la dimension de genre. En particulier, elle se concentrera sur la collecte et l'analyse des leçons apprises, des défis rencontrés et des meilleures pratiques obtenues au cours de la période de mise en œuvre, dans le but de comprendre ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné afin de guider la programmation future dans le cadre du PROSMED. L'évaluation portera également sur la synergie entre les programmes en objet ainsi que d'autres programmes mis en œuvre dans ces domaines et suggérera des moyens de créer davantage de synergie.

En particulier, l'évaluation accordera une importance particulière aux activités pilotes menées dans le cadre du programme pilote intitulé « prévenir et lutter contre l’extrémisme violent en Afrique : une approche basée sur le développement »  financé dans le cadre du programme régional de la Prévention de l’Extrémisme Violent (PEV), en vue d'identifier les activités clés à mettre à l'échelle et à dupliquer dans le cadre du programme PROSMED. A cet fin, il s'agira d'évaluer qualitativement les interventions concrètes qui ont donné les meilleurs résultats aux yeux des communautés, les "signes de succes", ainsi que leur effectivité et leur impact, et de préciser dans quelles conditions ces interventions pourraient être dupliquées et adaptées à d'autres localités.


Duties and Responsibilities

L’expert national travaillera sous la supervision du Conseiller Etat de Droit du PNUD pour mener à bien les tâches spécifiques suivantes :

Critères d’évaluation :

L’expert devra notamment tenir compte des critères suivants dans le cadre de son évaluation :

  • Analyse de la pertinence du projet
  • Analyse de l'efficacité du projet
  • Analyse de l'efficience du projet
  • Analyse de l'effet du projet
  • Analyse de la durabilité du programme
  • Analyse des thèmes transversaux : droits de l’homme et genre
  • Elaboration des recommandations

La mission proposera des recommandations portant sur la conception, la gestion et la pérennisation des résultats du Projet

Méthodologie :

Le processus comprend trois (3) phases, notamment :

1. Phase de préparation et validation de feuille de route (5 jours) : L'expert élaborera une feuille de route qui clarifiera la méthodologie de la phase de collecte des données et fournira des orientations pour l'évaluation des trois projets, en précisant : I) La portée et le cadre d’évaluation : La sélection de réspondants et les activitées concrètes à examiner II) La méthodologie pour l’évaluation, notamment le concept d'évaluation, la méthodologie, les questions d'évaluation, III) La méthodologie pour collecter et analyser les données, notamment les sources de données et l'outil d'analyse de la collecte y compris des questionnaires / de la guide d'entrevue (individuels, focus groups) IV) Une chronogramme/ un plan de travail détaillé pour l’évaluation, en précisant chaque etape de réalisation.

2. Phase de la collecte des données (20 jours): L'expert sera chargé, par le biais d'une approche qualitative, d'entreprendre une revue de dossiers sur les projets en question (revue et analyse des documents pertinents du projet, y compris les rapports trimestriels/biannuels de progrès, les études et analyses réalisées, etc.) et de collecter des données à Bamako et dans les localitées identifiés sur le terrain, en vue d'évaluer l’impact, l'efficience, l'effet, la pertinence et la durabilité des interventions clés enterpris dans le cadre des trois projets pendant la période d’évaluation.

3. Rédaction du rapport (10 jours) : A la suite au processus de la collecte de données, le consultant national d’évaluation élaborera le rapport d’évaluation des interventions ciblées enterpris dans le cadre du PROSMED, sur la base des informations recueillies par l’expert national durant les missions et la revue de dossiers, en vue d’examiner l'impact potentiel, de l'efficience et de l'effet du projet, et de la durabilité des résultats par rapport aux résultats prévus et aux effets attendus, ainsi que des leçons apprises, des défis rencontrés et des meilleures pratiques obtenues au cours de la période de mise en œuvre, tout en tenant compte des droits de l'homme et de la dimension de genre, afin de guider la programmation future dans le cadre du PROSMED.

-       PRODUITS LIVRABLES

  1. Soumission et approbation de la feulle de route (20%) qui couvre et spécifie  I) La portée et le cadre d’évaluation : Les programme concrètes à examiner dans le cadre du PIP PROSMED, la sélection de réspondants et les activitées concrètes à examiner II) La méthodologie pour l’évaluation, notamment le concept d'évaluation, la méthodologie, les questions d'évaluation, III) La méthodologie pour collecter et analyser les données, notamment les sources de données et l'outil d'analyse de la collecte pour chaque source de données, y compris des questionnaires / de la guide d'entrevue (individuels, focus groups) IV) Une chronogramme/ un plan de travail détaillé pour l’évaluation, en précisant chaque etape de réalisation.
  2. Soumission et approbation du rapport d’évaluation préliminaire (40 %), qui porte sur l'impact, de l'efficience et de l'effet du projet, la pertinence et et la durabilité, la dimension de genre et des droits de l’homme et les synergies des activités clés ciblées dans le cadre du programme PIP PROSMED, en particulier celles liées à la prévention et à la gestion des conflits et à la prévention de l'extrémisme violent.
  3. Soumission et approbation du rapport d’évaluation version final (40 %). Le contenu et la structure du rapport analytique final avec les conclusions, les recommandations et les leçons apprises couvrant la portée de l'évaluation devraient inclure les éléments suivants :

* Résumé exécutif

* Introduction

* Description de la méthodologie d'évaluation

* Analyse de la situation en ce qui concerne les résultats et les produits

* Analyse des opportunités afin de fournir une orientation pour la programmation future

* Principaux résultats, y compris les meilleures pratiques et les enseignements tirés

* Conclusion et recommandations

* Annexes : tableaux, termes de référence, visites sur le terrain, personnes interrogées, documents examinés.


Competencies

·       Très bonne maitrise de la langue française.

·       Qualités relationnelles.

·       Capacité avérée à planifier, organiser et mettre en œuvre efficacement des activités liées à une stratégie de communication.

·       Excellente capacité d’écoute et excellente aptitude à communiquer, oralement et à l’écrit.


Required Skills and Experience

·       Education : Au moins une maitrise ou équivalent dans les domaines des sciences sociales, socio-anthropologue, des sciences politiques, des sciences administratives, du Droit ou dans des disciplines apparentées.

·       Expérience :Au moins 3 expériences dans le domaine de l'évaluation des programmes de développement et de soutien à la programmation d’agences des Nations Unies/INGO/OS

  • Au minimum 3 ans d’expérience de recherche et /ou pratique sur des thématiques relatifs à la prévention d’extrémisme violent et la radicalisation sourtout, la cohésion sociale, la consolidation de la paix et/ou la prévention et gestion des conflits, la justice et la sécurité

·       Connaissance linguistique : Excellente connaissance orale et écrite du français. La connaissance des langues locales parlées dans les régions du Mali est un atout

Informatique : Bonne connaissance des outils informatiques (Word, Excel, PowerPoint, Email sous environnement Microsoft)



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact the eRecruit Helpdesk.

© 2016 United Nations Development Programme