EN4/05-Expert national en Analyse du contexte national par rapport aux changements climatiques (arrangements institutionnels, contraintes et lacunes, besoins financiers, techniques l’évaluation des besoins de financements,


Location : ALGERIA, ALGERIA
Application Deadline :01-Jun-20 (Midnight New York, USA)
Additional Category :Climate & Disaster Resilience
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
English   French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
19-May-2020
Duration of Initial Contract :1 an renouvelable pour une durée de 3 ans
Expected Duration of Assignment :1 an renouvelable pour une durée de 3 ans

Background

L’Algérie a signé la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en juin 1992 et l’a ratifiée en juin 1993. Elle s’est acquittée de ses obligations au titre de l’article 12 de la CCNUCC, en soumettant deux communications nationales, l’une en 2001 et l’autre en 2010 et a participé activement à la négociation internationale dédiée aux changements climatiques.
Le PNUD a apporté son soutien à la réalisation de ces deux premières communications nationales sur les changements climatiques. Il s’est engagé à appuyer l’Algérie pour l’élaboration de sa troisième communication nationale (TCN) et de son premier rapport biennal actualisé (BUR1) auprès de la CCNUCC. Ce projet a également pour finalité de renforcer les capacités des cadres et des experts des différents départements ministériels et entités en charge du dossier (Partie algérienne) sur ce qui a trait à la reddition des comptes au titre du dispositif de transparence établi par la CCNUCC.
Le projet porte sur :
(i) la réalisation de l'inventaire national des gaz à effet de serre (GES),
(ii) l’analyse de la vulnérabilité et des besoins d'adaptation par rapport aux effets adverses des changements climatiques des secteurs des ressources en eau, des forêts de l’agriculture et de la santé,
(iii) l’identification des actions susceptibles d’être entreprises en matière d'atténuation des émissions de GES,
(iv) l’évaluation des besoins de la Partie algérienne en termes de financements, de transfert de technologie et de renforcement des capacités.
Le projet s'appuiera sur les travaux et les leçons tirées de l’exercice d’élaboration de la première et de la deuxième communications nationales, ainsi que sur les études réalisées au niveau des secteurs concernés par la problématique des changements climatiques, notamment ceux dont les actions sont jugées prioritaires au regard des vulnérabilités de l’Algérie.
Le processus d’élaboration de la TCN et du BUR1 s’appuiera sur une approche participative, impliquant l’ensemble des parties prenantes (différents ministères et organismes sous-tutelle, collectivités locales, autorités locales, associations, médias, instituts de recherche, secteur privé et organisations internationales). Ceci vise à permettre l’intégration de la problématique des changements climatiques à tous les niveaux de l’action et de la prise de décision, pour ce qui a trait à la politique nationale de lutte contre les changements climatiques et leurs impacts négatifs, ainsi que celle relative au développement durable et de préservation de l’environnement. Ces acteurs participeront aux activités identifiées, par la fourniture de données et d’informations pour l’inventaire, le lancement d’études de vulnérabilité et d’adaptation aux impacts négatifs des changements climatiques, ainsi que l’identification d’options et de mesures d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre. Ils contribueront aussi au développement de méthodologies et aux initiatives d’information et de sensibilisation s’adressant au public et aux opérateurs économiques.
Les principales parties prenantes identifiées sont entre autres : APRUE, DGF, INRAA, INRF, CNTPP, ONS, CNES, CERIST, CDER, CNL, ONA, ONM, CNFE, CNDRB, ONEDD, CRSTRA, MdE, et les chambres de commerce, d’industrie, et d’agriculture.


Duties and Responsibilities

L’expert national devant être recruté pour traiter du Contexte algérien par rapport aux changements climatiques,et placé sous l’autorité de l’Analyste au programme PNUD et du Directeur National du Projet, travaillera en étroite collaboration avec le Coordonnateur national et les autres d’experts (internationaux et nationaux) assignés dans le cadre du projet.
Il aura pour principales missions :
- Coordonner les activités à réaliser par le groupe thématique Contexte national;
- Assurer une assistance technique et méthodologique au groupe thématique
- Appuyerla définition, réajustement et réactualisation des activités ;
- Assurer le suivi continu de la démarche méthodologique de chaque action ;
- Suivre l’évolution des activités.
- Rendre compte de l’état d’avancement des activités ;
- Contribuer à l’élaboration de la méthodologie pour la collecte des données.
Un groupe est créé pour se charger des travaux liés à lathématique "Contexte national (arrangements institutionnels, contraintes et lacunes, besoins financiers, techniques l’évaluation des besoins de financements, de transfert de technologie et de renforcement des capacités)" servant à l’élaboration de la
TCN et du BUR1.
Le groupe est coordonné par l’expert national recruté pour traiter du contexte et est composé des représentants des secteurs et institutions concernés (ministères, agences, sociétés, administrations) des chercheurs, des universitaires, des spécialistes, des experts, et des membres de la société civile. La composition du groupe prend en considération, dans la mesure du possible,l’équilibre du genre (homme-femme).
Le groupe thématique s’organise pour contribuer à la réalisation des études de synthèse, initier des études, à la production de rapports qui alimenteront la troisième communication nationale (TCN), le rapport biennal actualisé (BUR1) et les autres rapports ou études.
Le groupe de travail est permanent avec un nombre limité ; mais, il peut faire appel à toute personne compétente pouvant contribuer à la réalisation de ses objectifs.
Ce groupe de travail thématique sert aussi de trait d’union entre les institutions et le projet. Il assure notamment la collecte ainsi que le traitement et l’analyse des données et des informations sur les activités du projet. De même, ses membres s’attachent à diffuser les résultats des travaux du projet dans leurs départements et institutions respectifs.
Ce dispositif est mis en place avec la participation active de tous les secteurs, assistés par des experts nationaux afin d’assurer la formation et le renforcement des capacités des membres du groupe thématique et de garantir la mise en oeuvre du projet de TCN et BUR1. Il est aussi attendu à la fin du processus, un transfert de connaissances et de savoir-faire à tous et un échange d’expériences entre les différents groupes de travail. Les différentes structures verront leurs capacités renforcées par cet exercice et pourront capitaliser cette expérience pour assurer la continuité du processus.


Competencies

-


Required Skills and Experience

Education: Niveau minimum de BAC +5 en sciences de l’environnement, économie, finances, droit et politique de l’environnement,planification du développement ou toute autre qualification connexe en lien avec la mission
Experience: - Minimum de 10 ans d'expérience progressive et pertinente dans le domaine des questions liées aux changements climatiques ;
- Expérience confirmée en animation de processus de concertation multi-acteurs et pluridisciplinaire de haut niveau ;
- Des expériences avérées en matière de collaboration avec l’administration et les finances publiques ; - Une bonne connaissance des processus d’élaboration de textes législatifs et réglementaires ;
- Une bonne connaissance des enjeux liés aux changements climatiques et aux ressources naturelles.
Langues :
La parfaite maîtrise du français est requise, celle de l’anglais est hautement souhaitable
Autres qualifications
- Connaissance et compréhension du contexte national et international sur les questions liées aux changements climatiques ;


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact erecruit.helpdesk@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme