Consultants nationaux pour l'évaluation externe des résultats des projets pbf bis gérés par le PNUD - 2 positions (nationalité comorienne seulement)


Location : Moroni, COMOROS
Application Deadline :25-Sep-18 (Midnight New York, USA)
Time left :1d 11h 46m
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :International Consultant
Languages Required :
French  
Duration of Initial Contract :30 jours


Background

A la suite de l’intervention militaire internationale en mars 2008 qui a mis fin à la crise sécessionniste aux Comores et rétabli l’ordre constitutionnel sur l’île d’Anjouan, le Secrétaire Général des Nations Unies a déclaré le pays éligible au Fonds de Consolidation de la Paix (FCP), au vu de sa situation post-conflit fragile. Aussitôt, le Système des Nations Unies aux Comores a entrepris des consultations approfondies avec toute la contrepartie nationale (autorités nationales et insulaires, organisations non gouvernementales, société civile) en vue d’élaborer un plan prioritaire pour la consolidation de la paix aux Comores. Ce plan a identifié quatre domaines d’intervention prioritaires, à savoir la sécurité et la stabilité, la gouvernance et la cohésion sociale, l’emploi des jeunes en situation précaire et des femmes, et le renforcement des capacités nationales en matière de consolidation de la paix. Le secrétariat international du FCP, le Peace Building Support Office (PBSO), a approuvé le plan et par conséquent, accordé une enveloppe de $ 9 million pour ce programme qui concernait 12 projets mis en œuvre entre 2008 et 2012.

Toutefois, à la fin du premier programme FCP, le gouvernement comorien a soumis une demande au PBSO pour une extension du programme, en soulignant que ceci constituerait un signal fort et une réponse appropriée par rapport au sentiment partagé de fragilité de l’unité et de la cohésion nationale retrouvée. Les résultats probants du premier programme avaient créé des nouvelles attentes auprès de la population et qui méritaient d’être pérennisés et dupliqués à plus grande échelle. Enfin, le gouvernement comorien a justifié sa demande en invoquant les capacités limitées du pays à garantir, à lui seul, un relai efficace et assurer tous les acquis du programme. Suite à cette deuxième requête, PBSO a répondu favorablement en accordant un fonds additionnel de 2 500 000 USD couvrant 4 projets dont le (i) projet d’appui à la réforme sécuritaire en Union des Comores et (ii) Projet d’appui au renforcement des capacités nationales en matière de consolidation de la paix mis en œuvre par le PNUD. Les deux projets sont opérationnellement clôturés depuis décembre 2015.

Ainsi, c’est dans cette perspective que le PNUD entend recruter deux (2) consultants nationux (Senior et Junior) pour conduire un exercice d’évaluation des résultats de ces deux (2) projets.


Duties and Responsibilities

Contexte spécifique des 2 projets :

Comme évoqué plus haut, les deux premiers projets sont mis en œuvre dans le cadre du Programme PBF Bis. Il s’agit du « projet d’appui à la réforme sécuritaire en Union des Comores » (RSS) et le « Projet d’appui au renforcement des capacités nationales en matière de consolidation de la paix ». Ci-après comment s’étaient déclinés les résultats attendus de chacun de ces projets.

Pour le projet d’appui à la réforme sécuritaire en Union des Comores » (RSS):

  • La finalisation et l’adoption de la politique de sécurité nationale et du Plan de développement stratégique de la police nationale, en cours d’élaboration ;
  • La sécurisation et l’amélioration du cadre de vie dans la caserne d’Ongoni à Anjouan ;
  • L’amélioration des conditions de vie et de sécurité de l’école nationale de la Police ;
  • La construction du Commissariat central de  la police nationale à Anjouan et deux brigades de la police nationale à la grande Comore et à Mohéli;
  • La réintégration de certains ex-FGA démobilisés et ayant bénéficié des formations requises à cet effet et
  • La formation des forces de sécurité au civisme, au respect des droits humains et aux principes de l’état de droit.

Pour le projet Renforcement des capacités nationales en matière de consolidation de la paix:

  • Le renforcement des capacités institutionnelles et humaines du pays pour la consolidation de la paix ;
  • La mise en place d’un cadre politique de référence pour la consolidation de la paix et la cohésion sociale ;
  • le développement des capacités et des espaces de promotion du dialogue, de gestion constructive des conflits; et
  •  La gestion efficace et efficiente du programme y inclus le rapportage dans les délais.

Objectifs de l’évaluation

L’évaluation se déroulera sur une période de 30 jours suivant un calendrier préalablement discuté par les parties prenantes. Elle vise les objectifs essentiels ci-après :

Analyse de la conception des 2 projets et de leur cohérence avec les priorités nationales :

  • La cohérence avec la Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté et avec d’autres cadres stratégiques adoptés par le Gouvernement Comorien durant la période couverte par les projets ;

  • La pertinence et la validité des stratégies d’intervention et des actions proposées par rapport aux contextes national et régional ;

  • La pertinence des objectifs, des effets et des produits correspondants aux projets ;

  • La conformité des objectifs et des résultats avec les besoins réels exprimés par les bénéficiaires ;

  • Le degré de satisfaction des partenaires par rapport à la cohérence avec les documents d'orientation;

  • L’adéquation et la cohérence des projets par rapports aux effets attendus de l’UNDAF ;

  • Le degré de contribution des Projets à l’atteinte des produits programmes du CPD, à la réalisation des effets de l’UNDAF, en rapport avec ceux de la SCRP.

Evaluation de la performance des résultats des projets par rapport aux points suivants:

  • L'atteinte des objectifs et des résultats des projets par rapport aux prévisions du CPD et aux autres documents nationaux pertinents ;

  • La pertinence et l’efficience des projets menées ;

  • Le choix et la mise en œuvre de l’approche stratégique ;

  • Les autres résultats imprévus qui seraient obtenus ou auxquels ces projets auraient contribué ;

  • Les effets négatifs éventuels que la mise en œuvre de ces projets auraient contribué à engendrer ou à renforcer ;

  • Le système de suivi-évaluation ;

  • Le rôle et l’appui des Centres régionaux du PNUD et du bureau de pays du PNUD, dans la mise en œuvre des Projets et les domaines où ils devraient améliorer leur pertinence ;

  • Les contraintes et les opportunités identifiées.

Evaluation de la durabilité des acquis :

  • Le degré de participation et d’appropriation des parties prenantes et des bénéficiaires ;

  • Les apports des projets pour le renforcement des capacités de ses bénéficiaires et partenaires locaux (institutions publiques, jeunes, associations de base, etc.) afin de les mettre en mesure d’accompagner efficacement le processus de pérennisation ;

  • Le degré d’appropriation des acquis des projets au niveau local, notamment des outils et référentiels développés dans le cadre des projets ;

  • Le potentiel de réplication des expériences menées.

Identification des leçons apprises

  • L’identification des leçons apprises et des meilleures pratiques (points forts et faibles);

  • L’identification des enseignements clés dans les domaines thématiques prioritaires et sur le positionnement qui peuvent fournir une base utile pour renforcer le PNUD et son soutien au pays et pour améliorer la performance, les résultats et l'efficacité du programme à l'avenir;

  • Grâce à une évaluation thématique approfondie, présenter les bonnes pratiques au niveau du pays pour l'apprentissage et la réplication.

Evaluation de la prise en compte de l’équité et de l’égalité de genre :

  • Les progrès accomplis dans l’intégration du genre dans la mise en œuvre des projets ;

  • La contribution de la mise en œuvre desdits projets à la promotion de l’égalité de genre et à l’autonomisation de la femme, notamment la participation de celle-ci à la prise de décision et à l’émergence de mécanismes d’inclusion ;

  • Des recommandations sur les meilleures approches à adopter pour améliorer l’égalité des sexes pour les planifications futures.

Justification

L’évaluation finale de ces deux (2) projets visera à mesurer le niveau des résultats atteints et des impacts par rapport aux objectifs spécifiques inclus dans lesdits projets. Pour ce faire, elle couvrira essentiellement quatre aspects : la pertinence, l'efficience, l'efficacité ainsi que la durabilité de ses acquis. En outre, elle doit permettre de tirer des leçons et de formuler des recommandations dans le but de pérenniser les acquis, d’appuyer la conception et de faciliter le développement des projets et programmes d’appui à la planification du Bureau de pays, dans le cadre du CPD 2018-2022.

Questions clés

L'analyse sera axée sur la pertinence, la performance, le succès l’impact et la durabilité des résultats obtenus. Conformément au CPD, les activités et résultats devraient être sensibles aux questions de genre et à la participation. Les évaluateurs devront s’assurer que ces deux aspects ont été pris en compte. L’évaluation mettra aussi un accent particulier sur l’analyse des partenariats et des synergies avec les structures et acteurs déjà existants. A ce niveau, l’analyse sera centrée sur :

  • La pertinence du portefeuille de partenaires des projets concernés (types de partenaires, convergence de leurs missions propres avec les objectifs et approches des projets) ;
  • Le niveau des apports fournis par les différents partenaires locaux (gouvernement, associations de base etc.) et l’efficacité de ces apports dans l’atteinte des résultats;
  • Les modes de collaboration et les synergies réalisées avec ces partenaires en vue de l’atteinte des résultats ;
  • Les contraintes du partenariat, les solutions apportées et les domaines d’améliorations possibles.

Plus spécifiquement, l’évaluation couvrira les aspects définis ci-après et qui ne sont pas du reste exhaustif. Il s’agit de :

  • La conception et la pertinence des projets;
  • L’exécution des projets;
  • Le partenariat et les synergies avec les acteurs existants;
  • Les résultats et leur visibilité;
  • La pérennisation.

Tâches des consultants / Déroulement de l’évaluation

Deux experts nationaux (un senior et un junior) seront chargés(es) de l’évaluation. L’Expert senior sera le chef de la mission. Au cours de la mission, la participation des différents partenaires à tous les niveaux est fortement recommandée et tout spécialement lors de la formulation des recommandations. L’équipe des deux experts nationaux préparera la mission par la lecture des documents clés des projets.  Le déroulement de la mission est prévu de la manière suivante (voyage dans les îles incus) :

  • Prise de contact des deux consultants et préparation du programme de travail, révision de la documentation des projets, briefings avec l’équipe du Bureau de pays du PNUD Union des Comores ainsi qu’auprès de la contrepartie gouvernementale ;
  • Aux termes de la mission, l‘équipe des 2 consultants organisera une réunion de restitution au bureau de pays du PNUD, avec les principales parties prenantes (avec nécessairement les représentants du gouvernement et du PNUD) et présentera les résultats préliminaires, les conclusions ainsi que les leçons tirées;
  • Analyse et rédaction du rapport : 20 jours;
  • Les commentaires des partenaires seront pris en compte dans le rapport final qui sera transmis sous version papiers et sous version électronique au bureau de pays du PNUD 10 jours après la réception et l’intégration de tous les commentaires.

Résultats attendus

Le/la consultant(e) national(e) produira un rapport d’au plus trente (20) pages et au moins 15 pages en français selon le format standard du PNUD et en fera un résumé de cinq (5) pages en français.

Le rapport attendu sera de type analytique et fera ressortir les principaux résultats de l’évaluation ainsi que les recommandations. Son contenu correspondra aux prescriptions des termes de référence de la mission.

Le rapport d'évaluation doit contenir des conclusions, des recommandations, des enseignements tirés, une notation sur la performance.

Le rapport provisoire de la mission sera partagé avec le bureau de pays du PNUD Comores et les autres parties prenantes pour commentaires cinq jours après la fin de la mission. Les commentaires des partenaires seront pris en compte dans le rapport final qui sera transmis sous version papiers et version électronique au bureau de pays 10 jours après la réception de tous les commentaires.

Principaux livrables attendus

Les livrables spécifiques attendus de l’équipe des consultants sont :

Livrable 1 :  Une note méthodologique déclinant la manière dont la mission sera menée : Objectifs claires et réalisables dans les délais incluant un agenda précis;

Livrable 2 : Un rapport provisoire de la mission qui sera partagé avec le bureau de pays du PNUD Comores et les autres parties prenantes pour commentaires cinq jours après la fin de la mission;

Livrable 3 : Un rapport final incluant les commentaires des partenaires qui sera transmis sous version papiers et version électronique au bureau de pays 10 jours après la réception de tous les commentaires;

Livrable 4 : un rapport de mission indiquant comment la mission s’est acquittée de son mandat et les leçons apprises.

Tous les rapports seront en langue française.

Méthodologie de l’évaluation

La méthodologie qui sera utilisée se basera sur :

  • La consultation de l’ensemble des documents produits dans le cadre de la conduite des activités des 2 projets concernés (documents de projet, documents/manuels techniques élaborés dans la réalisation des activités des projets, les rapports annuels, les rapports de mission, etc.) ;
  • La revue documentaire et celles des données disponibles dans la plateforme ERBM ainsi que dans les autres sources internes et externes ;
  • Une consultation du staff du PNUD à tous les niveaux nécessaires, des équipes des projets et des autorités locales impliquées dans la mise en œuvre des 2 projets ;
  • Des interviews semi-structurées, sur la base de questionnaires, auprès des bénéficiaires directs des projets et les focus groups avec les parties prenantes et les bénéficiaires ;
  • Des visites de terrain afin de constater in visu les réalisations (ces visites auront lieu à la même occasion que les entrevues avec les bénéficiaires). Dans ce cadre, des discussions de groupes ou toute autre méthode participative pourraient être utilisées.
  • La compilation, le traitement et l’analyse de données.

Gestion de l’évaluation

La responsabilité globale de gestion de la revue revient au bureau de pays du PNUD en collaboration étroite avec l'Unité Evaluation et les autres parties concernées au niveau du siège. L'engagement permanent des principaux partenaires au niveau du pays (y compris du Représentant Résidant du PNUD, du gouvernement, et autres personnes) doit être assuré et maintenu tout au long du processus d’évaluation. De façon plus précise, les responsabilités reviendront aux structures suivantes anis qu’il suit :

Bureau de pays du PNUD :

  • Préparer les termes de référence et concevoir la structure globale de la revue :
  • Identifier et engager l’équipe des experts nationaux chargés de l’évaluation et assurer une composition appropriée de l’équipe ;
  •  Organiser les séances de briefing et de débriefing au niveau national ;
  • Garantir les fonds nécessaires à la réalisation de l’évaluation ; et
  • Fournir des commentaires sur le rapport d’évaluation provisoire et final.

Unité d'Evaluation du siège :

  •  Apporter des commentaires sur les termes de référence ;
  • Participer au processus de briefing et de débriefing pour l'équipe d'évaluation ; et
  •  Fournir des commentaires sur le rapport d’évaluation provisoire et final.

Contrepartie gouvernementale :

  • Apporter des commentaires sur les termes de référence ;
  •  Faciliter les voyages internes de l’équipe d’évaluation avec l’appui du PNUD ;
  • Assurer un bon déroulement de la mission ;
  • Fournir des commentaires sur le rapport d’évaluation provisoire et présenter officiellement le rapport final aux départements ministériels ainsi qu’aux autres partenaires concernés.

Documents à joindre lors de la soumission des propositions:

Les Consultants individuels intéressés doivent soumettre un dossier comprenant deux propositions (technique et financière) et comprenant les documents / informations suivantes pour justifier leurs qualifications:

Proposition technique:

  • Expliquer pourquoi ils sont les plus appropriés pour le travail;
  • Fournir une brève méthodologie sur la façon dont ils vont aborder et mener le travail (le cas échéant);
  • Un plan de travail détaillé, avec des dates de début et de fin pour chaque action et délai indicatif pour toutes les tâches et les livrables (2-3 pages);
  • Un CV avec l’indication claire dunom, la date de naissance, les qualifications académiques, les compétences et l’expérience professionnelle (4-5 pages) , y compris l'expérience passée dans des missions similaires et au moins 3 références;
  • Un formulaire P11 des Nations Unies dûment rempli et au moins 3 personnes de référence avec leurs adresses mail téléchargeable http://sas.undp.org/Documents/P11_personal_history_form.doc

Proposition financière

La proposition financière doit spécifier un montant forfaitaire total et des conditions de paiement autour de livrables spécifiques et mesurables (qualitatifs et quantitatifs). Afin d'aider à effectuer une comparaison des propositions financières, la proposition financière comprendra une ventilation de ce montant forfaitaire.

En cas de voyage dans les îles, le paiement des frais de voyage, y compris les billets, l'hébergement et les frais de terminal, doivent être convenus et autorisés par le PNUD avant le voyage et seront remboursés.

Evaluation

Les candidats seront sélectionnés sur dossiers sur la base d’une note technique (basée sur des éléments contenus dans le CV et la lettre de motivation) et de leurs offres financières.

Les propositions seront évaluées selon la méthodologies du score combiné (proposition technique : 70 points et proposition financière : 30 points).

Evaluation technique : 70 points

Les critères d’évaluation technique sont les suivants:

Pour le consultant national senior

Niveau et pertinence de la formation (BAC+5 au moins) en matière de Gestion/politique de développement, sciences économiques et sociales, Sciences sociales ou domaines similaires

Note: 10

Expérience pertinente en évaluation (Justifier d’une expérience d’au moins deux (2) mission d’évaluation de programmes/projets de développement)

Note: 35

Critères d’évaluation: Expérience pertinente dans un domaine du développement (au moins 7 ans d’expérience)

Note: 15

Critères d’évaluation: Méthodologie proposée pour la mise en œuvre de la consultation

Note: 15

Critères d’évaluation: Maîtrise de la langue française

Note: 15

Critères d’évaluation: Maîtrise des outils informatiques de base (minimum Word, Excel et Powerpoint)

Note: 10

Pour le consultant national junior

Niveau et pertinence de la formation (minimum BAC+4 en sciences sociales, sciences économiques ou domaines connexes)

Note: 25

Expérience dans le domaine du développement (au moins un (1) ans dans une position liée à la gestion du développement)

Note: 20

Critères d’évaluation: Méthodologie proposée pour la mise en œuvre de la consultation

Note: 25

Critères d’évaluation: Maîtrise de la langue française

Note: 15

Critères d’évaluation: Maîtrise des outils informatiques de base (minimum Word, Excel et Powerpoint)

Note: 15

Seuls les candidats qui auront obtenu 70% du total des points seront considérés pour l’évaluation financière.

Evaluation financière : 30 points

La proposition financière la plus basse recevra le maximum de points (30pts).

Les autres propositions seront évaluées suivant le formule ci-après :

 [30 Points] x [Prix le plus bas US$] / [Prix en US$ offert] = Points attribués au prix de l’autre soumissionnaire.

Modalités de paiement

Le paiement sera effectué en quatre versements et comme suit :

  • 20% après soumission et approbation du livrable 1 (note méthodologique) ;
  • 30% après présentation et approbation du livrable 2 (Rapport provisoire) ;
  • 30% après soumission et validation du livrable 3 (version finale du rapport) ;
  • 20% après transmission du livrable 4 (rapport de mission).


Competencies

Les membres de l’équipe devront faire preuve de :

  • Une grande aptitude à rédiger en Français ;
  • Une grande aptitude de communication et d’analyses ;
  • Des capacités de travailler en équipe ;
  • Une maîtrise des outils informatiques de base (traitements de texte et tableurs notamment) ;
  • De capacités avérées en matière de planifications stratégique et opérationnelle.


Required Skills and Experience

La mission sera composée de deux experts de haut niveau. Un expert national senior, chef de mission, et un expert national junior en appui.

Expert(e) national(e) senior

Education:

  • Il devra justifier d’une formation universitaire (BAC+5 au moins) en matière de Gestion/politique de développement, sciences économiques et sociales, Sciences sociales ou domaines similaires.

Expérience:

  • Au moins 7 ans d’expérience pertinente dans un domaine du développement ;
  •  Justifier d’une expérience d’au moins deux (2) mission d’évaluation de programmes/projets de développement.
  •  La connaissance des procédures du PNUD ainsi qu’en approche participative serait un atout.

Il sera un cadre de haut niveau et aura les responsabilités suivantes :

  • Veiller à la coordination et à la bonne qualité du travail de l’équipe ;

  • Elaborer le rapport d’évaluation des 2 projets;
  • Remettre le rapport d’évaluation au PNUD dans les délais convenus .

Langue:

  • Il/Elle doit avoir un très bon niveau de français aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.

L’Expert(e) national(e) junior

Education:

Il devra justifier d’une formation universitaire (BAC+4 au moins) en matière de Gestion/politique de développement, sciences économiques et sociales, Sciences sociales ou domaines similaires.

Expérience:

  • Au moins 1 ans d’expérience dans un domaine du développement ;
  •  La connaissance des procédures du PNUD ainsi qu’en approche participative serait un atout;
  • Etre à l’aise dans l’utilisation des outils informatiques (Word, Excelle, Power Point , Internet.

Il aura la responsabilité de :

  • Participer substantiellement aux analyses relatives à la mise en œuvre des 2 Projets en collaboration avec le consultant senior ;
  • Participer à la rédaction du rapport d’évaluation ;
  • Intégrer les commentaires pertinents des participants à la réunion de restitution et collaborer étroitement avec le consultant national senior dans la rédaction du rapport final de la mission ;
  • Apporter tout appui nécessaire à la réussite de la mission.

Langue:

  • Il/Elle doit avoir un très bon niveau de français aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact jobs.help@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme