Recrutement d’un consultant national pour conduire une mission d’évaluation des actions déployées par l’Etat du Mali pour protéger les enfants contre les effets de la COVID19


Location : Bamako, MALI
Application Deadline :21-Apr-21 (Midnight New York, USA)
Time left :9d 14h 28m
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
French  
Duration of Initial Contract :30 Jours


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

En Afrique de l’Ouest, des milliers d’enfants sont encore confrontés à des problèmes comme l’exploitation par la traite, les pratiques sociales et cultures préjudiciables à leur bien être, les violences et maltraitances. Ces difficultés freinent durablement les efforts consentis par les Etats pour garantir la jouissance des droits de l’enfant.
En outre devant les crises politiques et économiques auxquelles les Etats sont confrontés, les ressources publiques dédiées à la protection des enfants restent faibles eu égard au poids démographique de ces enfants dans la région.
Les enfants du fait de leur poids démographique et de leur faible résilience face aux chocs subissent de pleins fouets les conséquences des mutations sociales et économiques auxquelles les Etats sont confrontés.
La pandémie de la Covid 19 survenue dans la région ouest africaine en mars 2020 a eu des conséquences négatives sur les droits de l’enfant.
En effet, les mesures drastiques prises au début de la pandémie par les gouvernements pour freiner la propagation du virus ont considérablement affecté les enfants. La fermeture des écoles, la restriction des libertés publiques ont eu des impacts néfastes sur le bienêtre des enfants dans les différents pays de la région ouest africaine.
Conscient de cette situation et conformément à son mandat de promotion et de protection des droits humains en Afrique de l’Ouest, le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des nations unies aux Droits de l’Homme, dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet régional de promotion et protection des enfants dénommé projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de violation de leurs droits (PAPEV) qui vise à renforcer les initiatives déjà entreprises contre l’exploitation et la maltraitance des enfants aux niveaux nationaux dans six pays de la région ouest africaine que sont le Sénégal, le Mali, la Guinée Bissau, le Niger, la Guinée et la Gambie a contribué à mettre les enfants au cœur de la riposte contre la COVID 19 dans ces pays.
L’Objectif de ce projet est de contribuer à l’atteinte des ODD, notamment les ODDs 16 et 5, à travers la mise en œuvre des recommandations des mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits de l’enfant visant à la création d’un environnement sécuritaire et juste pour les enfants victimes de violation de leurs droits grâce à leur prise en charge juridique, judicaire et sociale dans l’espace CEDEAO.?
De manière spécifique, deux objectifs sont poursuivis par le projet. Il s’agit de:??

  • Soutenir les Etats Membres de la CEDEAO bénéficiaires du projet (Sénégal, Gambie, Niger, Guinée, Guinée-Bissau, Mali) dans le renforcement des politiques et programmes nationaux visant la protection des enfants victimes d’abus et d’exploitation ;?
  • Accompagner la CEDEAO dans la mise en œuvre de sa stratégie de promotion et protection des droits des enfants en ligne avec les ODD, la CDE, la CADBE et la CEDEF.

Depuis son lancement en juillet 2019, de nombreuses activités ont été menées pour soutenir les pays bénéficiaires du projet dans les domaines comme le renforcement du cadre juridique de protection des enfants, le plaidoyer pour la domestication des instruments de protection des enfants et l’appui au processus d’élaboration des rapports périodiques.
Ces nombreuses réalisations ont suscité un grand intérêt de la part des pays bénéficiaires du projet, en témoigne l’implication au plus haut niveau des structures étatiques en charge de la réalisation des droits de l’enfant et l’intérêt accordé aux comités nationaux de pilotage qui sont les principaux organes de gouvernance du projet.
La survenue de la pandémie de la Covid 19 en mars 2020 dans la région ouest africaine particulièrement dans les six pays bénéficiaires du projet a constitué ainsi une opportunité pour soutenir les gouvernements dans la mise en œuvre de leurs plans de riposte contre la pandémie notamment en ce qui concerne la protection des enfants.
Au Mali le PAPEV est mis en œuvre à travers un comité national de pilotage réunissant tous les acteurs clefs de la protection de l’enfant. Le CNP est présidé par le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme du Mali.
Avec l’avènement de la pandémie, le PAPEV a contribué au plan de riposte sectoriel de la protection de l’enfant mis en place par le gouvernement à travers les ministères de la justice et le ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.
La contribution du PAPEV s’est matérialisée à travers la dotation d’équipements et matériels destinées à la prise en charge d’urgence des enfants des centres d’accueils. Au total un budget de 9 millions? (17 695.50 USD) a été mobilisé pour le compte des enfants bénéficiaires directes.
Cette contribution du PAPEV vient en complément aux autres initiatives prises pour soutenir la réalisation des droits de l’enfant en période de crise.
Cependant cette crise nous a montré comment la vulnérabilité des enfants est exacerbée dans des situations d’urgence , ainsi en vue d’apprécier la pertinence et l’efficacité des actions déployées pendant la crise pour protéger les enfants contre ses effets néfastes, le Bureau Régional du Haut-Commissariat des nations unies aux Droits de l’Homme (BRAO/HCHD) à travers le PAPEV compte conduire une étude régionale dans les six pays couverts dont le Mali pour évaluer l’Impact de la pandémie sur les enfants vulnérables notamment ceux en mobilité , et/ ou victimes de mendicité forcée et la pertinence/ efficacité des efforts déployés par les gouvernements avec l’appui de leurs partenaires en vue de protéger les enfants contre les conséquences de la pandémie de la Covid 19.
Cette étude sera réalisée sous la supervision directe du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.
A cet effet, il est prévu de s’attacher les services d’un expert/consultant national qui va conduire la recherche au niveau national.?
Les présents termes de références déterminent les conditions requises pour le recrutement dudit expert national.

 


Duties and Responsibilities

Principaux objectifs de la mission:

  • Recruter un consultant national pour conduire une mission d’évaluation des actions déployées par l’Etat du Mali pour protéger les enfants contre les effets de la COVID19 .

Descriptions des responsabilités/ Portée des travaux:

  • Cette mission a pour objectif général de contribuer à promouvoir une meilleure protection des enfants dans les situations d’urgence à travers le système national de protection de l’enfant du Mali.

Spécifiquement, il s’agira à travers cette mission de réaliser les tâches suivantes :

  • Evaluer, documenter les conséquences des violations des droits de l’enfant dans le contexte de la Covid 19 au Mali: cette évaluation mettra l’accent sur les droits de l’enfant impactés par la crise de la Covid 19;
  • Apprécier la pertinence et l’efficacité des mesures prises par le gouvernement du Mali et ses partenaires pour protéger les enfants contre les effets de la crise sanitaire. Cette appréciation pourrait se mesurer en mettant en exergue la conformité des actions déployées par rapport aux standards internationaux de promotion et de protection des droits de l’homme notamment ceux des enfants des enfants en situation d’urgence ;
  • Informer sur l’impact des appuis octroyés auprès des bénéficiaires notamment le PAPEV ;
  • A partir des leçons apprises, proposer des lignes d’actions et stratégies à mettre en œuvre par le gouvernement du Mali et ses partenaires pour prévenir les conséquences des situations d’urgence d’une part et d’autres part faire des recommandations sur des mesures efficaces pour la sauvegarde des enfants durant les périodes d’urgence sanitaire.

Produits livrables:

Les livrables attendus du consultant sont :

  • Un rapport d’orientation méthodologique qui sera élaboré après la rencontre de cadrage et la stabilisation des objectifs de la recherche;
  • Ce rapport définira la méthodologie, le chronogramme et les outils prévus pour conduire la mission;
  • Un rapport provisoire;
  • Un rapport final intégrant les commentaires du commanditaire de l’étude sur le rapport provisoire.

Exigences en matière de suivi/rapports:

La mission est programmée sur une durée de trente jours ouvrables avec comme chronogramme :

Principales tâches Durée en jour Responsables:

  • Réunion de cadrage 1 Commanditaire;
  • Production du rapport d’orientation méthodologique 2 Consultants;
  • Validation du rapport d’orientation méthodologique 1 Commanditaire;
  • Revue documentaire 3 Consultant;
  • Production des outils de collecte 2 Consultant;
  • Collecte des données 9 Consultants;
  • Traitement des données 3 Consultants;
  • Elaboration rapport provisoire 3 Consultants;
  • Commentaire sur le rapport provisoire 2 Commanditaires;
  • Production rapport final 3 Consultants;
  • Transmission du rapport final 1 Consultant;
  • La mission démarre dès la signature du contrat par le consultant.

Les exigences en matière d'experiences et de qualifications:

  • Compétence avérée dans le domaine de la protection des enfants filles et garçons notamment la protection des enfants dans les situations d’urgence et de crise ;
  • Avoir une connaissance approfondie et être familier avec les systèmes nationaux et régionaux de protection des enfants, les standards minimas contextualisés du document phare par les acteurs de la protection au Mali
  • Bonne connaissance des réalités du contexte et des enjeux de la protection de l’enfant au Mali particulièrement sur la mise en œuvre des droits de l’enfant ;
  • Expertise avérée dans la conduite de missions d’évaluations des politiques publiques ;
  • Disposer d’outils pertinents pour conduire la mission conformément aux objectifs poursuivis.

 

 

 


Competencies

  • Compétence avérée dans le domaine de la protection des enfants filles et garçons notamment la protection des enfants dans les situations d’urgence et de crise ;
  • Avoir une connaissance approfondie et être familier avec les systèmes nationaux et régionaux de protection des enfants, les standards minimas contextualisés du document phare par les acteurs de la protection au Mali
  • Bonne connaissance des réalités du contexte et des enjeux de la protection de l’enfant au Mali particulièrement sur la mise en œuvre des droits de l’enfant ;
  • Expertise avérée dans la conduite de missions d’évaluations des politiques publiques ;
  • Disposer d’outils pertinents pour conduire la mission conformément aux objectifs poursuivis.


Required Skills and Experience

Éducation:

  • Avoir au minimum une maîtrise en sciences sociales.?

Expériences:

  • Avoir au minimum 10 ans d’expérience, après la Maîtrise, au niveau international ou national notamment sur les questions des droits et protection des enfants filles et garçons, des systèmes de protection des enfants, de l’évaluation des politiques publiques relatives aux enfants ;
  • Avoir une expérience avec une agence des Nations Unies ou encore une institution ou ONG nationale, ou sous régionale impliquées dans ces questions est un atout;
  • Etre familier avec les outils et méthodologie de la recherche et de l’analyse en science sociale;
  • Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique.

Langues requises :

  • Avoir une maîtrise de la langue française;
  •  La maitrise de la langue anglaise est un avantage.

Les documents à joindre à la soumission des propositions:
Les demandeurs doivent présenter les documents suivants :

  • Lettre d'intérêt/proposition, expliquant pourquoi le candidat s'estime le plus approprié pour le travail;
  • Lettre d'intérêt/proposition, fournissant une brève méthodologie sur la façon dont le travail sera mené et/ou abordé;
  • CV personnel, comprenant des informations sur l'expérience passée dans des projets / missions similaires et les coordonnées des personnes de référence.Proposition financière;
  • Lettre de confirmation d'intérêt et de disponibilité dûment remplie en utilisant le modèle fourni par le PNUD.

Proposition financière:
(Une seule option doit etre choisie pour les contrats retenues ou les ATL, veuillez discuté avec l'unité de marches).

Contrat forfaitaire:

  • La proposition financière doit spécifier un montant forfaitaire total et des conditions de paiement autour de résultats spécifiques et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) (c'est-à-dire si les paiements se font par tranches ou à la fin du contrat);
  • ?Les paiements sont basés sur les résultats, c'est-à-dire sur la fourniture des services spécifiés dans le cahier des charges;
  • Afin d'aider l'unité requérante à comparer les propositions financières, la proposition financière comprendra une ventilation de ce montant forfaitaire (y compris les frais de voyage, les indemnités journalières et le nombre de jours ouvrables prévus).? ??

Ou

Contrats basés sur des honoraires journaliers:

  • La proposition financière précise les honoraires journaliers, les frais de voyage et les indemnités journalières indiqués dans des postes distincts, et les paiements sont effectués au consultant individuel en fonction du nombre de jours travaillés.

Frais de voyage:

  • Tous les frais de voyage envisagés doivent être inclus dans la proposition financière;
  • ?Cela comprend tous les voyages pour rejoindre le lieu d'affectation/les voyages de rapatriement. En général, le PNUD ne doit pas accepter des frais de voyage supérieurs à ceux d'un billet en classe économique. Si le CI souhaite voyager dans une classe supérieure, il doit le faire en utilisant ses propres ressources.
  • En cas de voyage imprévisible, le paiement des frais de voyage, y compris les billets, l'hébergement et les frais de terminal, doit être convenu entre l'unité opérationnelle concernée et le consultant individuel avant le voyage et sera remboursé.

Les critères d'évaluation:?

  • Niveau d'études - 10 points maximum;
  • Modalités de paiement : par tranche de 3.

Délivrables Délai %:

  • 1ère Tranche? : Après validation du Rapport d’orientation méthodologique 5 jours après signature du contrat 30;
  • 2ème Tranche? : Validation Rapport Provisoire 25 jours après la fin de la mission 50;
  • 3ème Tranche : Dépôt rapport final Après la fin de la mission 20:
  • TOTAL 100%.



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact erecruit.helpdesk@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme