Consultant(e) National(e)- Evaluation finale du projet « Réduction des effets négatifs de la migration des femmes et des jeunes hommes en investissant dans leurs capacités productives dans le département de Kantché / Zinder-WEE-Migration »



Advertised on behalf of :

Location : Zinder, NIGER
Application Deadline :09-Nov-21 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
English   French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
25-Nov-2021
Expected Duration of Assignment :35 jours

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Contexte :

Le Niger est un pays sahélien enclavé avec une superficie de 1,267,000 km carré et une population estimée à 19,1 millions d’habitants, dont la plupart (79%) vivent dans des zones rurales[1]. Le pays a un des taux de fécondité les plus élevés du monde (3,9%) et plus de 50% de la population ont moins de 18 ans.

Le projet intervient dans le département de Kantché, situé au sud-ouest de la région de Zinder. Il est connu pour les conditions de vie particulièrement difficiles auxquelles sont confrontées les populations, à savoir le problème récurrent de la réduction des terres arables, le lessivage des terres, la mauvaise répartition des précipitations dans l'espace et le temps, etc. Ces facteurs combinés exposent les femmes, les enfants et les jeunes à l’exploitation, aux agressions, aux abus, à la déscolarisation, à la mendicité de survie ou à la migration saisonnière, coûtant parfois leur vie.

Description du projet :

Ce projet d'ONU Femmes, financé par le gouvernement italien de 2019 à2021, vise à réduire et à atténuer les risques liés à la migration irrégulière à travers une approche globale visant des investissements dans le renforcement des capacités productives des femmes rurales et des jeunes hommes ruraux. Le changement attendu sera réalisé par trois domaines de résultats, principalement (i) l’accès accru des femmes et des jeunes hommes ruraux à des intrants adaptés à leur production agricole, (ii) leur accès accru au marché et aux sources d’énergie renouvelables et (iii) leur accès accru à l’information de qualité grâce à un programme éducatif solide sur les risques liés à la migration irrégulière.

Pour atteindre cet objectif, l’approche définie par le projet s’inscrit dans une dynamique participative et interactive impliquant les différents acteurs autour des filières agricoles porteuses pour les femmes et les jeunes hommes ruraux.

  • Intitulé du projet : « Réduction des effets négatifs de la migration des femmes et des jeunes hommes en investissant dans leurs capacités productives dans le département de Kantché / Zinder-WEE-Migration » ;
  • La structure budgétaire du projet : 1,683,502 USD en provenance du Gouvernement de l’Italie ;
  • Bénéficiaires directs : 1000 femmes et 500 jeunes hommes ;
  • Période de mise en œuvre du projet : Juillet 2019 – Juin 2021
  • Partenaires du projet :
  • 5 communes d’intervention : Dan Barto, Daouché, Ichirnawa, Kourni et Matameye ;
  • Institutions nationales : ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, et Ministère du Plan ;
  • Chefferie traditionnelle du canton de  Kantché ;
  • Groupements et associations coopératives de femmes et de jeunes hommes des communes partenaires ;
  • Médias audio et visuels,
  • Agences des Nations Unies (FAO, OIM,),
  • ProGEM/GIZ,

Le projet s'articule autour de trois (3) résultats, à savoir :

  1. Résultat 1 : Les femmes et les jeunes hommes des zones rurales, en particulier ceux des zones fortement exposées aux catastrophes naturelles, ont un meilleur accès aux intrants adaptés à leur environnement ;
  2. Résultat 2 : Les femmes et les jeunes hommes des zones rurales et leurs coopératives ont un accès accru à des marchés fiables et à des sources d’énergie alternative ;
  3. Résultat 3 : Les femmes rurales et les jeunes hommes ainsi que leurs familles sont sensibilisés contre les effets négatifs de la migration.

La mise en œuvre du projet a suivi des stratégies qui s'articulaient autour :

  • Choix d'une approche et d'interventions communautaires impliquant les femmes et les jeunes hommes comme acteurs et bénéficiaires,
  • Création et renforcement d’associations coopératives œuvrant dans la production, la transformation agro-alimentaire et la commercialisation,
  • Facilitation d’accès aux sources productives dont la terre, semences améliorées,
  • Réalisation d’infrastructures de transformation, d’écoulement des produits et d’équipements agricoles, de conservation et de traitement post agricole,
  • Renforcement des capacités de toutes les parties prenantes sur les itinéraires agricoles, 
  • Sensibilisation sur les opportunités agro-écologiques pour booster la production et générer des revenus aux bénéficiaires,  
  • Organiser des actions de sensibilisation et l’éducation par les pairs sur les risques liés à la migration irrégulière,
  • Créer des réseaux à tous les niveaux entre bénéficiaires et avec les communes, les services techniques.

[1] Institut National de la Statistique – Annuaire Statistiques 2016


Duties and Responsibilities

Objectif et portée de l'évaluation :

L'exercice proposé est l'évaluation finale du projet mis en œuvre dans le département de Kantché, région de Zinder (Niger), de juillet 2019 à juin 2021.  Les conclusions de l'évaluation sont destinées à être utilisées par les parties prenantes, y compris les donateurs, les agences d'exécution, comme ONU Femmes, et leurs partenaires pour l'apprentissage. Des efforts seront également déployés pour partager les résultats avec les principaux bénéficiaires à des fins d'apprentissage et de responsabilisation.

ONU Femmes continue également à utiliser intensivement les résultats de l'exercice comme base de connaissances pour tirer des leçons à partir d’une expérience nouvelle de renforcement des capacités économiques dans un contexte de migration irrégulière. En outre, les résultats de l'évaluation seront également utilisés en interne à des fins de planification et de programmation futures.

L'évaluation couvre toute la période de mise en œuvre dans tous les domaines couverts par le projet (c'est-à-dire, Kantché, Juillet 2019 - Juin 2021).

 

Critères et questions clés de l'évaluation

Lors de l'évaluation de ce projet, il est important de prendre en compte les critères de cohérence, l’efficacité, l’efficience, la connectivité, la couverture et la durabilité. Le projet doit également être apprécié sur les principes de genre, d’équité et de droits humains dans le contexte de migration.

Les questions ci-dessous en matière d’évaluation seront affinées au cours de la phase initiale en consultation avec les groupes de référence et le comité de gestion de l'évaluation,

Critères

Questions indicatives des informations clés à fournir

Pertinence

 

  • Est-ce que les activités du projet sont en adéquation avec les problèmes de genre identifiés dans ce contexte de migration irrégulière ?
  • Est-ce que les cibles (femmes et jeunes hommes) identifiés sont les plus pertinentes en termes de renforcement de capacités productives, de transformations agroalimentaires, de génération de revenus et de changement de comportements ?
  • Les besoins et les problèmes identifiés au départ sont-ils restés les mêmes au cours de la mise en œuvre du projet ou ont-ils connu une évolution ? En cas d’évolution de ces derniers, quelle a été la capacité de réactivité du projet face aux changements et émergence d’autres besoins et priorités ?

Efficacité 

  • Est-ce que les stratégies de mise en œuvre et les partenaires identifiés ont été les plus efficaces ?
  • Des résultats satisfaisants ont-ils été atteints par rapport aux objectifs fixés ? Quelles sont les causes de la réalisation et de la non-réalisation des résultats escomptés ?
  • Quelle est la mesure du changement dans les produits et les effets observés ?
  • Dans quelle mesure les changements ou les progrès réalisés peuvent-ils être attribués au projet ?
  • La valeur des changements observés est-elle positive ou négative ?
  • Dans quelle mesure les phases de planification et de mise en œuvre ont-elles respecté le principe de l’équité et de l’égalité du genre ?
  • Dans quelle mesure la stratégie de partenariat a-t-elle influencé l’efficacité du projet : Y a-t-il eu une synergie avec les autres projets et programmes intervenant sur la même thématique sur le terrain ?
  • Quelles sont les retombées de l'intervention -prévues et imprévues, positives et négatives-y compris les effets sociaux, économiques, environnementaux ?
  • Dans quelle mesure les bénéfices de l’intervention du projet ont-ils eu un effet plus large
  • Dans quelle mesure les produits de changements de comportements ont-ils été conformes aux besoins réels des communautés ?
  • Les produits de changement de comportements menées en collaboration avec les médias et les agences de communication audio et visuelles ont-elles réellement contribué à réduire les risques liés à la migration irrégulière sur les femmes et les jeunes hommes ?

Efficience

  • Le projet a-t-il utilisé les ressources de la manière la plus économe possible pour atteindre ses objectifs ?
  • Le projet a-t-il été mis en œuvre dans la manière la plus optimale par rapport aux alternatives ?
  • Dans quelle mesure les ressources suffisantes ont-elles été mises à disposition pour renforcer les capacités productives et réduire les risques liés à la migration irrégulière chez les femmes et les jeunes hommes ?
  • Quel est le degré d’efficience (timely) des procédures opérationnelles d’ONU Femmes dans sa réponse à la réduction des risques liés à la migration irrégulière en lien avec la production agricole, la transformation et la commercialisation ?

Connectivité

  • Y a-t-il une stratégie de pérennisation pour transférer les acquis et responsabiliser les bénéficiaires et acteurs appuyés ?
  • Quels enseignements en lien avec le partenariat pourraient être utiles à d'autres projets similaires ?

Couverture

  • Qui a été soutenu par les interventions ? et quels groupes n'ont pas été pris en compte?
  • Les appuis du projet sont-ils adaptés aux besoins des groupes cibles ?

Partenariat, Genre, Equité

  • Le document du projet intègre-t-il un diagnostic genre ?
  • La composition de l’équipe de gestion du projet a-t-elle tenu compte de l’équité du genre ?
  • Les rapports de suivi du programme montrent-ils clairement les résultats spécifiques sur les femmes et les hommes ?
  • La participation des cibles, leaders communautaires et autorités administratives aux activités de la communauté a été assurée ? Quels sont les effets ayant été obtenus ?
  • Est-ce les activités ont promu l’autonomisation ainsi que la réduction des risques liés à la migration irrégulière sur les cibles ?
  • Est-ce qu’on constate une pleine participation des femmes et des jeunes hommes dans les changements majeurs observés ?

 

Méthodologie (processus et méthode)

L’évaluation sera menée suivant les normes d’évaluation d’ONU Femmes en intégrant l’égalité/équité du genre. Le processus d’évaluation sera participatif de la planification à la livraison du rapport final.

La méthodologie doit clairement viser la mise en évidence des enjeux du genre dans la mise en œuvre du projet. Ceci est l’un des éléments par lesquels cette évaluation sera passée au crible des examens visant la classification des rapports selon les critères du « UN-SWAP »[1]

Globalement, l’évaluation commencera par une phase de préparation (cadrage, revue documentaire, et conception des outils de collecte). L’évaluation sera conduite par une équipe composée de consultants international et national qui effectuera la collecte de données dans les sites d’intervention du projet en collaboration avec des enquêteurs. Ensuite l’équipe de l’évaluation présentera un rapport de mission à ONU Femmes et préparera l’aide-mémoire pour un atelier de restitution des principaux constats. L’équipe de l’évaluation procèdera si nécessaire à une collecte des données complémentaires en vue d’intégrer les amendements de l’atelier de restitution. Un rapport provisoire sera produit et soumis à l’appréciation du bureau ONU Femmes. Enfin, l’équipe de l’évaluation produira le rapport final de l’évaluation.

La méthode d'évaluation inclura les éléments suivants :

  • Une conception de l'évaluation qui s’appuie sur les questions d'évaluation détaillées et retenues, puis organisées en une matrice d'évaluation ;
  • Les instruments et outils seront utilisés pour collecter des informations et des données qualitatives et quantitatives pertinentes, y compris l’identification d’une variété d’informateurs clés à interviewer ;
  • Les approches pour l'analyse et l'interprétation des données  

Concernant la méthode, l’équipe des consultants :

  • Effectuera une revue documentaire et la conception des outils de collecte de données ;
  • Recrutera et formera les enquêteurs qui appuieront les consultants sur les outils de collecte ;
  • Effectuera des entretiens, focus group et observations directes avec les parties prenantes du projet
  • Effectuera une analyse des données de base et secondaire à travers l’approche de triangulation.

La liste des sources d'informations recueillies sera annexée au rapport.

Parties prenantes

Les principales parties prenantes qui participeront à cette évaluation sont : le comité de gestion de l’évaluation, le groupe de référence, les partenaires de mise en œuvre de ce projet, les bénéficiaires du projet et l’équipe de l’évaluation.

Chronogramme

L’évaluation se déroulera sur une période de 35 jours ouvrable sur une période de 5 mois calendaires soit 03 janvier au 31 Mai 2022.

Tâches                     

Délais

Livrables

Personne responsable

Echéances de paiement

Séance de travail avec ONU Femmes à Niamey

3 janvier 2022 (1jour)

Cadrage technique validé

L’équipe de l’évaluation

 

Phase de préparation : conception des outils de collecte et élaboration du rapport de démarrage

25-28 janvier 2022 (4 jours)

Rapport de démarrage validé

La gouvernance de l’évaluation

1er paiement (30%)

Phase de collecte de données

21 février au 07 mars 2022 (15 jours)

Listes et sources d’information

L’équipe de l’évaluation

 

Phase de l’analyse de données et production du rapport provisoire

 21 au 25 mars 2022 (5 jours)

 

Présentation sur les constats préliminaires

Rapport provisoire

L’équipe de l’évaluation

 

Séance de présentation avec ONU Femmes

06 avril 2022 (1 jour)

 

Synthèses des recommandations et suggestions sur le rapport provisoire validé en lien avec les paramètres GERAAS

La gouvernance de l’évaluation

 

2éme paiement (30%)

Production du rapport final

18 au 25 avril 2022 (6 jours)

Rapport final

L’équipe de l’évaluation

 

Validation

11 mai 2022 (1 jour)

Rapport final validé

La gouvernance de l’évaluation

3éme paiement (40%)

 

Gestion de l’évaluation

  • Le comité de gestion de l'évaluation :
  • Dirige le processus d'évaluation du projet et fournit l’orientation globale;
  • Est responsable de la supervision quotidienne de l'évaluation pour garantir des livrables de bonne qualité et minimiser les risques éventuels qui pourraient survenir au cours du processus ;
  • S’occupe de l’organisation des ateliers de validation et de vulgarisation,
  • Approuve les livrables conformément aux critères standards GERAAS ONU Femmes,
  • L’équipe de l’évaluation :
  • Est responsable des aspects logistiques de l'évaluation et le recrutement ainsi que la formation des enquêteurs. Elle est aussi responsable de la conception et la diffusion des outils de collecte de données.
  • Le groupe de référence :
  • S’assure que l’approche utilisée dans l’évaluation est solide et pertinente pour les parties prenantes présentes lors du processus ;
  • Donne des commentaires et des conseils à chaque étape du processus de l’évaluation

Structure Organisationnelle

Fonction

Membres

Comité de direction de l'évaluation

  • Approuve l’initiation de l’évaluation, ses termes de référence et la dissémination de ses conclusions ;
  • Émet les réponses de la direction à la suite des recommandations du rapport d’évaluation.
  • Gouvernement de l’Italie (à travers l’Ambassade de l’Italie au Niger),
  • Représentant résident de ONU Femmes Niger

Comité de gestion de l'évaluation

  • Gère la sélection des consultants, les arrangements contractuels ainsi que les paiements ;
  • Garantit l'indépendance de l’évaluation ;
  • Approuve les livrables et assure la diffusion des conclusions et recommandations.
  • Spécialiste régional en Evaluation, Bureau régional de ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre
  • Chargé de suivi et évaluation, ONU Femmes Niger  
  • Spécialiste Autonomisation Economique des femmes (WEE)
  • Chargée de Programme WEE ONU Femmes Niger 
  • Responsable du Monitoring and Evaluation Analyst, Bureau régional de ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre
  • Sécrétaire éxécutif de l’ONG Garkua

 

Groupe de référence

(Organe consultatif)

  • Passe en revue le cahier des charges de l’évaluation ;
  • Émet des avis techniques à des étapes-clés de l’évaluation Appui la diffusion du rapport final de l’évaluation, en particulier les conclusions et recommandations.
  • Bénéficiaires du projet : TBD
  • Autres personne ressource : TBD

Responsabilités du Consultant-e National-e

Les consultants interviendront dans l’accomplissement des activités et résultats suivants en concertation avec le comité de gestion de l’évaluation :

  • Participer activement à la phase préparatoire de l’évaluation, y compris la rédaction de la note de démarrage portant sur la méthodologie, les sources d’information dont la liste des personnes à interviewer avec en annexe le plan de travail ;
  • Former les enquêteurs sur les instruments de collecte de données ;
  • Participer à la revue documentaire de la programmation d’ONU Femmes Niger - rapports annuels, rapports aux donateurs, documents de projet, rapports d’évaluation ;
  • Participer et superviser la collecte des données sur le terrain
  • Participer aux analyses des données collectées ;
  • Participer à la présentation aux parties prenantes des résultats préliminaires de l’évaluation avant la rédaction du pré-rapport d’évaluation ;
  • Participer à la rédaction du rapport final de l’évaluation. 

UN SWAP EPI Technical Guidance and Scorecard. Nous serons jugés sur la base des critères de qualité suivants du rapport d’évaluation :

  1. GEEW is integrated in the evaluation scope of analysis and evaluation indicators are designed in a way that ensures GEEW related data will be collected.
  2. GEEW is integrated in evaluation criteria and evaluation questions are included that specifically address how GEEW has been integrated into the design, planning, implementation of the intervention and the results achieved;
  3. A gender-responsive methodology, methods and tools, and data analysis techniques are selected.
  4. Evaluation findings, conclusions and recommendations reflect a gender analysis.


Competencies

Valeurs Fondamentales:

  • Respect de la diversité
  • Intégrité
  • Professionnalisme

Compétences fondamentales:

  • Sensibilisation et sensibilité en ce qui concerne les questions de genre
  • Responsabilisation
  • Résoudre les problèmes de façon créative
  • Communication efficace
  • Collaboration inclusive
  • Engagement des parties prenantes
  • Donner l’exemple


Required Skills and Experience

Education :

  • Master en Sciences Sociales ou autres études pertinentes.

Expérience :

  • Au moins 8 ans d'expérience de travail d’évaluation appliquant des méthodes d'évaluation qualitative et quantitative ;
  • Avoir conduit des évaluations sensibles au genre est un atout ;
  • Expérience en approches d'analyse basées sur l’autonomisation économique des femmes et des jeunes, la migration et le genre ;
  • Compétences en matière d'analyse des données désagrégées ;
  • Bonne capacité analytique et solides compétences rédactionnelles ;
  • Excellente capacité de communiquer avec les parties prenantes et connaissances informatiques,
  • Expérience du pays ou de la région ;
  • Compétence écrite et orales en anglais et en français ;
  • Parler les langues locales (haoussa, peulh)

Procédure de soumission

  • Les candidats intéressés sont appelés à postuler en ligne suivant les indications ci-dessous et la date limite indiquée dans l’appel d’offres ;
  • Une lettre de motivation indiquant la disponibilité du consultant durant la période de l’évaluation
  • CV du/de la consultant(e) n’excédant pas 4 pages ;
  • 04 Références de réalisation des missions similaires et contact des organisations pour lesquelles l’évaluateur a réalisé des travaux précédemment
  • Les candidats présélectionnés seront invités à soumettre un rapport récent d’évaluation dont le candidat a été le principal auteur et qui sera analysé selon les standards GERAAS ;

Procédure de paiement

  • Les paiements seront effectués comme suit :
    • 30% du paiement total à l’approbation du rapport de démarrage par le comité de gestion ;
    • 30% du paiement total à l’approbation la livraison du pré-rapport par le comité de gestion de l’évaluation ;
    • 40% du paiement total à l’approbation du rapport final d’évaluation par le comité de gestion de l’évaluation :

NB : Chaque paiement est conditionné par l’approbation du livrable concerné par le comité de gestion l’évaluation. L’appréciation des livrables sera fait en lien avec les standards GERAAS ONU Femmes (Global Evaluation Report Assessment and Analysis System (GERAAS) https://www.unwomen.org/~/media/headquarters/attachments/sections/about%20us/evaluation/evaluation-geraasmethodology-en.pdf



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact the eRecruit Helpdesk.

© 2016 United Nations Development Programme