2 Consultant(es) national(es) pour la conduite de l’audit technique genre du Ministère de l’Intérieur (MINT) et Ministère de l’Economie et la Coopération (MEPC).



Advertised on behalf of :

Location : DAKAR, SENEGAL
Application Deadline :27-Nov-20 (Midnight New York, USA)
Additional Category :Gender Equality
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
English   French  
Duration of Initial Contract :2 mois

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Le Sénégal a ratifié tous les engagements internationaux relatifs aux droits humains et plus spécifiquement ceux liés à la promotion et à la protection des droits des femmes et des filles. Il s’agit, entre autres de la Convention des Nations unies sur l’Elimination de toutes les Formes de Discrimination à l’Egard des Femmes (CEDEF), de la Convention sur les droits de l’enfant (CDE), de la Déclaration et du Programme d’Action de Beijing, de la Résolution 1325 des Nations unies sur les Femmes, la Paix et la Sécurité, des Objectifs de développement durable (ODD).

Au niveau régional, notre pays a adhéré au Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits de la femme en Afrique (protocole de Maputo), à la Déclaration solennelle des chefs d’Etats et Gouvernements sur l’égalité entre les hommes et les femmes en Afrique, à l’Agenda 2063 de l’Union africaine à travers lesquels l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes constituent une priorité.

Au niveau sous-régional, ces engagements sont matérialisés par l’adoption de l’acte additionnel A/SA.02/05/15 relatif à l’égalité de droits entre les hommes et les femmes pour le développement durable dans l’espace de la Communauté Economique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

A l’échelle nationale, le PSE (2014-2035), cadre de référence de la politique économique et sociale à travers sa vision « un Sénégal émergent en 2035 avec une société solidaire dans un Etat de droit » a donné des orientations pour une prise en compte des inégalités sociales et des facteurs d’exclusion qui touchent particulièrement les femmes.

Ainsi, pour renforcer l’effectivité de l’institutionnalisation du genre dans les politiques publiques, la Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre (SNEEG 2) 2016-2026 a été articulée au PSE, conformément à son plan d’actions prioritaires 2014-2018.

Conscient de la persistance des inégalités de tout ordre entre les hommes et les femmes, le Sénégal a décidé d’ériger l’intégration du genre et de l’équité au rang des priorités. C’est dans ce contexte que s’inscrit la lettre circulaire primatoriale N° 00959 du 26 mars 2013 demandant aux ministères sectoriels de prendre en compte le genre dans leurs interventions quotidiennes. Ce signal fort a permis l’accélération de la création de cellules genre au sein des ministères sectoriels qui a eu comme résultante la prise du décret 2017-313 du 15 février 2017 instituant au sein de secrétariat général de ministère une cellule genre et équité.

Cette volonté politique a été réaffirmée par le Chef de l’Etat lors du conseil des ministres du 11 mars 2020 qui a demandé aux membres du Gouvernement d’intégrer systématiquement le genre au niveau de l’élaboration, de la mise en œuvre et du suivi-évaluation des politiques publiques. L’effectivité de l’égalité homme-femme est consubstantielle aux changements sociaux et institutionnels nécessaires à l’avènement d’un environnement favorable à un développement socio-économique durable et équitable.

L’intégration du genre constitue un axe prioritaire des interventions du Ministère de l’Intérieur et du Ministère de l’économie et de la coopération, en plus de l’adoption du critère genre comme l’une des conditions d’éligibilité des projets et programmes soumis aux financements.

Dans cette optique, il est envisagé de mener, au niveau du Ministère de l’Intérieur et du Ministère de l’économie et de la coopération, un exercice devant conduire à l’intégration effective du genre qui débutera par la réalisation de l’audit technique genre et en conséquence l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’institutionnalisation genre du secteur.

Une telle démarche nécessite l’engagement des autorités du département et une bonne compréhension et l’appropriation des concepts et outils genre pour favoriser une analyse pertinente selon le genre des mécanismes institutionnels et des instruments politiques et programmatiques existants afin de garantir l’intégration effective du genre dans les interventions futures.

Sur la base des constats, des conclusions et des recommandations de l’audit genre, un plan d’institutionnalisation du genre pourra être déployé dans le Ministère de l’Intèrieur et le Ministère de l’Economie, du Plan et de la coopération.


Duties and Responsibilities

L’objectif global est d’examiner l’approche genre dans la démarche organisationnelle et la promotion de l’apprentissage de l’intégration effective et efficace du genre dans les politiques, programmes et projets du MINT et du MEPC. 

TACHES ET RESPONSABILITES

  • Faire de manière participative un diagnostic sur la prise en compte de la dimension genre par le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’économie ; du Plan et de la coopération ; au niveau de leurs directions, services, projets et programmes ;
  • Évaluer le niveau d’intégration des objectifs d’équité et d’égalité de genre dans le mandat du département, sa structuration, dans sa politique, ses stratégies et ses programmes durant toutes les phases (planification, mise en œuvre, suivi et évaluation et budgétisation) ;
  • Évaluer la qualité des outils, dispositifs, services et produits existants intégrant la dimension genre dans le ministère ;
  • Vérifier l’efficacité des pratiques et des mécanismes internes existants pour garantir l’équité et l’égalité de genre dans l’élaboration des politiques et stratégies, le suivi et l’évaluation dans les dimensions techniques et budgétaires ;
  • Identifier et partager les informations sur les mécanismes, les pratiques et les attitudes qui ont positivement contribué à l’intégration de la dimension genre dans l’institution ;
  • Identifier et analyser les forces, faiblesses, opportunités et menaces pour l’intégration effective et systématique du genre ;
  • Recommander des stratégies d’amélioration intégrant des innovations possibles pour une meilleure prise en compte du genre ;
  • Élaborer le rapport d’audit technique genre qui décrit les priorités et actions à entreprendre au sein du ministère.

RESULTATS ATTENDUS

  • Mandat du /de la Prestataire

Le/la prestataire a pour mandat de :

  • Une note méthodologique qui définit de manière claire et précise les modalités de mise en œuvre de la mission est élaborée ;
  • La séance de validation de la méthodologie de travail et des outils de collecte est animée ;
  • Une revue documentaire est réalisée ;
  • Toutes les consultations et les séances de mise à niveau avec les parties prenantes sont conduites ;
  • Les ateliers de pré-validation et de validation des documents sont organisés et animés ;
  • Le rapport d’audit assorti d’un plan d’institutionnalisation du genre sur la base des constats, conclusions et recommandations de l’exercice assorti d’un plan triennal d’actions à mener sur la période 2021-2023 articulé au PAP II du PSE est élaboré ;
  • Le rapport final de fin de mission est disponible ;
  • Une présentation de l’étude sous forme PowerPoint est disponible.

LA DUREE DE LA CONSULTATION 

  • Durée de la mission

La mission du consultant débutera dès la notification de son contrat de prestations.

Le calendrier prévisionnel d’exécution de la mission s’inscrira dans une période calendaire maximale de deux (2) mois.

Hors période de validation des livrables tels que prévu ci-dessus, le nombre de jours effectifs de prestations est évalué dans le tableau ci-après.

La période de validation des livrables comprend la période calculée en jours calendaires comprise entre la date d’accusé de réception de l’audit du document soumis à validation et la date d’accusé réception de la réponse de ce dernier.

CHRONOGRAMME INDICATIF : LIVRABLES CLES ET CALENDRIER DE PAIEMENTS

L'achèvement, la soumission et l'approbation en temps voulu de tous les livrables clés spécifiés dans le tableau ci-dessous constituent les conditions préalables à respecter par le / la Consultant (e) avant que les différents paiements ne soient libérés par ONU Femmes :

Livrables clés

Calendrier / Délais

N° Paiement

% Paiement

 

Version finale du plan de travail intégrant un calendrier pour chaque activité et chaque livrable et qui prend en compte les commentaires du Programme Sénégal ONU Femmes et du MINT et MEPC

15 jours

Paiement 1

 

40%

 

Note méthodologique validée soumise au Programme Sénégal ONU Femmes et au MINT et MEPC pour observations et commentaires. 

Draft 1 du Rapport diagnostique soumis au Programme Sénégal ONU Femmes et au MINT et MEPC pour revue et commentaires.

30 jours

Paiement 2

40%

Draft 2 du Rapport diagnostique qui intègre les commentaires du Programme Sénégal et du MINT et MEPC.

Atelier de restitution de l’étude.

Version finale et complète de l’étude élaborée sur la base d’un excellent style d’écriture de façon cohérente et sans erreurs grammaticales majeures, intégrant les commentaires de l’atelier.

 

15 jours

Paiement 3

20%

TOTAL

60 jours

 

100%

 

Cependant, la ventilation prévisionnelle des jours prestés est donnée à titre indicatif. Il appartient aux candidats lors de la remise de leur CV et leur programme de travail de préciser la durée effective prestée de chacune des étapes de leur mission et d’élaborer un calendrier d’exécution.

Ne font pas partie des dépenses à charge du consultant, les frais d’organisation des ateliers de partage et de validation pour lesquels il proposera toutefois un budget prévisionnel.


Competencies

Un Expert spécialiste en Genre, chef de mission, responsable de l’étude et de la réalisation des objectifs, exerçant la mission principale de la conduite de l’audit : il assure la coordination et la gestion de l’audit en apportant son expertise technique en relation avec l’expert en planification, suivi évaluation qui va lui apporter son appui. Responsable de mission, il conduit l’étude, définit la méthodologie et la stratégie, en parfaite collaboration avec l’expert en planification, suivi évaluation en lui donnant les orientations nécessaires.

  1. Compétences
  • Être à même d’apprécier l’intégration du genre, être familier avec les principaux outils d’analyse et d’intégration du genre ;
  • Être familier des concepts et de l’opérationnalisation de la planification des politiques et programmes et de la gestion de projets / programme selon la démarche « gestion axée sur des résultats », notamment l’évaluation des produits, effet et impacts ;
  • Maîtriser la démarche méthodologique d’audits organisationnels, en particulier les audits participatifs genre, y compris la production d’Aide-Mémoires, l’organisation de séances de briefing/débriefings, la production de rapports de mission provisoire et finaux, les exercices de restitution des conclusions d’évaluation et la formulation des plans de mise en œuvre des recommandations aux parties prenantes ;
  • Avoir une bonne connaissance de l’environnement institutionnel et sociopolitique du Sénégal ;
  • Avoir réalisé au moins deux audits techniques, organisationnel, renforcement institutionnel genre dans une institution publique ;
  • Avoir une excellente capacité d’analyse, de rédaction et de synthèse ;
  • Être libre de tout engagement durant la période de la consultation.

Les atouts

  • Connaissance du contexte socioéconomique et culturel national et de l’avancement du pays dans les questions ayant trait au genre
  • Démontrer son intégrité par le respect des valeurs et de l’éthique des Nations Unies ;
  • Promouvoir la vision, la mission et les buts stratégiques d’ONU Femmes et des Nations Unies ;
  • Respecter les différences culturelles, de genre, de religion, de race, d’âge et de nationalité ;
  • Connaissance du secteur du Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’Economie, du Plan et de la coopération;
  • Compétences en technique de communication et d’animation de groupe ;
  • Excellentes aptitudes à l’analyse et à la rédaction ;
  • Capacité à produire des résultats de qualité dans les délais impartis et à travailler sous pression ; 
  • Bonne maîtrise de l’outil informatique (Internet, World, Excel et Powerpoint).

 


Required Skills and Experience

QUALIFICATIONS REQUISES

Education :

  • Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures de niveau BAC + 5 minimum en développement, sciences humaines, économiques ou juridiques.

Expériences :

  • Avoir une expérience avérée (au moins 10 ans) en matière de genre, avec une bonne connaissance des conventions, concepts et enjeux du genre ;
  • Avoir totalisé une expérience confirmée (au moins 10 ans) dans les domaines de l’approche Genre et développement, dans les domaines de l’intégration du genre dans les politiques et programmes ;
  • Expérience de collaboration avec les institutions (5 ans), notamment le système des Nations Unies, une bonne connaissance du mandat d’ONU Femmes, de ses cadres programmatiques et des règles et procédures des Nations Unies constituerait un atout.

Langues :

  • Excellente maîtrise du français (langue de rédaction du rapport) et de l’Anglais.



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact erecruit.helpdesk@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme