Recrutement d’un (e) Consultant (e) International (e) Chef d’Equipe pour une revue de la prise en compte du genre dans le portefeuille du Bureau Pays du PNUD Burkina Faso


Location : Ouagadogou, BURKINA FASO
Application Deadline :27-Nov-19 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :International Consultant
Languages Required :
French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
02-Dec-2019
Duration of Initial Contract :45 jours

Background

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

 

Le Burkina Faso s’est fermement engagé en faveur de l’égalité des sexes et cet engagement s’est matérialisé par la création du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire (MFSNFAH) et l’élaboration d’une Politique Nationale Genre (PNG) accompagnée de son plan d’action. Les mesures prises se sont déjà traduites dans l’éducation, la santé et la participation politique des femmes. Cependant, des défis demeurent en matière d’égalité des droits et des chances pour toute la population.

 

Les femmes et filles burkinabè bénéficient toujours moins que les hommes de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté. Par ailleurs, de nombreuses perceptions et pratiques discriminatoires continuent à porter atteinte aux droits, aux libertés civiles et à la santé reproductive des femmes. La persistance d’institutions sociales (normes sociales, pratiques et lois formelles et informelles) discriminant les femmes entrave l’application du cadre législatif. Le mariage précoce, répandu et persistant, discrimine particulièrement les filles. La loi permet à une jeune fille d’être mariée à 17 ans, contre un âge minimum légal de 20 ans pour les hommes. Pas moins de 44 % des femmes mariées l’ont été avant 18 ans, contre 3 % des hommes. Le travail domestique et de soin non rémunéré pèse aussi lourdement sur les femmes. Un homme sur deux y prend part dans le ménage contre l’ensemble des femmes. Elles y consacrent en moyenne six heures et demie par jour, contre moins d’une heure pour les hommes. 

Plus d’une femme sur trois (37 %) a été victime de violence domestique au cours de sa vie, contre un homme sur cinq (16 %). La loi interdit toute forme de violence à l’égard des femmes et des filles, mais la violence conjugale n’est pas criminalisée. Le système patriarcal de pérennisation de la lignée et d’héritage favorable aux fils, influence les préférences de fertilité. Près de six Burkinabè sur dix (59 %) déclarent que les filles et les garçons ne devraient pas consacrer le même temps aux tâches domestiques du ménage, supposant qu’il s’agit de responsabilités féminines.

L’accès sécurisé à la terre reste un défi pour les femmes. Elles constituent 55 % de la force de travail agricole, mais pas plus de 40 % des propriétaires de terres. Quand elles le sont, leur pouvoir de décision reste limité. Les femmes ont un moindre accès aux services financiers. Les deux tiers des personnes possédant un compte dans une banque ou une autre institution financière sont des hommes, tandis que 15 % de la population déclare que les hommes et les femmes ne devraient pas avoir le même pouvoir de décision en ce qui concerne les services financiers.

En dépit des quotas de 30 % de femmes sur les listes des élections législatives et municipales, instaurés de manière incitative en 2009 pour promouvoir leur accès à la politique, elles représentent moins de 10 % des députés depuis les législatives de 2015 (contre 19 % en 2012). Leurs capacités de leadership demeurent sous-estimées : un quart de la population ne pense pas qu’une femme puisse être Présidente de la République. L’accès à la justice semble également plus compliqué pour les femmes. La majorité d’entre elles (60 %) n’aurait pas recours à la justice pour régler une situation conflictuelle, alors que 60 % des hommes lui feraient confiance. Ceci est lié au fait que 40 % des femmes pensent que les cours de justice favorisent systématiquement les hommes

Pour le PNUD la prise en compte de la question du genre fait partie de la vision d’un développement inclusif et équitable. La volonté du Bureau Pays du Burkina Faso est d’intégrer de façon optimale la dimension genre dans toutes ses actions, en capitalisant sur les acquis et en renforçant les mécanismes institutionnels existants pour accélérer les progrès en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, aussi bien au niveau interne, qu’au niveau national.

 

Le Bureau Pays entend, par sa Stratégie Genre pour la promotion de l’égalité des sexes 2018 - 2020, œuvrer à travers ses interventions au renforcement de l’intégration du genre dans le cycle de vie des programmes et des projets, et assurer un partenariat plus étroit avec les acteurs clés nationaux ainsi que les partenaires du Système des Nations Unies pour faire face, tous ensembles, à ce défi du développement.

 

Cette volonté du Bureau Pays intervient dans un contexte mondial marqué par l’agenda 2030 en faveur des Objectifs de Développement Durable (ODD), auquel le gouvernement du Burkina Faso a adhéré. Le PNUD, à l’instar des autres agences du Système des Nations Unies s’est engagé dans un nouveau cycle de coopération avec le gouvernement du Burkina Faso pour la période 2018 - 2020. Ce cadre d’intervention est aligné sur les priorités du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020). Il contribuera à la réalisation des ODD, y compris la promotion de l’égalité des sexes en donnant les moyens aux femmes de devenir des agents du changement et d’avoir un pouvoir d’action dans les processus décisionnels et de développement qui influent sur leur vie. La revue genre du portefeuille vient compléter l’initiative du Sceau d’égalité des genres (Gender Seal) du PNUD qui vise à accroitre et approfondir la capacité et la responsabilité des bureaux en matière d’intégration du genre dans les programmes et projets.

 

Sur la base des priorités du PNDES et de l’évolution du contexte socio-économique du Burkina Faso, le programme pays du PNUD se focalise sur trois domaines-clés pour le cycle de coopération 2018 - 2020 : (i) la promotion de l’efficacité institutionnelle, de l’Etat de droit, de la cohésion sociale et de la sécurité  en vue de la « paix durable » (Axe 1 du PNDES); (ii) la croissance inclusive et durable, le travail décent et la sécurité alimentaire (Axe 3 du PNDES) ; (iii) la résilience aux effets du changement climatique, aux catastrophes naturelles et aux urgences humanitaires (Axe 2 PNDES).

 

Afin de mieux affiner ses principales interventions en matière d’égalité de sexes et ce en lien avec la stratégie institutionnelle, le Bureau Pays du PNUD au Burkina Faso recherche un (e) Consultant (e) International (e) Chef d’Equipe et deux consultant (e) s au plan national (1 avec expertise gouvernance, consolidation de la paix, 1 avec expertise résilience, croissance inclusive, environnement, énergie), pour évaluer la prise en compte du genre dans son portefeuille de projets de son programme actuel de coopération avec le Burkina.

Objectif général de la Consultation

L’objectif principal de la consultation est de faire la revue du Programme de coopération 2018-2020 entre le PNUD et le Gouvernement du Burkina Faso, et d’évaluer le degré de prise en compte du genre dans le portefeuille actuel des programmes et projets.

Objectifs spécifiques de la Consultation

De façon plus spécifique, la consultation vise à : (i) réaliser une analyse profonde de la prise en compte du genre dans la formulation et la mise en œuvre des programmes et projets du Programme de coopération 2018-2020 ; (ii) proposer des outils pour une meilleure prise en compte de l’égalité des sexes dans la mise en œuvre des programmes et projets du programme de coopération PNUD – Burkina Faso 2018-2020 ; (iii) établir une matrice d’action des recommandations pour assurer l’intégration du genre dans les programmes et projets ainsi que l’internalisation du genre au sein du PNUD.

Livrables attendus de la Mission

  • Une note méthodologique contenant la compréhension de la mission, les méthodes/techniques proposées, les chronogrammes avec une feuille de route de la mission ;
  • Un rapport initial comprenant les principaux résultats de l’étude avec les sections suivantes Index, Abréviations et acronymes, Remerciements, Contexte, Objectifs et portée de l'examen du portefeuille, Contexte du développement et disparité entre les sexes, Principales conclusions de l'examen du portefeuille, Vision programmatique et stratégique du bureau dans une perspective du genre, Portefeuille de programmes, Direction et gestion, Capacités techniques, Pratiques institutionnelles, Communication, Ressources financières, Recommandations générales pour le Gender Seal, Promotion d'un leadership visible et proactif dans le domaine de l'égalité des genres du bureau, Promotion des pratiques institutionnelles contribuant à articuler et à renforcer les efforts d'intégration ;
  • Un rapport initial incluant les recommandations et une matrice d’actions de ces recommandations pour assurer la prise en compte effective du genre dans les programmes et projets du programme de coopération PNUD – Burkina Faso 2018-2020 ;
  • Une note stratégique de communication qui positionnera les travaux du bureau sur l'égalité des genres, Sécurisation des ressources appropriées pour élaborer et mettre en œuvre le plan d'action pour le bureau ;
  • Une note socio-économique résumant la contribution du PNUD : (i) à lutter contre les inégalités structurelles afin d’accélérer les résultats transformationnels de développement au Burkina Faso ; (ii) à lutter contre les inégalités qui maintiennent les femmes dans la pauvreté au Burkina Faso ; (iii) à renforcer la résilience des femmes à réduire leurs vulnérabilités face aux chocs et crises au Burkina Faso ; (iv) et enfin la Conclusion générale.
  • Une présentation power point aux séances de restitutions à chaque étape principale auprès de la Direction et du personnel du PNUD ;
  • Un rapport final détaillé (70 pages max avec annexes) contenant tous les éléments de la mission ci-haut cités et prenant en compte les observations des parties prenantes de l’étude.

 

Méthodologie

Etape 1 : Préparation

  • Réunion d’harmonisation et de validation de la méthodologie proposée, le chronogramme et l’échantillon de projets avec l’équipe de direction du PNUD Burkina Faso et les chargé(e)s de programme ;

 

Etape 2 : Collecte des données

  • Mener des entretiens et examens approfondis de documentations stratégiques et des projets, une analyse détaillée sur la situation de base du bureau en ce qui concerne l'intégration de la perspective Genre dans le cycle de programmation pour chaque domaine de programmation, la communication et le suivi et évaluation (S&E) ;

 

Étape 3 : Mission de terrain

  • Discussions en petits groupes avec les équipes / sous-équipes de terrain (chefs d’équipes, coordinateur (trice) s de programme / projet, VNUs, consultants et personnel opérationnel affecté aux projets) ;
  • Discussions en petits groupes avec les unités de terrain chargés de S&E et les partenaires chargés d’opérationnaliser les projets ;

 

Étape 4 : Restitution et rapport final de la mission

  • Préparation du rapport préliminaire reflétant la situation du bureau en ce qui concerne l'intégration de la perspective Genre dans le cycle de programmation pour chaque domaine de programmation sur la base des informations obtenues grâce aux analyses documentaires et aux entretiens de terrain ;
  • Produire un draft de rapport final avec les principales conclusions, recommandations et la feuille de route et/ou plan d’action de correction avec les personnes chargées de la mise en œuvre ;
  • Conduire un atelier de validation du rapport (présentation power point) auprès de la Direction et le personnel du PNUD ;
  • Produire un rapport final de la mission.


Duties and Responsibilities

Le/la Consultant(e) Principale devra exécuter de manière non limitative les fonctions suivantes :

  • Entreprendre une revue documentaire de la politique de pays et des cadres juridiques sur l'égalité des genres, des documents de programme, des études et autres matériels ; examiner les bonnes pratiques internationales et burkinabè en matière d’intégration d’une perspective sexospécifique et d’autonomisation des femmes ;
  • Evaluer la capacité et disponibilité de l’outil statistique pour entreprendre des analyses sexospécifiques ;
  • Comprendre le contexte local en termes d’égalité des genres et d’autonomisation des femmes en évaluant la situation socio-économique régionale et locale, particulièrement dans des zones instables au Sahel, au Nord et à l’Est du pays ;
  • Procéder à un examen approfondi et à une analyse du portefeuille de projets et programmes du bureau dans les domaines programmatiques suivants : (i) la promotion de l’efficacité institutionnelle, de l’Etat de droit, de la cohésion sociale et de la sécurité en vue de la « paix durable » (ii) la croissance inclusive et durable (iii) la résilience aux effets du changement climatique, aux catastrophes naturelles et aux urgences humanitaires ;
  • Évaluer les résultats liés au genre conformément aux objectifs du genre dans la stratégie globale du PNUD pour l’égalité des genres 2018-2021, la stratégique du PNUD Burkina Faso pour la promotion d’égalité des sexes 2018-2020 et aux priorités nationales ;
  • Fournir au bureau pays une vue globale et analytique du portefeuille par domaines thématiques, sur la problématique du genre dans les projets et programmes afin de corriger et parvenir à l’égalité des sexes, à l’autonomisation des femmes et à la réduction des disparités dans les projets et fournir une feuille de route pour corriger ces disparités ;
  • Proposer les grandes lignes d’un plan d’action pour l’amélioration de la prise en compte de l’égalité des sexes dans la mise en œuvre des programmes/projets du programme de coopération.

Description des responsabilités du/de la Consultant (e) International (e) Chef d’Equipe

Sous la direction générale du Représentant résident du PNUD et la supervision directe de la Représentante résidente adjointe à qui se rapportera le/la Consultant (e) International (e) Chef d’Equipe pour toutes les questions relatives aux livrables attendus, il/elle devra s’assurer principalement que le PNUD Burkina Faso progresse efficacement vers les résultats assignés à sa mission afin de donner une réponse adéquate aux besoins d’examen approfondi du portefeuille du bureau sur les questions d’égalité des sexes. Il/Elle aura pour responsabilité de :

 

  • Conduire des réunions et séances de travail pour l’harmonisation des aspects techniques et opérationnels relatives à la mission assignée ;
  • Mener des entretiens et examens approfondis de documentations stratégiques et des projets, des analyses détaillées sur la situation du bureau liées aux questions des genres dans le cycle de programmation du PNUD Burkina Faso ;
  • Mener des entretiens et discussions en petits groupes de travail avec les unités, la Communication, le PMSU et les partenaires gouvernementaux impliqués dans la mise en œuvre des projets/programmes du PNUD, les agences sœurs des Nations Unies et les autres acteurs clés membres du Cadre de Concertation Genre des PTFs ;
  • Conduire les missions de terrain afin de s’imprégner de la situation des projets sur le terrain en ce qui concerne l'intégration de la perspective Genre dans le cycle de programmation pour chaque domaine de programmation et clusters ;
  • Elaborer les rapports finaux avec les principales conclusions, recommandations et la feuille de route et/ou plan d’action de correction avec les personnes chargées de la mise en œuvre.
  • Assurer la coordination et la supervision des deux consultant (e) s nationale (s) (1 avec expertise gouvernance, consolidation de la paix, 1 avec expertise résilience, croissance inclusive, environnement, énergie) qui feront partie de l’équipe de consultants


Competencies

  • Avoir une bonne connaissance en matière de suivi-évaluation et examen approfondi des portefeuilles dans les domaines de l'égalité homme-femme et l’autonomisation des femmes ;
  • Être familier avec le Système des Nations Unies et démontrer l'intégrité et le respect des valeurs et des normes éthiques de l'ONU ; et favorisant la vision, la mission et les objectifs stratégiques du PNUD ;
  • Démontrer la sensibilité culturelle (le respect de l’équité des genres, la religion, la race, la nationalité, l'âge et l'adaptabilité) et avoir une bonne maitrise de l’outil informatique et des logiciels bureautiques courants ;
  • Avoir une excellente capacité à collaborer avec les entités gouvernementales et non gouvernementales, et une maîtrise de l'approche programmatique sensible au genre et l’autonomisation des femmes.
  • Une bonne connaissance de la politique, des outils et pratiques du PNUD en matière de promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes est un atout.


Required Skills and Experience

 

Education :

  • Être titulaire d’un diplôme de troisième cycle (Master) en études Genre, développement international, Droit, Economie du développement ou dans tout autre domaine relatif aux sciences sociales.

 

Expériences Professionnelles

  • Avoir une expérience confirmée de sept (7) années dans les domaines de l'égalité femme-homme et l’autonomisation des femmes et filles, dont au moins 5 années dans le contexte Burkinabè ;
  • Avoir une expérience et une familiarité avec les outils de revue genre, les instruments internationaux et régionaux de promotion de l’égalité homme-femme (CEDEF, Plateforme d’action de Beijing, les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies 1325, 1820 etc.) ;
  • Avoir au moins 5 années d’expérience dans la conduite des missions similaires (axée sur la revue genre des portefeuilles et élaboration des plans d’action pour la correction de défis rencontrés) ;
  • Avoir une expérience dans le domaine de l’évaluation des investissements et approche de la budgétisation sensible au genre, les Marqueurs Genre, l’ODD-5, la conception, la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des programmes axés sur l’autonomisation des femmes et la promotion de l’égalité des sexes ;

 

Langue

  • Pratique courante du français (écrit et oral)

Conditions de soumission :

Les consultant(e)s intéressé(e)s par cette offre devront produire une proposition technique détaillant sa compréhension par rapport aux éléments des TDR en indiquant : les méthodes proposées, les sources et procédures de collecte des données. La proposition technique devra inclure un programme détaillé des tâches, activités, prestations et un calendrier de la mission. La proposition technique sera accompagnée d’une offre financière prenant en compte les différents éléments de coût (honoraires ; déplacements ; communication ; secrétariat…)

les offres doivent etre envoyées par email à l'adresse  : offres .burkina@undp.org au plus tard le 27 novembre 2019

 

 


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact erecruit.helpdesk@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme