Expert(e)s UNCDF en Securite Alimentaire et Nutrition/Financement des PME/Financement de l’economie bleue/Financement climatique, de l’economie verte et énergies renouvelables/Inclusion et innovation financières/Financement des Infrastructures locales



Advertised on behalf of :

Location : UNCDF
Application Deadline :10-Dec-21 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :International Consultant
Languages Required :
English   French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
01-Mar-2022
Duration of Initial Contract :12 Months

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Sélection d'experts individuels pour une liste de Consultants au sein de l’UNCDF de diverses competences dans les secteurs prioritaires de la Securite Alimentaire et Nutrition? Financement des PME/ Financement de l’economie bleue/ Financement de l’economie verte, financement climatique et énergies renouvelables/ Inclusion et innovation financières/ Financement des Infrastructures locales.

Fondé par une résolution de l'assemblée générale en 1966, le Fonds d'Equipement des Nations Unies (UNCDF) met les finances publiques et privées au service des pauvres dans les 46 pays les moins avancés du monde. Avec son mandat de capital et ses instruments, l’UNCDF propose des solutions financières qui tentent de mobiliser des ressources publiques et privées, tant au niveau international que national, pour réduire la pauvreté et soutenir le développement économique local.

Les compétences de l’UNCDF s’exercent dans trois domaines de travail principaux : (1) le développement et le financement d'économies numériques inclusives grâce à une approche axée sur le développement de marché, largement stimulé par la finance numérique et l'innovation?; (2) le financement du développement local par le biais de la décentralisation fiscale (incluant le financement local de l'adaptation au climat), le financement municipal et le financement de projets structurés, pour stimuler la transformation du marché dans le développement économique local?; et (3) le financement des investissements, pour dynamiser l'accumulation de capital et la transformation du marché dans des zones financièrement mal desservies, ce qui inclut la recherche d'investissements, les vérifications requises, la réduction des risques, le déploiement de prêts et de garanties, et l'afflux de capitaux d'investissement d'investisseurs nationaux et internationaux. L'autonomisation économique des femmes et des jeunes est spécifiquement formulée dans toutes les activités de l’UNCDF, et cela concerne tant ses objectifs, ses approches, que sa théorie du changement, ses cibles et ses indicateurs.

L’UNCDF utilise un mélange de subventions, de subventions remboursables, de prêts, de garanties et d'assistance technique pour soutenir les entreprises qui démarrent, les PME, les projets, les institutions de microfinance et les investissements municipaux. Jusqu'à aujourd'hui, l'utilisation des prêts et des garanties par l’UNCDF s'est accrue et désormais l’utilisation plus efficace et plus étendue de ces instruments financiers est une ambition de plus en plus forte. L’UNCDF a également constaté une forte augmentation de la demande pour ses services de prêt et de garantie de la part d'autres agences des Nations Unies, notamment du PNUD. En réponse à la nécessité de déployer différents types de capitaux d’une meilleure tolérance au risque, un fonds d'impact financier mixte a été lancé par Bamboo Capital Partners, le BUILD Fund, à la suite d'une initiative conjointe entre l’UNCDF et ce gestionnaire d'actifs privé. Le Fonds BUILD sera complété par le mécanisme parallèle d'assistance technique BUILD Enterprise Resource (le « BUILDER TA Facilité » ou « BUILDER TAF » ou « BUILDER»). Ensemble, BUILD et BUILDER constitueront la première initiative d'investissements qui intègre les enseignements tirés des expériences passées de l’UNCDF pour créer une nouvelle approche innovante des investissements dans les PME des PMA.

2. CONTEXTE 

L’UNCDF réalise ses activités d'investissement catalytiques par le biais de la plate-forme d'investissement pour les PMA, l’unité LDCIP (Least Developed Countries Investment Platform). La LDCIP fournit le savoir-faire technique pour étendre le déploiement d’instruments de capitaux à une filière d’entreprises et de projets du « dernier kilomètre » qui est en croissance dans les PMA. La plate-forme dispose d’une équipe de spécialistes de l’investissement avec une expertise transactionnelle significative dans les PMA et des expériences d’investissement d’impact. L’équipe de la plate-forme LDCIP soutient les deux divisions opérationnelles de l’UNCDF (Inclusive Digital Economies Practice et Local Development Practice) ainsi que les agences du système des Nations Unies dans son ensemble sur les questions liées au financement des investissements et au financement innovant des ODD. 

Dans l’ensemble, l’objectif de la LDCIP est de soutenir un écosystème qui (a) démontre aux investisseurs nationaux et internationaux que les marchés des PMA peuvent réellement générer des rendements, offrir des opportunités pour des investissements bénéfiques et mériter l’attention d’un plus large éventail d’investisseurs? ; (b) utilise ces effets démonstratifs pour soutenir les améliorations politiques et réglementaires et amplifier ce qui fonctionne pour d’autres acteurs; et (c) aide un certain nombre d’entreprises à passer au niveau supérieur de croissance où davantage de financements commerciaux remplacera les financements à taux préférentiels. 

Les PME, les prestataires de services financiers et les projets qui démarrent dans les PMA n’ont souvent pas accès à des systèmes, des procédures, des ressources (notamment le capital humain) et des meilleures pratiques (sans parler des financements) qui leur permettraient d’améliorer leurs opérations, leur gouvernance et par voie de conséquence d’atteindre des niveaux supérieurs de durabilité et d’impact. L’assistance technique permettra à ces candidats potentiels ou entités faisant l’objet d’un investissement de transformer positivement et substantiellement leurs opérations et leur capital humain au fil du temps et d’atteindre une croissance et un impact durables dans les communautés qu’ils desservent. 

 

La LDCIP s’efforce de constituer une équipe cohésive et soudée de consultants en AT, avec une expérience de travail préalable substantielle et une solide expertise technique dans la fourniture d’AT et de conseils au profit d’entités commerciales opérationnelles dans les secteurs cibles suivants : 

 

• Sécurité alimentaire et nutrition (ODD 1 et ODD 2) : ce domaine se concentre sur les investissements dans le secteur agricole. Il cible les petites et moyennes exploitations agricoles ainsi que les entreprises agricoles tout au long des chaînes de valeurs agricoles qui seront financées directement ou indirectement. Parmi ceux qui pourraient bénéficier des investissements il faut mentionner : les coopératives respectueuses de l’environnement, les fermes commerciales, les agrégateurs, les fournisseurs de logiciels agrobusiness, les entreprises de transformation ou d’autres entreprises axées sur l’environnement qui prêtent en leur nom en faveur du secteur agricole, pour financer par exemple les petits exploitants. 

• Économie verte, financement climatique et énergies renouvelables (ODD 1 et ODD 7) : ce domaine se concentre sur les investissements visant à atténuer les effets du changement climatique et à favoriser l’accès à l’énergie propre aux communautés du « dernier kilomètre ». Parmi les entités pouvant faire l’objet d’investissements, il faut citer : les investissements dans les énergies renouvelables solaires et hydroélectriques hors réseau ou mini-réseaux, ainsi que les installations pour énergies renouvelables à l’échelle industrielle et une sélection d’installations sur réseau. 

• Économie bleue (ODD 14) : ce domaine se concentre sur les investissements dans des solutions durables dans les domaines de la pêche, du tourisme/écotourisme, de l’agriculture, de l’aquaculture et de l’élevage de coraux, des infrastructures, de la gestion des déchets et de la pollution, de la restauration et de la protection des écosystèmes océaniques et côtiers, etc. 

• Inclusion et innovation financières (ODD 1 et ODD 9) : ce domaine se concentre sur les investissements qui garantissent qu’une gamme de produits financiers est disponible pour tous les segments de la société, à un coût raisonnable et d’une manière durable. Parmi les entités pouvant faire l’objet d’un investissement, il faut mentionner : les fournisseurs de services financiers et les Fintechs (technologies financières), tels que les agrégateurs de paiements, les sociétés de transfert d’argent offrant une variété de produits et services financiers par le biais de canaux de distribution numériques (tels que les réseaux de téléphonie mobile). 

• Infrastructure locale (ODD 1 et ODD 11) : se concentre sur les investissements pour le financement d’infrastructures catalytiques (incluant, mais sans s’y limiter, les transports, les communications, les marchés) à fort impact sur le développement économique local. 

 

Trois lignes de services de développement des entreprises seront offertes aux bénéficiaires cibles de l’AT : 

 

• Assistance technique préinvestissement ou assistance-conseil pour la préparation à l’investissement. Ce secteur d’activité recouvre par exemple la préparation aux vérifications requises destinée à une entité pouvant faire l’objet d’un investissement ; la reconstruction des états financiers; la mise à jour des outils et procédures comptables et financiers; l’enregistrement et l’évaluation des actifs; la préparation de plans stratégiques/d’affaires; la modélisation financière des performances de l’entreprise historiques et futures; la compréhension des risques de change et la définition des stratégies de couverture de change; la compréhension des mécanismes de la dette et d’autres obligations financières; l’évaluation de la dynamique du marché et du secteur et la préparation de l’alignement de l’entité sur ceux-ci en vue d’une croissance future; le respect de l’environnement réglementaire local et, le cas échéant, international; l’évaluation de l’état actuel et l’établissement des objectifs concernant les critères ESG; etc. L’assistance-conseil pour la préparation à l’investissement doit être alignée sur la stratégie d’investissement. 

• Assistance technique post-investissement ou assistance-conseil dans les principaux domaines d’activité de l’entreprise. Ce secteur d’activité comprend la conception et la mise en œuvre de procédures opérationnelles standard; la mise en œuvre de processus et de contrôles adéquats pour la gestion opérationnelle et financière; l’adoption de systèmes et de processus numériques qui améliorent la gestion de la trésorerie, des stocks et des créances; la conception et l’exécution d’une stratégie de gestion du personnel et de gouvernance; la conception et l’exécution de stratégies de segmentation de la clientèle; la mise au point de stratégies de vente et de marketing efficaces; etc. L’assistance-conseil post-investissement doit être alignée sur la stratégie d’investissement. 

• Support Impact et ESG : Les facteurs d’environnement, sociaux et de gouvernance (ESG) seront des domaines transversaux d’AT. L’objectif est de doter les bénéficiaires de l’AT de connaissances et d’outils de base sur la manière de définir et d’opérationnaliser les normes ESG, leurs Objectifs de développement durable (ODD) grâce à une stratégie visant à garantir le respect des exigences de rapportage des véhicules d’investissement. Cela pourrait impliquer des formations et des webinaires destinés au conseil d’administration et à la direction, la conception de cadres de mesure d’impact et/ou ESG, un soutien pour la mesure et le suivi d’indicateurs d’impact sélectionnés, etc. dans le but d’améliorer les modèles d’entreprise (par exemple en décidant d’atteindre un plus grand nombre de jeunes et de femmes, en adoptant une approche tenant compte de la parité hommes-femmes dans le développement de produits, etc.), de mieux formuler le  récit d’impact et de communiquer l’impact réalisé aux principales parties prenantes en interne et en externe, etc. 

 

Afin de répondre aux divers besoins des bénéficiaires cibles de l’AT, l’UNCDF recherchera des experts individuels possédant des compétences et des expériences qui correspondent aux secteurs susmentionnés, tels que :

 – Financement des MPME, financement de projets, services financiers numériques, financements inclusifs, financements à impact, développement durable. 

– Financement de l’économie bleue, financement du climat, etc. 

– Planification stratégique, planification des affaires, études de marché, études de faisabilité, etc. 

– Formation à la gouvernance/de conseil d’administration et à la gestion des risques.

– Gestion des normes ESG et de l’impact ; évaluation de l’impact ; normes, meilleures pratiques et standards liés à chaque secteur prioritaire; contrôle et évaluation. 

– Contrôle et gestion financière, gestion de portefeuille, gestion du crédit et des risques, analyse financière, audit (interne/externe), contrôle interne, comptabilité, etc. 

– Fabrication, production et opérations (achats, logistique, gestion des transports, gestion de la chaîne de valeur, optimisation/ingénierie des processus commerciaux, conception de procédures opérationnelles standard, etc.). 

– Gestion des ressources humaines, formation aux compétences non techniques, formation aux compétences techniques (conception et livraison), andragogie, coaching, mentorat, gestion de projet, etc. 

– Produits de gestion des connaissances. 

– Marketing, communication, distribution, canaux de distribution alternatifs, etc. 

– Gestion de la relation client.

– Gestion des SIG et des TIC, etc. 

– Juridique et conformité. 

 

Certaines opportunités d’investissement proviendront du système des Nations Unies dans son ensemble et ces agences peuvent avoir besoin d’un soutien plus élaboré pour identifier les besoins d’AT et pour effectuer les diligences raisonnables en matière d’AT. Certaines opportunités d’AT peuvent être liées à des investissements qui devraient être référés au fonds BUILD. Dans de tels cas, le Consultant en AT préparera la transaction d’AT conformément aux directives opérationnelles du BUILDER TAF. 

 

L’UNCDF conclura un accord à long terme non exclusif (LTA) avec le ou les consultants en AT sélectionnés et fournira les termes de référence, ainsi que la portée des travaux, les éléments livrables spécifiques et les délais pour chaque projet d’AT, selon les besoins. Les personnes potentiellement intéressées sont priées de prendre note des éléments suivants : 

 

• Cette sollicitation s’applique à un accord à long terme (LTA) d’un an et renouvelable jusqu’à trois ans en fonction de la qualité de la performance du Consultant individuel. «LTA» fait référence à un accord mutuel selon lequel le consultant fournira les services requis, sur une période spécifique. 

• Un LTA est un accord mutuel entre l’UNCDF et un individu qui fournira les services requis à un prix fixe convenu applicable chaque fois que la fourniture de services est commandée à tout moment sur une période initiale de 12 mois, avec une prolongation éventuelle de 2 ans, en fonction de divers facteurs tels que la disponibilité du financement, les besoins continus du projet et la performance.

• Dans le cadre d’un LTA, l’UNCDF ne garantit aucune quantité de services pendant la durée du présent accord. En cas de demande de services, l’UNCDF passera un contrat directement avec le Consultant en fonction de ses besoins pour mener à bien ces activités. 

 Des termes de référence (TDR) spécifiques décrivant les résultats de chaque mission doivent être fournis, et doivent être alignés sur le TDR cadre du LTA, et un contrat individuel sera délivré au consultant, détaillant le calendrier de la commande, tout en respectant la tarification fixe convenue dans le LTA-cadre.

 


Duties and Responsibilities

Sous la supervision du Gestionnaire des services d’AT de la LDCIP et en étroite collaboration avec d'autres collègues de l’UNCDF et de la LDCIP, principalement ceux basés dans les pays, le consultant en AT devra spécifiquement :

• Assister l’UNCDF dans l'exécution de ses opérations d'assistance technique, à savoir :

  • En soutenant la réalisation d'évaluations des besoins d’AT à l'aide des outils de l’UNCDF;
  • En fournissant des conseils aux entreprises et en effectuant le suivi du développement commercial conformément aux termes de référence qui seront définis pour chaque projet d'AT.

• Dans certains cas, participer aux travaux des comités pour évaluer et assurer la qualité des opportunités d'investissement proposées en tant que membre indépendant du comité des services d’AT ou du comité d'investissement (ou de toute structure de gouvernance connexe), dans le respect des règles de confidentialité et de conflits d'intérêts.

• Dans certains cas, être présent et répondre aux questions des membres du comité.

• Fournir des recommandations à l’UNCDF sur la manière d'améliorer la conception, la mise en œuvre et le suivi des futurs projets d’AT sur la base du processus de mise en œuvre de l’AT dont il/elle est responsable.

• Produire des produits de gestion des connaissances et contribuer aux travaux de l’UNCDF liés aux recommandations politiques en fonction des transactions en AT. Il sera important de produire constamment de nouvelles connaissances en fournissant des services (ou appui-conseil) de développement des entreprises dans différentes zones géographiques et domaines thématiques et de pouvoir partager ces connaissances avec les membres de l’UNCDF. Le renforcement des connaissances, principalement à travers les transactions d’AT (et les prêts et garanties), peut contribuer à soutenir l’UNCDF dans l'élaboration de recommandations des politiques pour les décideurs, et contribuer au processus d'amélioration continue de l'assistance technique.

 

La commande de services sera formalisée en vertu d'une demande par courrier électronique du Gestionnaire des services d'AT de la LDCIP (ou de tout membre du personnel de l’UNCDF agissant au nom du Gestionnaire des services d’AT). Tout autre expéditeur d’e-mails de commande ne doit pas être considéré comme officiel et ne peut pas être utilisé comme base de facturation pour les services rendus, à l'exception des e-mails transmis par le Gestionnaire des services d’AT de l'équipe LDCIP (ou tout membre du personnel de l’UNCDF agissant au nom du Gestionnaire des services d’ AT).

L'e-mail de commande doit indiquer l'étendue des travaux, le niveau d'effort estimé (nombre de jours-homme) et toute exigence importante pour la mise en œuvre des services. Les travaux qui seront indiqués dans tout e-mail de commande DOIVENT s'inscrire dans le cadre étendu des services énumérés ci-dessus.

En réponse à la commande, les consultants en AT intéressés doivent soumettre une proposition qui devrait être valide pendant 120 jours.

 

  1. Produits à livrer et jalons du projet d'AT

Pour chaque projet d’AT, le Gestionnaire des services d’AT publiera un mandat spécifique détaillant le contexte, les objectifs des services, l’étendue des travaux, les produits spécifiques et les exigences de rapport, la durée, les résultats attendus, les qualifications et l'expertise du consultant en AT, etc.

Le tableau ci-dessous est donné à titre d'exemple du cadre standard des activités clés, des produits à livrer et du calendrier estimé qui seront décrits plus en détail dans chaque TDR.

 

Activité clé du projet

 

Produits à livrer/Jalons

 

Calendrier

Lancement du projet, réunions de démarrage et diagnostic institutionnel

 

Un rapport initial avec un plan d'activités ajusté qui doit être convenu avec le bénéficiaire de l'AT

 

Au plus tard 15 jours après la réunion de lancement

 

Étape 1 - Mise en œuvre des activités du projet

 

Rapport d'avancement 1 basé sur les jalons/produits à livrer convenus selon les termes de référence spécifiques

 

Idéalement 4 à 6 semaines après le lancement du projet.

 

Étape 2 - Mise en œuvre des activités du projet

 

Rapport d'avancement 2 basé sur les jalons/produits à livrer convenus selon les termes de référence spécifiques

 

Selon les termes de référence spécifiques ou la méthodologie proposée par le consultant en AT

 

Étape 3 - Mise en œuvre des activités du projet

 

Rapport d'avancement 3 basé sur les jalons/produits à livrer approuvés conformément aux termes de référence spécifiques

 

Conformément aux termes de référence spécifiques ou à la méthodologie proposée par le consultant en d’AT

 

Étape 4 – Etc.

Rapport d'avancement 4 basé sur les jalons/produits à livrer approuvés conformément aux termes de référence spécifiques

 

Conformément aux termes de référence spécifiques ou à la méthodologie proposée par le consultant en AT

 

Activités de désengagement progressif et atelier de clôture

 

Présentation PowerPoint ou compte rendu de l'atelier de clôture

 

Dans la semaine suivant la fin de la mise en œuvre des activités du projet

 

Activités d'achèvement du projet

 

Rapport final

Dans les 15 jours après la fin de l'atelier de clôture

 

 

  1. Paiements

Le consultant en AT sera tenu de soumettre des factures énumérant les jalons/produits à livrer achevés et le travail effectué au cours de la période donnée conformément au projet contractuel. Les paiements ne seront libérés que sur présentation de TOUS les documents suivants accumulés pendant la durée de la mission :

  1. Commandes par courrier électronique du Gestionnaire des services d'AT de la LDCIP (ou de tout membre du personnel de l’UNCDF agissant au nom du Gestionnaire des services d’AT)?;
  2.  Produits à livrer/résultats soumis au Gestionnaire des services d’AT de la LDCIP (ou à tout membre du personnel de l’UNCDF agissant au nom du Gestionnaire des services d'AT) dans le cadre des services demandés?;
  3.  Acceptation écrite des produits à livrer/résultats dûment signés par le Gestionnaire des services d’AT de la LDCIP (ou tout membre du personnel de l’UNCDF agissant au nom du Gestionnaire des services d’AT)?; et
  4. Approbation des montants dus par le Gestionnaire des services d'AT de la LDCIP (ou tout membre du personnel de l’UNCDF agissant au nom du Gestionnaire des services d’AT), qui servira d'autorisation de décaissement du paiement.

 

  1. Lieu d'affectation et voyage
  •  Le consultant en AT ne sera pas tenu d’être présent dans les bureaux de l’UNCDF. On attend de lui qu'il rende des services depuis son domicile. Les activités du projet d’AT exigeront que le consultant en AT effectue des travaux à domicile et/ou qu'il travaille in situ à différents endroits (locaux du bénéficiaire de l’AT, locaux des clients finaux, emplacements des parties prenantes, terrain, etc.).
  •  Compte tenu du contexte de la pandémie de COVID19, le consultant en AT devrait permettre des sessions de travail à distance et être équipé en conséquence pour en assurer, si nécessaire la mise en œuvre à distance sans heurts.
  • Aucun équipement ne sera fourni par l’UNCDF.
  • Dans le cas où un voyage hors de son domicile serait prévu, si le devoir professionnel l'exige, il sera payé par l’UNCDF, conformément aux politiques de voyage de l’UNCDF applicables aux consultants.
  • Des termes de référence séparés décrivant clairement les produits à livrer, un budget et des échéanciers clairs seront préparés et approuvés avant chaque mission sur le terrain conformément aux termes de la mission.

 

  1. Suivi et contrôle qualité

Le consultant en AT travaillera sous la supervision directe du Gestionnaire des services d’AT de la LDCIP et en étroite collaboration avec les équipes de l’UNCDF dans le pays.


Competencies

  1. Compétences institutionnelles
  1. Capacité à promouvoir la vision, la mission et les objectifs stratégiques de l’UNCDF.
  2. Faire preuve d'intégrité en étant un rôle-modèle des valeurs et des normes éthiques de l'ONU.
  3. Faire preuve de sensibilité et d'adaptabilité face aux différences culturelles, de genre, de religion, de race et d'âge.

 

  1. Compétences fonctionnelles
  1. Comprendre le fonctionnement d'une agence financée par des fonds publics comme l’UNCDF;
  2. Comprendre le fonctionnement des mécanismes de financement mixte et d'assistance technique financés par les donateurs, ainsi que leur alignement stratégique sur l'investissement durable.
  3. Comprendre comment les projets d'assistance technique sont structurés pour ajouter de la valeur à un investissement éventuel ou existant.
  4. Comprendre les difficultés communes des entités cibles (PME, fournisseurs de services financiers, projets d'infrastructure/entreprises, etc.), leurs investissements et leurs besoins d’AT, ainsi que la combinaison de divers instruments de financement et d’AT et le soutien requis à différents stades de croissance, de l'incubation à la mise à l'échelle jusqu'à la viabilité commerciale.
  5. Démontrer de solides capacités de gestion organisationnelle et de leadership (diriger et guider un groupe dans l'accomplissement des tâches et la réalisation des objectifs).
  6. Posséder de solides compétences analytiques, de recherche, d’étude et de rédaction analytique; qualifié pour la rédaction de rapports et de présentations concis au niveau de la direction.
  7. Posséder de bonnes compétences interpersonnelles et une expérience de travail efficace dans un environnement multiculturel, et sensible aux différentes opinions.
  8. Aptitude certaine à la résolution de problèmes avec un sens du consensus et de la flexibilité.
  9. Aptitude certaine à mettre en œuvre la mission à distance ou dans le cadre des restrictions de voyage applicables et des règles de distanciation sociale grâce à l’emploi de médias et d'outils numériques, au besoin.


Required Skills and Experience

5.1 Cursus académique

i. Qualifications minimales universitaires de niveau licence  en administration des affaires, financement du développement, diplôme d'études supérieures lié au développement durable, financement des PME, financement du climat, financement de l'économie bleue, énergies renouvelables, études environnementales, sciences de la mer, financement de projets, banque, économie, sciences sociales, agronomie/agro-finance, marketing, gestion, comptabilité, ingénierie, information, communication et télécommunication ou domaines connexes. 

ii. Une compétence supplémentaire en gestion de projet ou des accréditations/qualifications/diplômes supplémentaires liées aux compétences, ou activités similaires sont considérées comme un atout. 

 

5.2 Expérience

i. Expérience : Un minimum de 7 ans d'expérience appropriée dans le conseil (en tant que consultant individuel) ou au sein d'un cabinet de conseil réputé, dans l'environnement de la finance durable, de préférence pour/avec une institution de financement du développement, un investisseur d'impact, un programme de développement, dans le secteur du financement du développement ou dans le secteur privé ou une combinaison similaire de ces secteurs. 

ii. Un minimum de 5 ans d'expérience pratique dans la mise en œuvre de projets d'assistance technique axés sur les services de développement des entreprises pour les PME, les prestataires de services financiers et les projets/entreprises d'infrastructure?; et/ou expérience de participation à des comités spécifiques (par exemple, comité d'investissement, comité d'assistance technique, etc.) en tant que membre ou en tant que membre indépendant. 

iii. Expérience de travail sur les marchés émergents/frontière, notamment dans au moins 3 Pays les moins avancés. 

iv. Connaissances pratiques dans au moins un (et de préférence plusieurs) des segments d'activité prioritaires : agro-industrie, entreprises Fintech, institutions de microfinance, institutions financières, projets/entreprises d'infrastructure ou projets/entreprises de l'économie bleue. 

v. Avoir travaillé dans le système des Nations Unies ou dans une institution internationale de financement du développement est hautement préférable. 

vi. Connaissance pratique des Objectifs de développement durable (ODD), des ESG, et de la gestion de l’impact ou de l'évaluation d’impact et des meilleures pratiques en ce qui concerne les secteurs cibles et le développement du secteur privé. 

vii. Un minimum de 3 ans en formation d'adultes et en renforcement des capacités (conception et animation d'ateliers et de formations, coaching, mentorat, etc.) 

viii. Expertise avérée dans au moins trois des domaines suivants : 

– Financement des MPME, financement de projets, services financiers numériques, financements inclusifs, financements à impact, développement durable. 

– Financement de l’économie bleue, financement du climat, etc. 

– Planification stratégique, planification des affaires, études de marché, études de faisabilité, etc. 

– Formation à la gouvernance/de conseil d’administration et à la gestion des risques.

– Gestion des normes ESG et de l’impact ; évaluation de l’impact ; normes, meilleures pratiques et standards liés à chaque secteur prioritaire?; contrôle et évaluation. 

– Contrôle et gestion financière, gestion de portefeuille, gestion du crédit et des risques, analyse financière, audit (interne/externe), contrôle interne, comptabilité, etc. 

– Fabrication, production et opérations (achats, logistique, gestion des transports, gestion de la chaîne de valeur, optimisation/ingénierie des processus commerciaux, conception de procédures opérationnelles standard, etc.). 

– Gestion des ressources humaines, formation aux compétences non techniques, formation aux compétences techniques (conception et livraison), andragogie, coaching, mentorat, gestion de projet, etc. 

– Produits de gestion des connaissances. 

– Marketing, communication, distribution, canaux de distribution alternatifs, etc. 

– Gestion de la relation client.

– Gestion des SIG et des TIC, etc. 

– Juridique et conformité. 

 

En outre, les candidats intéressés doivent être en mesure de faire preuve de : 

i. Capacité de réflexion stratégique, esprit d'entreprise, capacité d'adaptation et capacité de traiter avec de grandes organisations. 

ii. Manifester un intérêt actif à contribuer à la croissance et au développement du « chaînon manquant » sur les marchés émergents/frontières et comprendre les environnements de marché sous-jacents, des opportunités et des obstacles à la croissance et à l'accès au financement. 

iii. Capacité à travailler dans un environnement multiculturel.

iv. Connaissances en informatique, notamment une utilisation compétente de la suite Office, des outils de communication et des outils de gestion de projet. 

 

5.3 Langues

i. La maîtrise de l'anglais ou du français à l'écrit et à l'oral est requise. 

ii. La maîtrise d'une seconde langue de l'ONU est un atout supplémentaire. Le bilinguisme en français et en anglais est préférable. 

iii. Parler une langue locale (du pays où le projet sera mis en œuvre) est un atout. 

 

6. MÉTHODOLOGIE D'ÉVALUATION DES CANDIDATS 

6.1 Sélection préliminaire 

Les candidatures seront examinées et seuls les candidats répondant aux deux critères suivants seront intégrés au groupe de candidats présélectionnés :

i. Études : Qualifications minimales universitaires de niveau licence en administration des affaires, financement du développement, diplôme d'études supérieures lié au développement durable, financement des PME, financement du climat, financement de l'économie bleue, énergies renouvelables, études environnementales, sciences de la mer, financement de projets, banque, économie, sciences sociales, agronomie/agro-finance, marketing, gestion, comptabilité, ingénierie, information, communication et télécommunication ou domaines connexes. 

Et

ii. Expérience : Un minimum de 7 ans d'expérience appropriée dans le conseil (en tant que consultant individuel) ou au sein d'un cabinet de conseil réputé, dans l'environnement de la finance durable, de préférence pour/avec une institution de financement du développement, un investisseur d'impact, un programme de développement, dans le secteur du financement du développement ou dans le secteur privé ou une combinaison similaire de ces secteurs.

 6.2 Présélection par examen sur dossier 

L’UNCDF procédera à un examen sur dossier pour établir une liste restreinte de candidats en évaluant les critères suivants à l'aide de points et de l'échelle de notation correspondants (100 points) : 

i. Études/qualifications (15 points);

ii. Expérience (pertinence, couverture géographique, etc.) (80 points) comme suit : 

iii. Langues (5 points).

Critères d'expérience - consultant en AT

Points maximums

  1. Expérience : un minimum de 7 ans d'expérience appropriée dans le conseil (en tant que consultant individuel) ou au sein d'un cabinet de conseil réputé, dans l'environnement des financements durables, de préférence pour/avec une institution financière de développement, un investisseur d'impact, un programme de développement, dans le secteur du financement du développement ou le secteur privé ou une combinaison similaire de ces secteurs.

10

  1. Un minimum de 5 ans d'expérience pratique dans la mise en œuvre de projets d'assistance technique axés sur les services de développement des entreprises pour les PME, les prestataires de services financiers et les projets/entreprises d'infrastructure?; et/ou expérience de participation à des comités spécifiques (par exemple, comité d'investissement, comité d'assistance technique, etc.) en tant que membre ou en tant que membre indépendant.

10

iii. Expérience de travail sur les marchés émergents/frontière, notamment dans au moins 3 Pays les moins avancés.

10

iv. Connaissances pratiques dans au moins un (et de préférence plusieurs) des segments d'activité prioritaires : agro-industrie, entreprises Fintech, institutions de microfinance, institutions financières, projets/entreprises d'infrastructure ou projets/entreprises de l'économie bleue.

10

v. Avoir travaillé dans le système des Nations Unies ou dans une institution internationale de financement du développement est hautement préférable.

5

vi. Connaissance pratique des Objectifs de développement durable (ODD), des ESG, et de la gestion de l’impact ou de l'évaluation d’impact et des meilleures pratiques en ce qui concerne les secteurs cibles et le développement du secteur privé.

10

vii. Un minimum de 3 ans en formation d'adultes et en renforcement des capacités (conception et animation d'ateliers et de formations, coaching, mentorat, etc.)

10

viii. Expertise avérée dans au moins trois des domaines suivants :

– Financement des MPME, financement de projets, services financiers numériques, financements inclusifs, financements à impact, développement durable.

– Financement de l’économie bleue, financement du climat, etc.

– Planification stratégique, planification des affaires, études de marché, études de faisabilité, etc.

– Formation à la gouvernance/de conseil d’administration et à la gestion des risques.

– Gestion des normes ESG et de l’impact ; évaluation de l’impact ; normes, meilleures pratiques et standards liés à chaque secteur prioritaire?; contrôle et évaluation.

– Contrôle et gestion financière, gestion de portefeuille, gestion du crédit et des risques, analyse financière, audit (interne/externe), contrôle interne, comptabilité, etc.

– Fabrication, production et opérations (achats, logistique, gestion des transports, gestion de la chaîne de valeur, optimisation/ingénierie des processus commerciaux, conception de procédures opérationnelles standard, etc.).

– Gestion des ressources humaines, formation aux compétences non techniques, formation aux compétences techniques (conception et livraison), andragogie, coaching, mentorat, gestion de projet, etc.

– Produits de gestion des connaissances.

– Marketing, communication, distribution, canaux de distribution alternatifs, etc.

– Gestion de la relation client.

– Gestion des SIG et des TIC, etc.

– Juridique et conformité.

15

 MAXIMUM TOTAL DE POINTS :

80

6.3. Entretien

Les candidats qui obtiennent le score le plus élevé lors de l'examen du dossier et qui satisfont également au seuil minimum (70 points) seront invités à un entretien Skype. Les candidats présélectionnés seront évalués davantage en fonction des critères suivants : expérience appropriée en assistance technique; domaine de connaissance?; compréhension des termes de référence; compétences en travail d'équipe et en gestion de projet. 

 

6.4. Propositions financières 

Les candidats présélectionnés seront évalués sur les soumissions techniques et financières, en accordant un poids de 70 % à l'offre technique et de 30 % à l'offre financière. 

 

6.5. Évaluation finale

 

L'évaluation finale combinera les scores de l'examen des documents, de l'entretien et de la proposition financière selon les pondérations suivantes attribuées à chaque domaine : 

– Examen du dossier (30 %) + Entretien (40 %) 

– Proposition financière (30 %) 

 

6.6. Attribution du contrat 

Les candidats obtenant le score de qualification le plus élevé lors de l'évaluation finale se verront proposer de conclure un accord à long terme avec l’UNCDF. 

 

7. PROCÉDURES DE CANDIDATURE 

Toutes les candidatures doivent contenir les informations suivantes dans un seul document Word ou PDF (car le système ne permet de télécharger qu'un seul document au maximum) réunissant les éléments suivants : 

i. Lettre de motivation avec un résumé des compétences en relation aux TDR 

ii. Veuillez vous référer au lien suivant pour un modèle : https://uncdf.link/olciafr

iii. Proposition financière : la proposition financière doit indiquer les honoraires professionnels quotidiens en USD 

iv. CV personnel détaillé 

 

8. RÉMUNÉRATION 

Les honoraires de conseil seront payés une fois que chaque mission/jalon sera terminé de manière satisfaisante. 

Notice:

Please note that this vacancy publication has also been posted in English in the following link:  UNCDF Jobs - 102948- Experts for a Roster of Technical Assistance (TA) (undp.org)



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact the eRecruit Helpdesk.

© 2016 United Nations Development Programme