Conseiller Technique National - LDFP



Advertised on behalf of :

Location : Niamey, NIGER
Application Deadline :26-Sep-15 (Midnight New York, USA)
Additional Category :Sustainable Development and Poverty Reduction
Type of Contract :FTA Local
Post Level :NO-C
Languages Required :
English   French  
Duration of Initial Contract :1 an

Background

Le mandat initialement confié au Fonds d’Equipement des Nations Unies (UNCEF) par l’Assemblée générale des Nations Unies était d’assister les pays en voie de développement dans le développement de leur économie, en complétant les ressources existantes en matière d’aide à l’équipement au moyen de dons et de prêts » (Résolution 2186 de l’Assemblée générale, 13 décembre 1966). Celui-ci a été modifié en 1973 afin de viser en priorité les pays les moins avancés (PMA).

Le mandat financier d’UNCDF au sein du système des Nations Unies est unique. UNCDF a prouvé sa capacité à rentabiliser véritablement les investissements et interventions limités qui présentent davantage de risques dans ses principaux domaines de compétence, à savoir la finance inclusive et le financement du développement local.

UNCDF a également acquis une grande expérience dans le renforcement des capacités de financement des collectivités locales. Les programmes et projets pilotes ayant fait leurs preuves sont reproduits à grande échelle avec l’aide et le financement supplémentaire d’autres partenaires du développement, aux attributions différentes mais complémentaires.

C’est dans ce contexte qu’UNCDF a développé une série de programmes thématiques globaux :

Le Mécanisme pour le Financement de l’Adaptation au changement climatique au niveau Local (LoCAL) est un mécanisme qui favorise l'intégration de l’adaptation au changement climatique dans les systèmes de planification et de budgétisation des gouvernements locaux, la prise de conscience et l’accroissement des réponses au changement climatique au niveau local et  des financements d’adaptation au changement climatique à disposition des gouvernements et économies locales. LoCAL fonctionne grâce à des « subventions pour la résilience climatique basées sur la performance » (PBCRG) qui garantissent programmation et vérification des dépenses pour l’adaptation au changement climatique au niveau local, tout en encourageant une prise en compte systématique du changement climatique et de ses impacts sur les économies locales et l’intégration de l’adaptation dans la planification et les investissements.

 

Le Programme de Financement pour la Sécurité Alimentaire (Finance4Food) a pour objectif de renforcer la sécurité alimentaire des populations ciblées à travers des systèmes locaux de sécurité alimentaire plus résilients. Il vise à augmenter la résilience à travers des interventions de sécurité alimentaire coordonnées et facilitées par le biais des collectivités territoriales.

 

L’Initiative de Développement Local Transfrontalier (LoBI) vise à renforcer la gouvernance transfrontalière en Afrique de l'Ouest à travers la définition de stratégies régionales et nationales et la promotion de processus pilotes de développement local transfrontalier.

L’initiative pour la Finance au niveau Local (LFI) aide les pays à mobiliser des ressources financières nationales pour des investissements de transformation dans le développement économique local. L’initiative permet de développer un portefeuille de projets favorable au développement économique local dans lequel les acteurs nationaux peuvent investir.

Le programme pour un développement local inclusif et Equitable (IELD) offre une approche d’analyse des contraintes structurelles à l'autonomisation économique des femmes au niveau local et vise à favoriser des projets d’investissements publics et privés qui éliminent ces contraintes.

L’outil de diagnostic « LOOKING » consiste vise à aider les gouvernements à comprendre comment le développement local peut accélérer la croissance inclusive au niveau national.

Au Niger,  UNCDF a déjà lancé une initiative nationale « LoCAL-Niger » dans le cadre du Mécanisme pour le Financement de l’Adaptation au changement climatique au niveau Local (LoCAL). UNCDF poursuit aussi son travail dans le domaine du développement local et de la sécurité alimentaire à travers le Projet Appui au Développement Economique Local (PADEL II) qui opère dans la région de Maradi et s’inscrira prochainement dans le cadre du Programme de Financement pour la Sécurité Alimentaire (Finance4Food) ; ainsi que dans le développement local transfrontalier (LoBI) et le diagnostic avec « LOOKING ».

La décentralisation au Niger prévoit deux niveaux de collectivités décentralisées : la commune et la région, administrées par des conseils élus, et toutes les deux dotées de la personnalité morale et de l'autonomie financière, disposant d’un budget, d’un personnel et d’un domaine propres (Art. 3 du Code Général des Collectivités Territoriales - CGCT). S’agissant des communes, en particulier, le CGCT leur confère une compétence générale (assurer les services publics répondant aux besoins de la population et qui ne relèvent pas, de par leur nature ou leur importance, de l’Etat ou de la Région – Art. 20), et d’un large éventail de compétences spécifiques, y compris l’environnement et la gestion des ressources naturelles, que l’Etat est susceptible de leur transférer graduellement au moyen de décrets de dévolution pris en Conseil des ministres (Art. 163-164). Les transferts budgétaires de l’Etat sont opérées par trois mécanismes : le Fonds d’Appui à la décentralisation (FAD), le Fonds de Péréquation (FP) à travers l’Agence Nationale pour le Financement des Collectivités Territoriales (ANFICT), et les impôts et taxes rétrocédés par l’Etat (Art. 224 et suivants).

Le Niger, comme les autres pays de l’Afrique de l’Ouest, est frappé de plein fouet par les effets des changements climatiques, dont la prise en compte constitue dès lors un élément central de l’engagement d’UNCDF au Niger. Ces changements se manifestent, entre autres par (i) une baisse moyenne de la pluviométrie associée à une mauvaise répartition spatio-temporelle, (ii) des températures de l’air de plus en plus élevées, (iii) des épisodes de sécheresse plus fréquents, (iv) une dégradation notable des terres, et (v) une plus grande fragilité des écosystèmes. La dégradation des terres potentiellement cultivables, ainsi que la dépendance des exploitations agricoles du pays de la pluviométrie, rendent le Niger extrêmement vulnérable aux aléas climatiques.

Elaborée en 2013, la politique nationale en matière de changement climatique a pour objectif global de contribuer au développement durable par la réduction des impacts négatifs des changements climatiques et pour objectifs spécifiques de renforcer les capacités d’adaptation des populations et de résilience des systèmes écologiques, économiques et sociaux aux changements climatiques et d’intégrer la problématique des changements climatiques dans les outils de planification des actions de développement socio-économique, à l’échelle nationale, régionale et locale.

LoCAL-Niger a pour objectif global de démontrer et mettre évidence le rôle des communes dans la promotion de mesures locales d’adaptation/résilience aux changements climatiques, au moyen de l’intégration du «financement climatique» dans les dispositifs de transferts budgétaires et de planification/allocation des ressources locales. Plus spécifiquement, il vise à renforcer les capacités techniques et institutionnelles des communes pilotes pour une meilleure gouvernance locale de l’adaptation aux changements climatiques ; permettre aux communes, grâce à un financement ciblé, de réaliser des infrastructures et services locaux résilients aux changements climatiques ; et promouvoir une prise de conscience des édiles (conseillers) communaux et des communautés locales de l’impact des phénomènes de changement climatique et de la pertinence d’une approche territorialisée de l’adaptation/résilience.

L’Initiative LoCAL-Niger (phase I) est placée sous l’autorité du Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable (MESUDD) et mise en œuvre par le Comité Technique LoCAL-Niger, instance nationale créée à cet effet.

Dans sa première phase « pilote », le projet LoCAL au Niger va opérer dans les communes de la région de Dosso : Sokorbé  (Département de Loga) et Dogonkyria  (Département de Dogondoutchi).


Duties and Responsibilities

Résumé des fonctions clés:

  • Appuyer la mise en œuvre des programmes d’UNCDF et assurer la gestion effective, efficace et transparente  des programmes conformément à la réglementation de gestion de projets d’UNCDF;
  • Apporter une assistance technique spécifique au projet LoCAL aux différentes étapes de l'approche (analyses et planification, financement et budgétisation, mise en œuvre de mesures d'adaptation et évaluations de la performance et rapportage);
  • Assurer la liaison et une coordination adéquate avec les principaux ministères/institutions concernées au niveau central, les collectivités locales et parties prenantes au niveau local, les partenaires techniques et financiers dans le pays, le PNUD, les agences du Système  des Nations Unies et le Conseiller technique résident (CTA) en finance inclusive d’UNCDF;
  • Initier et / ou contribuer aux efforts de gestion des connaissances et de communication à différents niveaux (local, national, régional et mondial);
  • Effectuer d'autres tâches connexes assignées par le bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale d’UNCDF et/ou le PNUD Niger.

Le conseiller technique national sera amené à contribuer aux différents programmes d’UNCDF en partenariat avec le PNUD mis en œuvre au Niger (30%), avec un accent particulier sur le LoCAL (70%), en veillant à exploiter les synergies entre les projets et programmes des deux agences.

Le temps alloué aux différentes fonctions dépendra de l’évolution du portefeuille de programmes d’UNCDF au Niger et du renforcement éventuel de la présence d’UNCDF pour le Niger:

  • Appuyer la mise en œuvre des programmes d’UNCDF;
  • Veiller à ce que  les programmes soient entièrement alignés avec les politiques, stratégies, institutions et processus nationaux et locaux relatifs (par exemple les stratégies relatives à la décentralisation, au développement local et aux thématiques transversales pertinentes);
  • Assurer la fourniture adéquate d'assistance technique  aux collectivités locales dans les domaines de la planification/programmation; de l'intégration des thématiques transversales dans la planification, la budgétisation et les plans d'investissements; de la mise en œuvre; et du suivi des mesures (évaluation de la performance);
  • Appuyer le renforcement des capacités, des institutions et des systèmes;
  • Promouvoir une approche participative tout au long du processus;
  • Développer des liens et synergies entre les programmes des pratiques de développement local et de la finance inclusive au sein d’UNCDF, ainsi qu’avec les programmes et projets pertinents du PNUD, en particulier dans le domaine de la résilience et de la gouvernance locale.

Pour la mise en œuvre du LoCAL, l’appui prendra en compte les différentes étapes de l'approche (analyses et planification; financement et budgétisation; mise en œuvre de mesures d'adaptation; évaluations de la performance et rapportage) et inclura, outre les tâches déjà énumérées, les responsabilités suivantes:

  • Veiller à ce que les données et les analyses  relatives au changement climatique aux niveaux national et local informent les programmes et que les manques éventuels en termes d'information soient adressés;
  • Veiller à ce que  les programmes soient entièrement alignés avec les politiques, stratégies, institutions et processus nationaux et locaux relatifs au développement local et au changement climatique (par exemple les stratégies relatives au changement climatique, les systèmes, lignes directrices et procédures de planification et de budgétisation);
  • Appuyer le renforcement des capacités, des institutions et des systèmes pour l'intégration de l'adaptation au niveau local et le renforcement des systèmes de gestion des finances publiques pour le changement climatique (par exemple en soutenant des évaluations des capacités et besoins, l'élaboration de programmes de renforcement des capacités, l'organisation d'ateliers de formation et l’apprentissage par la pratique);
  • Assurer le suivi et faire des recommandations en vue de réviser ou d'améliorer le cas échéant les éléments clés du LoCAL (par exemple, les conditions minimales, des mesures de performance, les déclencheurs de transfert de fonds, le menu d'investissement, les rôles des partenaires et des intervenants, le circuit financier utilisé pour le transfert de subvention locale);
  • Promouvoir LoCAL comme pratique établie et courante pour acheminer le financement climatique vers le niveau local et y mettre en œuvre une réponse d’adaptation (par exemple, par des révisions aux manuels et lignes directrices de planification du développement local et budgétaires, par le développement de manuels d'évaluation de la performance des subventions pour la résilience climatique (PBCRGs) visant à informer/être intégrés dans le système de transfert fiscal inter-gouvernemental et/ou le système national de subventions basé sur la performance;  par la création de codes budgétaires relatifs au changement climatique, par l'intégration de la question du changement climatique dans les processus d’appel d'offres, d'achat et de livraison de travaux et services, et dans les pratiques de suivi et de rapportage);
  • Coordonner de façon très étroite la mise en œuvre du LoCAL avec le projet P2N en particulier en ce qui concerne le fonctionnement des organes de gouvernance et dans le cadre de l’expansion des projets;
  • Assurer la gestion effective, efficace et transparente des programmes conformément à la réglementation de gestion de projets d’UNCDF;
  • Coordonner, participer à l'élaboration et assurer la présentation en temps opportun des plans de travail et budgets annuels, des rapports d’état d’avancement et des rapport financiers trimestriels et annuels, tout en maximisant l'alignement et l'intégration avec les systèmes nationaux;
  • Appuyer le transfert efficace et transparent des fonds d’UNCDF aux collectivités locales cibles à travers le circuit financier convenu, l'utilisation efficace et transparente des fonds et les évaluations annuelles de performance efficaces et transparentes;
  • Développer des termes de référence et de coordonner la sélection et le recrutement des consultants nationaux et internationaux qui vont fournir un appui aux programmes;
  • Assurer une communication régulière et un partage d’information adéquat sur la mise en œuvre du programme avec le bureau régional d’UNCDF et les équipes des programmes thématiques globaux aux niveaux régional et global;
  • Assurer une liaison et coordination adéquates avec les principaux ministères/institutions concernées au niveau central;  les  collectivités locales et parties prenantes au niveau local ; les partenaires techniques et financiers  dans le pays, le PNUD, les agences du Système  des Nations Unies et le Conseiller technique résident (CTA) en finance inclusive d’UNCDF;
  • Servir de point focal d’UNCDF dans le pays, au sein du PNUD et du Système des Nations Unies, pour les questions de développement local, gouvernance locale et résilience;
  • Assurer un bon échange avec le PNUD, les agences du  Système  des Nations Unies, les partenaires techniques et financiers dans le pays et le gouvernement afin d'identifier et de mobiliser les ressources financières pour appuyer les programmes d’UNCDF;
  • •Appuyer la coopération avec le PNUD, les agences du SNU, les partenaires techniques et le gouvernement afin d'identifier et de développer des synergies et partenariats avec des programmes/projets pertinents, en particulier dans les domaines  du renforcement des capacités et de l’intégration du changement climatique au niveau politique;
  • Assurer une bonne coordination avec le Conseiller technique résident (CTA) en finance inclusive d’UNCDF afin d’identifier et d’exploiter les synergies entre les deux programmes;
  • Assurer l'inscription régulière des programmes dans l’agenda du gouvernement, y compris des réunions internes et ateliers organisés par le gouvernement;
  • Faciliter la participation active des acteurs concernés aux niveaux central et local et les soutenir dans la mise en œuvre des programmes en vue d’une bonne appropriation;
  • Veiller à ce que les leçons apprises et les bonnes pratiques des programmes soient présentées aux directions des ministères/agences clés au niveau central afin qu'ils soient pris en considération par le gouvernement, pour renforcer l'intégration des thématiques concernées dans les processus de planification et de budgétisation et les investissements locaux qui en découlent;
  • Initier et / ou contribuer aux efforts de gestion des connaissances et de communication à différents niveaux (local, national, régional et mondial);
  • Assurer la liaison avec les ministères concernés, les instituts de recherche nationaux et internationaux, les ONG et d'autres institutions concernées afin de recueillir et de diffuser les informations pertinentes aux programmes;
  • Coordonner et fournir des conseils et un appui aux gouvernements locaux pour la collecte et la documentation des réalisations, expériences, leçons apprises et bonnes pratiques;
  • Veiller à ce que les programmes soient bien documentés grâce à des photos, des vidéos, et des « histoires de terrain » ;
  • Assurer la publication en temps opportun et la diffusion des rapports et autres résultats du projet au niveau national et local et avec  les équipes des programmes thématiques globaux;
  • Veiller à ce que les expériences, leçons apprises et bonnes pratiques soient diffusées au niveau local / national en utilisant une série de moyens de communication, y compris la presse, la radio, la télévision,  les multimédia et les réseaux sociaux, selon les besoins;
  • Élaborer des documents de communication et des présentations personnalisés à partager au niveau national / local afin d'appuyer des programmes;
  • Coordonner étroitement avec les collègues d’UNCDF impliqués dans la gestion des connaissances et la communication afin d’assurer un message commun à travers les différents pays et régions appuyés par les programmes thématiques globaux.

Le conseiller technique national a comme première ligne de rapportage le Gestionnaire de programme LoCAL d’UNCDF et comme seconde ligne de  rapportage le Représentant Résident Adjoint / Directeur des Programmes du PNUD.


Competencies

Compétences Corporatives:

  • Démontrer une intégrité en accord avec les valeurs et les normes éthiques de l’ONU;
  • Faire le plaidoyer pour la vision, la mission et les buts stratégiques du PNUD;
  • Montrer une flexibilité et une adaptabilité aux aspects culturels, de genre, de religion, de race, de nationalité et d’âge.

Compétences Fonctionnelles:

  • Aptitude à gérer un programme, mener une planification stratégique, une gestion axée sur les résultats et à assurer un rapportage de qualité;
  • Capacité à mener la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation de programmes et projets de développement et de mobiliser des ressources;
  • Capacité à mettre en œuvre de nouveaux systèmes et d’influer positivement les attitudes et comportements;
  • Grande capacité intellectuelle de compréhension et d'interprétation des questions de développement du pays;
  • Excellent esprit d'analyse et capacités de communication et interpersonnelles, avec une expérience avérée de production de rapports ou d’autres publications, gestion de site web et organisation et facilitation de consultations et d'ateliers
  • Excellente capacité de rédaction;
  • Capacité à travailler dans un environnement multiculturel;
  • Excellente connaissance du pays;
  • Excellentes connaissances informatiques (logiciels de bureautique, utilisation des médias sociaux, etc.)
  • Capacité avérée à établir et gérer les relations entre les organisations internationales, les gouvernements nationaux / locaux, la société civile et les donateurs;
  • Connaissance des processus et procédures de planification et de budgétisation du gouvernement;


Required Skills and Experience

Education

  • Minimum maîtrise en sciences ou gestion de l'environnement/ changement climatique, développement rural, études du développement, planification du développement, politiques publiques, administration publique, économie ou autres domaines pertinents;
  • Une combinaison des différents domaines (environnement/changement climatique d’une part et développement/ administration publique et autres domaines pertinents d’autre part) est un atout.

Experience:

  • Minimum 5 années d'expérience professionnelle pertinente dans les domaines du développement local, de la décentralisation et de l’environnement et de l’adaptation au changement climatique avec un accent particulier sur la gouvernance locale et climatique, la planification de l’adaptation et du développement, la gestion des finances publiques / budgétisation, le financement lié au changement climatique, et / ou l’intégration du changement climatique;
  • Une combinaison des deux domaines (environnement/changement climatique d’une part et développement local et sujets connexes d’autre part) est un atout;
  • Expérience dans le développement des capacités et le renforcement institutionnel, idéalement dans le contexte de la décentralisation et de l'adaptation au changement climatique;
  • Expérience pratique dans la conception et la mise en œuvre de politiques, programmes et projets, et dans le suivi et l'évaluation d’interventions de développement;
  • Expérience du SNU serait un atout.

Langues

  • Courant en français;
  • Bonne maîtrise de l'anglais écrit et parlé.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact jobs.help@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme