Consultant (e) national(e) chargé(e) de rédiger la stratégie nationale pour la prévention et le traitement de la délinquance juvénile


Location : Brazzaville, CONGO
Application Deadline :22-Aug-22 (Midnight New York, USA)
Additional Category :Democratic Governance and Peacebuilding
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
01-Sep-2022
Duration of Initial Contract :40 jours
Expected Duration of Assignment :40 jours

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

La République du Congo a une population évaluée à 3 697 490 habitants lors du quatrième recensement Général de la Population et de l’Habitat d’avril 2017 et estimée à 5 203 073 habitants en 2018, dont 51% de femmes. Avec un taux de croissance de 3%, sa population est majoritairement jeune car plus de 4 personnes sur 10 (47,7%) ont moins de 20 ans. Les enfants de moins de 15 ans sont au nombre de 2 millions, représentant 38,6 % de la population totale. Le pays est faiblement peuplé, avec une densité moyenne de 15 habitants au km2 et moins de 2 habitants au km2 en dehors des deux grandes villes, Brazzaville et Pointe-Noire qui concentrent à elles seules les deux tiers de la population congolaise.

L’économie congolaise est largement dominée par la production pétrolière qui représente près des 2/3 du PIB, 90% des exportations et 75% des recettes budgétaires. Cette situation fragilise le pays, et le rend vulnérables aux variations des prix des matières premières.

Déjà en récession depuis 2014 en raison de l’effondrement des cours du pétrole, l’économie congolaise a encore été touchée par les mesures mises en place pour contenir la pandémie du Codid-19 dès l’année 2020. La crise économique et financière a été aggravée par les impacts économiques induites par cette pandémie.

Le pays est confronté à un chômage important dont le taux est estimé à environ 10,3% en 2020 selon la Banque Mondiale. La jeunesse est la première couche frappée par cette situation car plus de   30,5 % de jeunes se trouvent en situation de chômage (ETVA 2015).

La jeunesse congolaise constitue une tendance démographique dominante, notamment en milieu urbain. Les circonstances sociales marquées par des mutations en cours et accélérées ou amplifiées par l’exode rural, ont rendu difficile la vie en société. L’explosion démographique mal maîtrisée à Brazzaville et à Pointe-Noire, a eu pour conséquence le développement anarchique de ces villes, favorisant l’émergence des quartiers précaires et populeux.

Ainsi, une forme de violence sociale dont les jeunes sont les principaux acteurs, sur fond de criminalité, à des fins de survie, s’est instaurée dans ces quartiers minés par la consommation d’alcool frelaté, de drogue et autres stupéfiants. L’insuffisance d’éclairage public expose particulièrement les jeunes filles aux viols. Les jeunes vivant dans ces espaces, constituent un facteur potentiel d’insécurité et de trouble à l’ordre public, menaçant ainsi la quiétude des populations. Le phénomène des délinquants dits « bébés noirs », « kulunas » et autres, en nette expansion et celui des violences scolaires, en sont des illustrations éloquentes. Ce phénomène touche majoritairement les jeunes et adolescents organisés en bandes au sein des groupes structurés appelés gangs regroupant des jeunes des deux sexes, âgés de 10 à 35 ans environ, responsables des actes de pillage, d’extorsion de biens, et même parfois de crimes.

Cette situation dominée par des actes de violence trouve ses origines dans la fragilité des solidarités sociales, la pauvreté sous toutes ses formes, la déchéance des structures familiales, etc. En milieu urbain par exemple, la croissance démographique galopante ne favorise pas l’épanouissement des jeunes en particulier qui vivent dans un désert culturel, caractérisé par la rareté d’espaces de divertissement et l’insuffisance d’activités socioculturelles et sportives qui pourraient contribuer à éloigner ces jeunes de la violence.

Cette crise multidimensionnelle semble mettre en évidence des manifestations individuelles de souffrance, de pénurie matérielle, où les conduites criminelles et le passage à l’acte, sont des formes ou des modalités expressives de la personnalité de ces jeunes, sous-tendues par des stratégies de débrouillardise citoyenne et de survie au quotidien.

Le phénomène de délinquance juvénile est multiforme. En effet, on peut relever ce qui suit :

  • La violence sur fond de conflit territorial. Les groupes revendiquent chacun un espace géographique donné ; tel est le cas par exemple des « Arabes » d’une part, et des « Américains » d’autre part, qui organisent des batailles rangées pour bien marquer leur territoire qu’ils défendent avec acharnement ;
  •  La violence en milieu scolaire, violence ordinaire en voie de généralisation ;
  • La violence en gangs et bandes organisées, pratiquée à des fins criminelles.

En vue de faire face à ce fléau, une réponse politique réfléchie, concertée et opérationnelle est nécessaire afin d’enclencher le processus qui permettra d’éradiquer progressivement ce phénomène de violence aveugle.

C’est dans ce cadre que le Haut-Commissariat à la Justice Restaurative, au Traitement et à la Prévention de la Délinquance Juvénile et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) procèdent au recrutement d’un(e) consultant(e) chargé(e) de rédiger la stratégie nationale de prévention et de traitement de la délinquance juvénile qui fera l’objet de validation au cours d’un atelier organisé à cet effet.


Duties and Responsibilities

Le consultant aura pour mission de :

  • réaliser une étude descriptive de la délinquance juvénile

Il s’agira d’effectuer une analyse des faits et des facteurs ou causes de la délinquance juvénile. Dans le cadre de cette analyse, une typologie des délinquants sera établie, ainsi qu’une spatialisation et une cartographie des violences et actes de délinquance juvénile par aires géographiques. L’analyse débouchera sur des mesures pertinentes de prévention et de traitement de la délinquance juvénile.

  • identifier les mesures pertinentes de prévention et de traitement de la délinquance juvénile

Il s’agira pour le consultant d’analyser les résultats de  l’étude descriptive réalisée ainsi que l’exploitation des documents pertinents que le Haut-Commissariat mettra à sa disposition.

  • élaborer le plan d’action ainsi qu’un plan de communication nécessaire à la mobilisation des ressources et des partenariats en faveur de la Stratégie Nationale 

 

Le consultant sera chargé d’élaborer en sus de la stratégie, un plan d’action ainsi qu’un plan de communication indiquant clairement les actions à mener pour prévenir et traiter les questions de délinquance juvénile. Ce plan d’action doit être budgétisé sur la base des informations recueillies.

  • organiser les ateliers de présentation et de validation de la stratégie élaborée

Dans le processus de validation de la stratégie nationale de prévention et de traitement de la délinquance juvénile, le consultant animera les ateliers de prise de contact avec les parties prenantes et de validation de la stratégie sous la houlette du Haut-Commissariat à la Justice Restaurative, à la Prévention et au Traitement de la Délinquance Juvénile.


Competencies

VI.1. Niveau académique :

Le (la) candidat(e) doit être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 en sciences économique ou en sciences sociales ou un diplôme équivalent.


Required Skills and Experience

 

 

Formation académique

 

Être titulaire au minimum d’un diplôme universitaire de niveau Bac + 5 ou plus en sociologie, en psychologie, en économie de développement, en statistiques ou tout autre domaine similaire.

 

Expérience professionnelle

 

  • Justifier d’une expérience avérée d’au moins cinq (5) ans dans l’élaboration des documents stratégiques, politiques, programmes et projets ;
  • expérience, d’au moins 5 ans, dans le domaine de l’accompagnement, le partenariat avec des organisations et des institutions en matière de développement des initiatives de prise en main des questions d’insertion socioéconomique des jeunes ;
  • Une bonne connaissance de la situation de la délinquance juvénile en République du Congo ;
  • Une expérience en management de projets serait un atout
  • Au moins, 02 attestations de bonne exécution ou attestation de service délivrée par des organismes reconnus à l’échelle nationale ou internationale dans le domaine de l’élaboration des stratégies/plans.

Expérience pertinente dans le domaine

 

Avoir réalisé au moins deux missions similaires dans l’élaboration des plans stratégiques ou politiques.

 

 

Connaissances  

 

Justifier d’une grande capacité organisationnelle, d’une bonne capacité de rédaction et de synthèse.

 



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact the eRecruit Helpdesk.

© 2016 United Nations Development Programme