Coordinateur/trice du Projet-« Réforme du secteur de la sécurité dans un contexte de terrorisme / extrémisme violent : les droits des femmes dans la région du Sahel »



Advertised on behalf of :

Location : Bamako, MALI
Application Deadline :06-Dec-18 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Service Contract
Post Level :SB-5
Languages Required :
French  

Background

La région du Sahel, englobant des pays comme le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger (G5), a été témoin de nombreuses crises politiques, sécuritaires et humanitaires depuis de nombreuses années. La faiblesse des institutions de gouvernance, les conflits en cours, les liens ethniques et culturels transfrontaliers, les réseaux financiers et commerciaux mondialisés et les nouvelles plates-formes de communication et d'information ont aidé les groupes terroristes et extrémistes violents à accroître leur influence avec des impacts spécifiques et importants sur les droits des femmes et des filles.

En effet, la violence sexuelle et sexiste, y compris les enlèvements de femmes et de jeunes filles, est devenue une tactique délibérée des groupes terroristes. Les femmes enlevées et les filles détenues en captivité connaissent diverses violations, dont la violence physique et psychologique, le travail forcé, la participation forcée à des opérations militaires, le mariage forcé avec leurs ravisseurs et les violences sexuelles, y compris les viols. Les droits des femmes à l'emploi, à l'éducation et à l'accès aux services sociaux de base en général ont été sérieusement réduits.

Afin de répondre à ces défis, plusieurs pays ont entamé des reformes du secteur du secteur de la sécurité (RSS). Peu d’entre elles sont sensibles au genre.

La nécessité d'associer les femmes aux partenariats a été soulignée par les pays du G5 Sahel par l'adoption en mai 2015 d'une Déclaration sur la lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violent au Sahel, qui reconnait explicitement le rôle crucial des femmes dans la lutte contre la propagation de l’extrémisme violent.

C’est dans ce cadre qu’ONU Femmes a élaboré un projet régional intitulé « Réforme du secteur de la sécurité dans un contexte de terrorisme / extrémisme violent : les droits des femmes dans la région du Sahel ». Ce projet intervient dans les 5 pays du G5 Sahel, est coordonné à partir du bureau du Mali et est mis en œuvre en partenariat avec le Secrétariat du G5 Sahel. Il porte sur une période de 2 ans (2017-2019) et vise les résultats suivants :

1. Renforcement des capacités du secteur de la sécurité à protéger et à promouvoir les droits des femmes tout en empêchant et luttant contre l'extrémisme violent ;

2. Renforcement des capacités des organisations de la société civile féminine à prévenir la violence extrémiste ;

3. La gestion et la visibilité du programme sont améliorées.

Ainsi dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, ONU Femmes Mali recrute pour le compte du projet :   un (e) Coordinateur (trice).

Le poste est basé à Bamako avec des missions fréquentes dans les autres pays du G5 Sahel.


Duties and Responsibilities

Sous la supervision directe du Coordinateur de Programme « Consolidation de la paix au Sahel » d’ONU Femmes Mali, le/la Coordinateur/trice du Projet aura les responsabilités suivantes :

Exécution des activités contenues dans le projet en s’assurant de la conformité des procédures d’ONU Femmes, des politiques existantes à travers les actions suivantes :

  • Assurer l’exécution des activités dans les délais ;
  • Elaborer les rapports de mise en œuvre des activités dans les délais requis ;
  • Assurer la gestion du budget, des ressources humaines et matérielles pour le projet ;
  • Contribuer à l’harmonisation des approches méthodologiques et à l’élaboration des outils de planification de suivi et évaluation ;
  • Veiller de façon active et permanente à la qualité des interventions menées dans le cadre du projet et fournir des orientations méthodologiques aux différents intervenants pour garantir la cohérence, la pertinence, l’efficience et l’efficacité des actions du projet ;
  • Assurer la création des synergies avec les autres initiatives en matière de lutte contre l’extrémisme violent et la consolidation de la paix et la sécurité ;
  • Contribuer à développer et mettre en œuvre des stratégies de mobilisation de ressources ;
  • Identifier et répondre aux opportunités de financement.

Appuyer et faciliter le processus d’appropriation du projet par les partenaires nationaux et régionaux à travers les actions suivantes :

  • Assurer la mise en place d’une structure de gouvernance du projet en collaboration avec le Secrétariat Permanent du G5 Sahel ;
  • Fournir des conseils techniques aux structures gouvernementales nationales et régionales impliquées dans le projet sur la meilleure façon d'engager des actions efficaces en matière de genre.

Mettre à contribution l’expertise technique dans les matières suivantes :

  • Appuyer l’Experte Genre du Secrétariat Permanent du G5 Sahel par des conseils stratégiques pour la prise en compte du genre dans les interventions ;
  • Fournir un appui technique à la coordination régionale de la Plateforme des Femmes du G5 Sahel ;
  • Dispenser des formations et/ou organiser des événements en partenariat avec les acteurs nationaux, régionaux et internationaux ;
  • Assurer et suivre le processus de recrutement des prestataires/consultants externes ;
  • Faire des analyses des documents et manuels produits dans le cadre du projet pour s’assurer de leur qualité et du respect des normes et standards internationaux ;

  • Intégrer l’approche genre et l’approche basée sur les droits humains dans toutes les actions.

    Mettre en place un processus de gestion de connaissances partagées entre les partenaires :

  • Développer les outils d’apprentissage adaptés ;
  • Assurer la capitalisation des expériences et la diffusion des connaissances ;
  • Alimenter les réflexions stratégiques aux niveaux institutionnels et dans les espaces de partage appropriés.


Competencies

Compétences

  • Démontrer et promouvoir un sens élevé d'intégrité, d'impartialité, d’équité et de responsabilité dans l’exécution de son travail ;
  • Etre apte à faire un travail en équipe et être disposé à prendre en compte les contributions apportées par les autres parties prenantes sans discrimination aucune ;
  • Justifier d’un sens élevé de discernement et d’autonomie dans la prise de décisions ;
  • Faciliter et encourager la circulation de l’information et des idées entre toutes les parties prenantes ;
  • Avoir de très bonnes capacités de communication orale et écrite ;
  • Avoir de très bonnes capacités de rédaction en français ;
  • Disposer des aptitudes à conduire un plaidoyer auprès des autorités nationales, régionales et communautaires afin d’influencer l’intégration du genre dans la lutte contre l’extrémisme violent et la réforme du secteur de la sécurité


Required Skills and Experience

Education et qualification:

Diplôme de maitrise en Sciences Sociales : Antropologie, Sociologie, Droit, Sciences Politiques, Relations Internationales, Gestion des Conflits, Genre ou d'autres Domaines complementaires.

Expérience :

  • Avoir au moins 5 ans d’expérience progressive dans la gestion des projets en matière de réforme du secteur de la sécurité, ou de lutte contre l’extrémisme violent, ou de consolidation de la paix.
  • Avoir une expérience pertinente dans l’intégration de la dimension genre au niveau des programmes.
  • Avoir une expérience de travail avec les organisations de la société civile nationale et/ou régionale, notamment les organisations féminines.
  • Etre familier à travailler dans des projets avec des implications sur plusieurs pays dont les pays du G5 Sahel.
  • Avoir une expérience pertinente en matière de plaidoyer.
  • Avoir une expérience pertinente en gestion des connaissances.
  • Etre excellent dans la rédaction, la facilitation et la présentation de rapports.
  • Maitrise de l’outil informatique (Word, Excel, Power Point etc.)

Exigence linguistique

  • Maitrise du français (écrit et parlé) est obligatoire.
  • Une connaissance pratique de l'anglais est obligatoire.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact jobs.help@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme