Expert(e) Genre et Sécurité



Advertised on behalf of :

Location : BANGUI, CENTRAL AFRICAN REPUBLIC
Application Deadline :15-May-22 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Service Contract
Post Level :SB-4
Languages Required :
French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
01-Jun-2022
Duration of Initial Contract :12 mois

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Contexte

La République centrafricaine (RCA) continue de faire face à l'instabilité politique, aux conflits et à l'insécurité, aux ressources humaines et financières limitées des institutions étatiques, aux conditions socio-économiques et infrastructurelles inadéquates pour la reconstruction et le développement, et à une crise humanitaire en cours. Bien qu'il y ait des progrès notables et des efforts déployés par le gouvernement et les partenaires internationaux en vue de la stabilisation, du relèvement et de la consolidation de la paix, des défis subsistent.

Parmi les causes et conséquences structurelles du conflit en RCA, figurent les questions relatives aux secteurs de la sécurité. Néanmoins, l'armée nationale, les "Forces Armées Centrafricaines" - FACA, reste un pilier essentiel du parcours de consolidation de la paix du pays et a un rôle primordial dans la sécurisation du pays et la protection de la population contre les menaces de sécurité internes (groupes armés) et externes.

Après la relative amélioration du contexte sécuritaire suite à la signature de l'Accord de paix de 2019 prévoyant une cessation immédiate des hostilités de la part de tous les acteurs du conflit et la mise en place de mécanismes de paix et de justice pour favoriser le processus de consolidation de la paix, les élections de 2020-2021 ont menacé la paix fragile dans tout le pays. Faisant suite à la tenue des élections présidentielles et législatives de 2020-2021, des efforts renouvelés pour renforcer le règlement politique de 2019 se sont accompagnés d'une nouvelle tentative de renouvellement du contrat social entre l'État et le citoyen, notamment à travers la tenue d’un Dialogue Républicain avec l’ensemble des forces vives de la Nation.

Ces efforts doivent par ailleurs inclure un contrôle renforcé des autorités civiles sur les forces de sécurité pour garantir leur responsabilité. De manière notable, les organisations féminines et de jeunes, dont l’importance et le rôle clé dans le processus de consolidation de la paix ne cesse de croître, peuvent jouer davantage leur rôle de reddition des comptes, notamment par rapport aux groupes sociaux qu’ils représentent. En effet, dans son rapport 2020 sur les droits de l'homme en République centrafricaine, l'ambassade des États-Unis en RCA a indiqué que ce contrôle avait continué de s'améliorer mais restait faible. Cela peut être en partie attribuable au manque de capacités suffisantes de ces institutions, à la fois techniques et matérielles, pour promouvoir la responsabilité du secteur. En outre, les efforts de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR) et le retour d'un monopole de la violence à l'État nécessiteront des activités de stabilisation ciblées géographiquement pour assurer un « dividende de la paix » d'amélioration de la sécurité, de l'accès aux services de base et des opportunités de subsistance, comme base pour le retour en toute sécurité des personnes déplacées et des réfugiés et pour une transition progressive de l'aide humanitaire vers l'autosuffisance et le développement.

Le rôle et la conduite des FACA seront un élément essentiel pour assurer le succès. Les recherches ont constamment montré que les efforts de stabilisation pour assurer la paix et reconstruire le contrat social ne sont pas possibles sans appliquer des pratiques sensibles au genre et centrées sur les personnes. Les populations résidentes et de retour doivent être engagées sur une base inclusive, participative, équilibrée entre les sexes et les âges. Une meilleure égalité des sexes au sein des FACA et une approche plus sensible au genre des opérations et de la coopération civilo-militaire (CIMIC) sont considérées comme essentielles pour améliorer la protection des civils, mobiliser le soutien de la communauté et « gagner la paix ».

Grâce à l’appui financier de l’Union Européenne, ONU Femmes mettra en œuvre le Projet « Promouvoir l’Agenda Femmes, Paix, Sécurité parmi les acteurs militaires dans les pays en transition en Afrique », en République Centrafricaine et au Mali et appuyé par le Siège d’ONU Femmes. Cette intervention vise à accélérer l’action sur ce programme clé, en aidant à combler l’écart de mise en œuvre en mettant l’accent sur les acteurs militaires en Afrique. Il est également conforme au cadre politique de l’UE sur les femmes, la paix et la sécurité, y compris le plan d’action de l’UE en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes III (GAP III). Sur la base de l’approche stratégique de l’UE en matière de femmes, de paix et de sécurité, le plan d’action de l’UE sur Femmes, Paix et Sécurité, tel qu’il est également reflété dans le GAP III, définit des objectifs clairs, dans les domaines prioritaires clés suivants: i) prévention; ii) la protection; iii) les secours et le relèvement, et les trois principes généraux et transversaux de la participation iv); v) l’intégration d’une perspective sexospécifique; et vi) donner l’exemple.

Ce projet se déroule également dans le contexte du renforcement des capacités à l’appui de la sécurité et du développement (CBSD) de l’Union Européenne, qui permet de soutenir les acteurs militaires, dans des circonstances exceptionnelles lorsque l’armée atteint un objectif de développement.

L’objectif global est d’appuyer les acteurs militaires, en République centrafricaine et au Mali où les missions de maintien de la paix des Nations Unies sont actives, à contribuer efficacement et mobiliser le potentiel de transformation du programme Femmes, paix et sécurité. Il s’agira également de renforcer l’inclusion et l’intégration des femmes dans le secteur de la sécurité, y compris l’armée, et de veiller à ce que les forces armées soient mieux préparées, sur la base d’une analyse sexospécifique, à intégrer une perspective sexospécifique dans la planification et la conduite des opérations et des activités dans les situations de conflit et d’après conflit.


Duties and Responsibilities

Devoirs et Responsabilités

Résumé des principales fonctions : Expert (e) travaillera en étroite collaboration avec le Ministère de la Défense et sous supervision directe de la chargée de programme Femme Paix Sécurité et action humanitaire et en collaboration avec les autres membres de l’équipe du programme et de l’ONU-Femmes. Son rôle principal sera d’assurer la mise en œuvre du Projet d’appui à l’intégration de l’Agenda FPS dans les activités des acteurs militaires.

Gestion du programme et mise en œuvre :

  • Conduire l’évaluation des besoins en termes de renforcement de capacités, d’intégration du genre et d’appui aux parties prenantes dans le cadre du projet
  • Coordonner la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités des forces armées et de sécurité sur la prévention et la prise en charge des femmes et des filles en situation de conflit ;
  • Apporter une assistance technique aux partenaires de mise en œuvre des projets et programmes ONU Femmes et particulièrement les Forces armées et de sécurité (État Major General des Armées, École de Maintien de paix, la police) ;
  • Organiser des missions de suivi/supervision ; assurer la soumission à temps des rapports d’étape y compris les rapports finaux ;
  • Contribuer de manière significative à la mise en œuvre du programme pays de ONU Femmes ;
  • Sur base de l’évolution du contexte, faire des analyses et proposer des initiatives et axes d’interventions de ONU Femmes en matière de lutte contre les VSBG, paix et sécurité à intégrer dans programme global du bureau pays ;
  • Planification, suivi-évaluation :

  • Participer aux rencontres de planification stratégique et de rapportage (trimestriel et annuel) ;
  • Contribuer à la mise en place et au fonctionnement du dispositif de suivi-évaluation du programme ;
  • Produire les différents rapports de mise en œuvre du programme ;
  • Assurer toute autre tâche vous confiée par l’organisation.
  • Facilitation du processus de construction et de diffusion de connaissances :

  • Documenter les bonnes pratiques et les leçons apprises ;
  • S’assurer que les processus d’apprentissage et de suivi-évaluation sont en place pour la diffusion des bonnes pratiques ;
  • Organiser des sessions de formation pour les partenaires, personnel et autres acteurs dans des domaines variés en lien avec les thématiques clés de ONU Femmes ;
  • Préparer les briefings et les supports de présentation ;
  • Faire des contributions aux réseaux de connaissance et aux communautés d’apprentissage.


Competencies

Compétences

Compétences et Facteurs Critiques de Réussite :

  • Démontrer son attachement à la mission, à la vision et aux valeurs de ONU FEMMES ;
  • Faire preuve de sa faculté d'adaptation et de sa sensibilité à la culture, au genre, à la religion, la race, la nationalité et à l’âge.

Compétences fonctionnelles et opérationnelles :   

  • Bonne maîtrise des logiciels informatiques de traitement de texte (Word, Excel, PowerPoint, etc.)
  • Excellente capacité de négociation et de recherche de consensus avec les autres ;
  • Esprit d’équipe et une bonne communication ;
  • Capacité à effectuer une grande gamme d’activités spécialisées liées au suivi-évaluation.

Gestion et Leadership :

  • Aborder systématiquement le travail avec énergie et une attitude positive et constructive ;
  • Faire preuve de son habilité pour la communication orale et écrite ;
  • Rester calme, de bonne humeur et se contrôler même sous pression ;
  • Faire preuve d’ouverture au changement et d’habilité à gérer des complexités ;
  • Réagir positivement au feed-back critique et aux points de vue différents.

Compétences Corporatives :

Valeurs/Éthique :

  • Démontre un engagement aux valeurs d’intégrité des Nations Unies/ONU Femmes et des standards éthiques ; Prend des actions appropriées au contexte religieux et culturel, et montre du respect, du tact et de la considération pour les différentes cultures ;
  • Traite les populations sans favoritisme.

Gestion des relations :

  • Participe effectivement dans un environnement basé sur le travail d’équipe, le partage de l’information, la collaboration et la coopération avec les autres ;
  • Réagit de façon flexible et positive au changement, à travers une participation active ;
  • Planifie, définit les priorités et exécute les tâches à temps ;
  • Établit des objectifs et normes de performance clairs et des responsabilités, et assure la gestion ;
  • Favorise un environnement d’apprentissage ;
  • Facilite le développement des compétences personnelles et collectives ;
  • Fournit l’information orale et écrite d’une façon opportune, efficace et facilement compréhensible ;
  • Participe activement aux réunions et aux discussions de groupes en écoutant et en partageant l’information ;
  • Exprime ses idées dans l’intention de résoudre les problèmes, prend en considération les interventions des autres et est ouvert à la critique ; Documenté les bonnes pratiques et les leçons apprises ;
  • S’assure que le processus de suivi-évaluation est en place pour la diffusion des bonnes pratiques ;
  • Organise des sessions de formation pour le personnel d’ONUFEMMES, les partenaires et autres acteurs en planification/ Suivi et Évaluation.

Leadership personnel et efficacité :

  • Recherche et met en application des connaissances, informations et bonnes pratiques à l’intérieur comme à l’extérieur d’ONU Femmes et du Ministère de la Défense;
  • Prévoit et donne satisfaction aux besoins d’informations de l’équipe et des autres partenaires ;
  • Fait des efforts pour accéder personnellement à des standards d’excellence ;
  • Pose des actes qui vont au-delà de la simple réponse à des besoins évidents de la situation considérée et persiste jusqu’au succès final ;

Prend des décisions opportunes et appropriées en tenant compte des enjeux variés et complexes et se tient responsable de l’impact de ces décisions.


Required Skills and Experience

Education and certification:

  • Titulaire d’un Master/d’une maîtrise en Droit, Genre & développement et/ou tout autre domaine apparenté.

Expérience

  • Avoir un minimum de 5 années d’expérience dans les domaines liés à la défense nationale, forces armées et sécurité et Reforme du Secteur de Securité
  • Expérience dans la conduite de formations et compétences se rapportant aux domaines du genre et autonomisation des femmes, la participation des femmes dans les domaines de la paix et sécurité ;
  • Expérience prouvée dans le domaine de la planification, de la gestion des projets/programmes, des cadres de suivi-évaluation et des techniques de collecte et d’analyse des données socio-économiques ;
  • Avoir une bonne expérience en matière de coordination des partenaires et dans la gestion de programmes
  • Maîtriser les techniques de planification et de gestion des programmes basées sur les résultats ;
  • Expérience dans Facilitation de dialogue entre plusieurs parties prenantes de différentes origines et segments de la société
  • Avoir de l’expérience dans le développement de propositions de projets pour la mobilisation des ressources ;
  • Bonnes connaissances des règles et procédures des Nations Unies ;

Exigences Linguistiques

  • Maîtrise de la langue française ;
  • Bonne connaissance de l’anglais dans l’écrit et le parler ;
  • Une excellente connaissance du Sango et autres langues locales

Les candidatures féminines sont fortement conseillées.

    At UN Women, we are committed to creating a diverse and inclusive environment of mutual respect. UN Women recruits, employs, trains, compensates, and promotes regardless of race, religion, color, sex, gender identity, sexual orientation, age, ability, national origin, or any other basis covered by appropriate law. All employment is decided on the basis of qualifications, competence, integrity and organizational need.

    If you need any reasonable accommodation to support your participation in the recruitment and selection process, please include this information in your application.

    UN Women has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UN Women, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination.  All selected candidates will be expected to adhere to UN Women’s policies and procedures and the standards of conduct expected of UN Women personnel and will therefore undergo rigorous reference and background checks. (Background checks will include the verification of academic credential(s) and employment history. Selected candidates may be required to provide additional information to conduct a background check.)



    If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact the eRecruit Helpdesk.

    © 2016 United Nations Development Programme