Recrutement d'un consultant international pour l'Evaluation et renforcement des capacités des acteurs nationaux à mobiliser des fonds et à développer des projets pour l’adaptation


Location : Niamey, NIGER
Application Deadline :10-Aug-20 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :International Consultant
Languages Required :
French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
24-Aug-2020
Duration of Initial Contract :40 jours ouvrables

Background

L’Afrique en général et le Sahel en particulier, figurent parmi les zones les plus exposées aux effets néfastes des changements climatiques. Les inondations, la sécheresse, la déforestation et l’assèchement des zones lacustres et leurs impacts sur la vie de millions de personnes ne constituent que quelques exemples d’impacts des changements climatiques qui affectent les vies et les pratiques de production des populations.

Pour faire face à cette situation, la communauté internationale s’est mobilisée, dès 1992 lors de la Conférence de Rio de Janeiro, en élaborant la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), véritable cadre permanent de discussion auquel presque tous les pays du monde ont aujourd’hui adhéré.

Le Niger, s’est inscrit dans la même dynamique en signant et ratifiant la CCNUCC respectivement le 11 juin 1992 et le 25 juillet 1995, le Protocole de Kyoto respectivement le 23 octobre 1998 et le 17 mars 2004, et l’Accord de Paris le 22 Avril 2016 et le 21 septembre 2016.

Cet engagement du Niger aux côtés de la communauté internationale à lutter contre les effets néfastes des changements climatiques s'explique par le fait que ses caractéristiques biophysiques et sa faible capacité d’adaptation en relation avec une prévalence élevée de pauvreté multidimensionnelle 89.9% (taux de gravité de 73,5%), et profondément rurale (52,4%) et féminine (3 pauvres sur 4 sont des femmes), en font un pays particulièrement vulnérable aux impacts des changements climatiques.

De surcroît, les moyens de subsistance de près de 84% de la population dépendent des ressources naturelles. Son économie sous-développée et son infrastructure limitée sont également combinées à un des taux de croissance de la population le plus élevé au monde (3,9%). Dans ce contexte, les changements climatiques représentent déjà des défis importants pour tous les secteurs en particulier pour la productivité agricole et la sécurité alimentaire.

Ainsi, depuis 1990, le Gouvernement du Niger a cherché à répondre aux conséquences des changements climatiques sur son développement. Il a adopté plusieurs documents stratégiques tels que le Plan National de l’Environnement pour un Développement Durable (PNEDD), la Stratégie Nationale et son Plan d’Action en matière de Changements et Variabilité Climatiques (SNPA/CVC), la Politique Nationale sur les Changements Climatiques (PNCC) et le Programme d’Action National d’Adaptation (PANA).

Il a soumis sa Troisième Communication Nationale (TCN) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et sa Contribution Déterminée au niveau National (CDN) en 2016. Cependant, les changements climatiques continuent d’être vus comme un problème sectoriel et doivent être intégrés dans tous les processus de planification du développement et de budgétisation.

Ainsi, afin d’assurer l’intégration des changements climatiques dans les processus de planification à moyen et long terme, le Gouvernement du Niger a lancé le processus de formulation et de mise en œuvre de son Plan National d'Adaptation (PNA) en mai 2014 avec l’appui financier du Fonds Vert pour le Climat (FVC), à travers le Programme des Nations Unies (PNUD). Le projet intitulé « faire progresser la Planification et la Budgétisation de l’Adaptation en moyen et long terme au Niger » vise à éliminer les principales barrières et à compléter les activités de renforcement des capacités en cours en matière de prise en compte des changements climatiques dans la planification et la budgétisation du développement à tous les niveaux.

C’est dans ce cadre qu’il est prévu d’évaluer et de renforcer les capacités des acteurs nationaux à mobiliser des fonds et à développer des projets pour l’adaptation.


Duties and Responsibilities

Sous la responsabilité et la supervision directe du coordonnateur du projet et en étroite collaboration avec le Secrétariat Exécutif du Conseil National de l’Environnement pour un Développent Durable (SE/CNEDD), le/la consultant (e) aura comme tâches de :

  • Faire un état des lieux des capacités des institutions concernées à mobiliser le financement climatique ;
  • Proposer des modules de formations sur la Gestion Axée sur les Résultats et les différents fonds climatiques et leurs mécanismes financiers;
  • Organiser deux formations à l’endroit des acteurs nationaux (personnel de l’Entité Nationale de mise en œuvre, les ministères et de la société civile) sur la Gestion Axée sur les Résultats et les différents fonds climatiques et leurs mécanismes financiers;
  • Produire un rapport de l’étude et le présenter à un atelier de validation.

De façon spécifique, les résultats suivants sont attendus:

  • Un état des lieux des capacités des institutions concernées à mobiliser le financement climatique est réalisé;
  • Des modules de formations sur la Gestion Axée sur les Résultats et les différents fonds climatiques et leurs mécanismes financiers sont proposés;
  • Deux formations à l’endroit des acteurs nationaux (personnel de l’Entité Nationale de mise en œuvre, les ministères et de la société civile) sur la Gestion Axée sur les Résultats et les différents fonds climatiques et leurs mécanismes financiers sont organisées;
  • Un rapport de l’étude est produit et présenté à un atelier de validation.

Les livrables suivants sont attendus de l’étude :

  • Une note de cadrage détaillant l’approche méthodologique permettant de conduire l’étude est proposée, ainsi qu’un plan de travail et un chronogramme détaillé de l’étude. Une version finale de cette note sera remise à la coordination du projet au plus tard cinq (5) jours après le briefing de démarrage ;
  • Le projet de rapport répondant aux termes de référence accompagné d’une présentation PowerPoint à soumettre à l’appréciation de la coordination du projet dans un délai de  vingt-cinq (25) jours après le démarrage;
  • Les deux formations seront dispensées dans une période de dix (10) jours, avec un rapport ;
  • Le rapport final intégrant les recommandations de l’atelier de validation en format électronique. Il comportera obligatoirement un résumé des résultats de l’étude ainsi qu’une section sur la méthodologie, l’évaluation des capacités des institutions concernées à mobiliser le financement climatique, les modules de formation, les rapports des deux formations et en annexe, les termes de référence de l’étude, la liste des personnes rencontrées et la bibliographie. Le rapport sera soumis au plus tard sept (7) jours après l’atelier.


Competencies

  • Compétences analytiques (excellentes aptitudes analytiques, de synthèse, de rédaction et de présentation de documents);
  • Capacité de communication (excellentes aptitudes interpersonnelles orales et écrites);
  • Travail en équipe (capacité à travailler de manière autonome et en équipe);

Etre disponible pour commencer à travailler immédiatement après la sélection.


Required Skills and Experience

Qualification académique :

Le/la consultant(e) international(e) doit disposer d'un diplôme de troisième cycle en élaboration et gestion des projets, planification ou tout autre domaine connexe.

Expérience professionnelle :

Le consultant doit justifier de :

  • Avoir au moins une expérience de dix (10) années dans son domaine de compétence;
  • Avoir mené au moins trois (3) évaluations des capacités institutionnelles en mobilisation des ressources financières;
  • Avoir conduit au moins deux (2) processus de renforcement des capacités en gestion des projets;
  • Avoir au moins cinq (5) ans d’expériences dans la mobilisation des fonds climatiques;
  • Avoir au moins deux (2) ans d’expérience en gestion des projets en Afrique subsaharienne est un atout.

Langue:

  • Une excellente maitrise du Français.

Les Consultants intéressés doivent soumettre les documents et renseignements suivants pour prouver leurs qualifications:

Offre technique:

  • Expliquer pourquoi ils sont les mieux qualifiés pour ce travail (lettre de motivation).
  • Fournir une brève méthodologie de la manière dont ils approcheront et effectueront le travail).
  • CV personnel, en y incluant l’expérience acquise dans le cadre de travaux similaires et au moins trois (3) personnes de références.

Offre financière:

L’offre financière doit indiquer le montant total du forfait, ainsi que les modalités de paiement précises et mesurables (quantitativement et qualitativement) relatives aux résultats concrets (à savoir, si les paiements doivent être échelonnés ou versés en totalité à la fin du contrat). Les paiements sont fonction du résultat, c’est-à-dire, à la livraison des services spécifiés dans les termes de référence. En vue d’assister le service demandeur dans la comparaison des offres financières, le montant forfaitaire de chacune de ces dernières sera détaillé (y compris, les voyages, les indemnités journalières et le nombre de jours de travail prévus.)

Evaluation:

Les consultants individuels seront évalués comme suit:

Analyse cumulative

En utilisant cette méthode d’évaluation pondérée, un contrat sera attribué au consultant individuel dont l’offre a été évaluée et déterminée comme étant, à la foi:

  • Efficace/conforme/acceptable, et
  • Comme ayant reçu le score le plus élevé, déterminé à partir d’un ensemble prédéfini de critères techniques et financiers pondérés, spécifiques à la demande.
  • Poids des critères techniques; [70%]
  • Poids des critères financiers; [30%]

Seuls les candidats qui obtiennent un minimum de 70 sur 100 points seront pris en compte pour l’évaluation financière.

Critères d'évaluation:

les candidats seront évalués sur la base des critères suivants:

  • Disposer d’un diplôme de troisième cycle en élaboration et gestion des projets, planification ou tout autre domaine connexe: 10 points;
  • Avoir au moins une expérience de dix (10) années dans son domaine de compétence : 10 points;
  • Avoir mené au moins trois (3) évaluations des capacités institutionnelles en mobilisation des ressources financières : 15 points;
  • Avoir conduit au moins deux (2) processus de renforcement des capacités en gestion des projets : 15 points;
  • Avoir au moins cinq (5) ans d’expériences dans la mobilisation des fonds climatiques : 10 points;
  • Avoir au moins deux (2) ans d’expérience en gestion des projets en Afrique subsaharienne : 5 points;
  • Avoir une excellente maitrise du Français : 5 points;
  • Méthodologie de travail : 30 points.

Critères de selection de la meilleure proposition:

  • Seules les candidatures ayant obtenu une note au moins égale à 70 points sur le total des 100 points au niveau de l’évaluation technique seront retenues pour une analyse financière;
  • La méthode d’évaluation qui sera utilisée est celle du meilleur rapport qualité/prix (score combiné). Il sera tenu compte des qualifications du consultant en priorité mais également de sa proposition financière.

Date limite et lieu de remise des candidatures:

Les candidatures doivent être soumises en lignehttp://jobs.undp.org au plus tard le 10 août 2020.

Les candidatures feminines sont encouragées.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact erecruit.helpdesk@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme