Consultance Nationale - Evaluation à mi-parcours du projet d'appui au PNA du Sénégal


Location : Dakar, SENEGAL
Application Deadline :19-Apr-21 (Midnight New York, USA)
Time left :6d 7h 19m
Additional Category :Management
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :National Consultant
Languages Required :
English   French  
Starting Date :
(date when the selected candidate is expected to start)
03-May-2021
Duration of Initial Contract :24 Days


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Au Sénégal, de nombreux défis et obstacles ont été identifiés comme facteurs contribuant à renforcer  la vulnérabilité du pays à savoir : le manque de coordination entre les structures chargées de la collecte de données, la faible intégration des questions de genre et changement climatique dans la planification sectorielle, locale et budgétisation, la faible coordination intersectorielle et décentralisée, la capacité limitée des acteurs locaux et du niveau national à attirer des financements dédiés à l’adaptation aux changements climatiques. A ce jour, les capacités techniques, institutionnelles et financières insuffisantes aux niveaux national, sectoriel et local limitent la capacité du pays à entreprendre le process des PNA et à faire face à l’adaptation au changement climatique.

C’est dans ce cadre que le Gouvernement de la République du Sénégal a sollicité et obtenu du Fonds pour l’Environnement Mondial et du Programme des Nations Unies pour le Développement un don afin de financer le projet d’appui au Plan National d’Adaptation du Sénégal (PNA/FEM) du Sénégal.

Le projet d’une durée de trois (3) ans vise à renforcer la capacité des ministères sectoriels et des administrations locales à mieux évaluer les impacts du changement climatique et à adapter les politiques et les budgets existants en matière d'intégration des risques posés par le changement climatique et des mesures d'adaptation à moyen et à long terme. Premièrement, il aborde les lacunes et les faiblesses dans la mise en œuvre du PNA à travers le développement de capacités techniques et fonctionnelles des centres de surveillance du climat et de l’hydrologie (ANACIM, DGPRE), des centres de recherche (LPAOSF, UCAD, CSE, ISRA) et des décideurs afin de mieux utiliser les informations disponibles sur le climat historique et futur pour planifier les stratégies d’adaptation à court et à long termes. Deuxièmement, il vise à adapter 

les politiques et les budgets consacrés à la résilience à long terme aux changements climatiques en intégrant l’adaptation dans les instruments de développement nationaux, locaux et sectoriels.

A termes, le projet permettra d’élaborer les PNA aux changements climatiques des secteurs de l’Agriculture, de la Santé, des Infrastructures et des Inondations.

Ce projet contribuera au développement du PNA du Sénégal, qui sera la feuille de route nationale qui encadre les politiques et projets en matière de changement climatique relativement à la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national.

En effet, de nombreux plans, politiques et projets de développement ne tiennent pas compte des changements climatiques en raison d’une prise de conscience insuffisante et d’un manque de clarté sur la façon de développer et d’intégrer efficacement les adaptations potentielles.

L’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans la planification sectorielle constitue une occasion majeure d’opérer des investissements plus résilients au climat.

Le projet entre ainsi dans sa deuxième année d’exécution et conformément aux exigences et à la programmation du FEM, une évaluation à mi-parcours est prévue pour un réajustement des stratégies de mise en œuvre pour un bon déroulement et l’atteinte des objectifs du projet.

C’est dans ce cadre que le PNUD recrute un consultant national pour mener l’évaluation à mi-parcours du projet PNA.

 Le projet est exécuté selon la modalité NEX. 


Duties and Responsibilities

RESPONSABILITES

C’est l’Unité mandatrice qui a la responsabilité principale de gérer l’évaluation à mi-parcours. L’Unité mandatrice de l’évaluation à mi-parcours du projet est l’Unité Environnement et Changement Climatique avec l’appui du PNUD-GEF.

L’Unité mandatrice passera un contrat avec le consultant.e.s et s’assurera que l’équipe chargée de l’évaluation  à mi-parcours disposera en temps utile des indemnités journalières et des facilités de voyage dans le pays. L’équipe de projet aura la responsabilité de prendre contact avec l’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours afin de lui fournir tous les documents nécessaires, de préparer les entretiens avec les parties prenantes, et d’organiser les visites sur le terrain.

Une équipe composée de deux consultant.e.s indépendant.e.s conduira l’évaluation à mi-parcours – un.e chef.fe d’équipe (ayant l’expérience des projets et des évaluations de projet PNUD-FEM) et un.e expert.e national.e environnementaliste. Les consultant.e.s ne peuvent pas avoir participé à la préparation, la formulation, et/ou la mise en œuvre du projet (y compris la rédaction du Document de projet) et ne devront pas avoir de conflit d’intérêts en relation avec les activités liées au projet. 

Les détails des livrables sont décrits ci-dessous. Tous les livrables seront soumis aux exigences de qualité du PNUD et devront être approuvés par l’unité mandatrice.

RESULTATS ATTENDUS

# / DOCUMENTS A PRODUIRE / DESCRIPTION / DELAIS / RESPONSABILITES

1 / Rapport d’initiation de l’évaluation à mi-parcours / L’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours précise ses objectifs et méthodes d’évaluation / Au plus tard 2 semaines avant la mission pour l’évaluation à mi-parcours / L’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours présente le rapport à l’Unité mandatrice, au MFB, au MEPC et à la direction du projet.

2 / Présentation / Premières conclusions / Fin de la mission pour l’évaluation à mi-parcours / L’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours présente les conclusions à l’Unité mandatrice, au MFB, au MEPC et à la direction du projet par l’équipe de consultance.

3 / Projet de Rapport final / Rapport complet (rédigé à l’aide des directives sur le contenu figurant à l’annexe B) avec les annexes / Dans les trois semaines suivant la mission pour l’examen à mi-parcours / Le projet de rapport sera envoyé à l’Unité mandatrice, au MFB, au MEPC l’Unité coordonnatrice du projet, et le point focal opérationnel du GEF.

4 / Rapport final / Rapport révisé avec les renvois détaillant comment il a été donné suite (ou non) aux commentaires reçus dans le rapport final d’examen à mi-parcours / Une semaine après la réception des commentaires du PNUD sur le projet de rapport / Le rapport final sera envoyé à l’Unité mandatrice, au MFB, au MEPC par l’équipe de consultance

Le rapport final d’évaluation à mi-parcours doit être rédigé en français.

La durée totale de l’examen à mi-parcours sera (24 jours) et n’excédera pas trois mois après le recrutement des consultants.

Les possibilités de visites sur place devraient être exposées dans le Rapport d’initiation.

METHODOLOGIE

L’évaluation à mi-parcours doit fournir des informations fondées sur des données factuelles crédibles, fiables et utiles. L’équipe chargée de l’évaluation examinera toutes les sources d’informations pertinentes, y compris les documents élaborés pendant la phase de préparation du projet(par exemple, Fiche d’identité du projet (FIP), Plan d’initiation du projet du PNUD, Politique de sauvegardes environnementales et sociales du PNUD, le Document de projet, les rapports de projets dont l’Examen annuel de projets/PIR, la révision des budgets du projet, les rapports d’enseignements tirés, les documents stratégiques et juridiques nationaux, et tout autre matériel que l’équipe juge utile pour étayer l’évaluation). L’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours examinera l’outil de suivi de référence du domaine d’intervention du GEF présenté au GEF avec l’approbation du responsable, et l’outil de suivi à mi-parcours du domaine d’intervention du GEF qui doit être complété avant le début de la mission sur le terrain, conduite pour l’évaluation à mi-parcours. L’évaluation sera faite selon des documents en annexes et les exigences du GEF.

L’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours doit suivre une approche collaborative et participative afin d’assurer une participation active de l’équipe du projet, des homologues gouvernementaux (le point focal opérationnel du GEF), des bureaux de pays du PNUD, des conseillers techniques régionaux PNUD-GEF, et autres parties prenantes principales.

La participation des parties prenantes est fondamentale à la conduite de l’évaluation à mi-parcours         avec succès. Cette participation doit consister en des entretiens avec les parties prenantes qui assument des responsabilités liées au projet, à savoir entre autres : la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés, les Divisions régionales de l’environnement et des établissements classés (DREEC) et les agences régionales de développement (ARD) des zones d’intervention du projet, les ministères sectoriels(MAER, MEA, MSAS, MITTD), ISRA, UCAD/ESP/LPAOSF, CSE, ANACIM, DGPRE, les responsables du COMNACC et des COMRECC, les organisations de la société civile (CNCR, CONGAD, ENDA energie etc.), et toute personne ou structure jugée utile pour l’évaluation. En outre, l’équipe chargée de l’évaluation à mi-parcours doit conduire des missions sur le terrain au Sénégal notamment dans les régions d’intervention du projet : Saint-Louis, Matam, Kaffrine, Kédougou et Ziguinchor.

Le rapport final d’évaluation à mi-parcours doit exposer en détails l’approche appliquée pour l’évaluation, en indiquant explicitement les raisons ayant motivé cette approche, les hypothèses de départ, les défis à relever, les points forts et les points faibles des méthodes et de l’approche appliquées pour l’évaluation.

Echelonnement de paiements 

- 10% du paiement après approbation du rapport d’initiation définitif d’évaluation à mi-parcours,

- 30% après la présentation du projet de rapport d’évaluation à mi-parcours,

-60% après la finalisation et la validation du rapport d’évaluation à mi-parcours.

Tous les livrables seront soumis aux exigences de qualité du PNUD et devront être approuvés par l’unité mandatrice et le comité de restreint qui sera mise en place.

 


Competencies

Intégrité et professionnalisme: expertise démontrée dans le domaine d’expertise et aptitude à faire preuve de jugement; degré élevé d'autonomie, d'initiative personnelle et d'aptitude de prise en charge; volonté d'accepter de larges responsabilités et capacité de travailler de manière indépendante selon les procédures établies dans un environnement politiquement sensible, tout en faisant preuve de discrétion, d'impartialité et de neutralité; capacité à gérer les informations de manière objective, précise et confidentielle; réactivité et orientation vers le client.

Travail d'équipe et respect de la diversité : capacité de fonctionner efficacement au-delà des frontières organisationnelles; aptitude à établir et à entretenir des partenariats efficaces et un fonctionnement harmonieux des relations dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec sensibilité et respect de la diversité et du sexe.

Communication: compétences interpersonnelles démontrées; bonne aptitude à la communication orale et écrite, notamment la capacité à préparer des rapports clairs et concis; capacité à mener des présentations, à articuler des positions de manière concise; capacité à formuler et à défendre des recommandations; aptitude à communiquer et à faire preuve d'empathie avec le personnel  (y compris le personnel national), le personnel militaire, les volontaires, les homologues et les interlocuteurs locaux issus d'horizons très divers; capacité à rester calme et à rester serviable envers le personnel, de manière objective, sans manifester d'intérêt personnel; capacité à transférer des informations et des connaissances à un large éventail de groupes différents.


Required Skills and Experience

Type de diplôme: 

  • Diplôme de Maîtrise en sciences sociales, évaluation, économie, gestion, ou autres secteurs étroitement liés.

Années d'expérience de travail : 

  • Expérience dans la collaboration avec le GEF idéalement sur les évaluations du GEF ;
  • Expérience professionnelle d’au moins 5 ans en évaluation de projet dans des secteurs techniques pertinents au PNA ;
  • Expérience récente dans les méthodologies d’évaluation de la gestion axée sur les résultats et l’évaluation participative ;
  • Compréhension avérée des questions liées au genre et au changement climatique ; expérience dans l’évaluation et l’analyse tenant compte du genre.
  • Expérience dans l’application d’indicateurs SMART de l’OCDE et dans le remaniement ou la validation des scénarios de départ ;
  • Expérience professionnelle au Sénégal ou en Afrique de l’Ouest 
  • Connaissance du français et de l’anglais nécessaire, et du wolof, un atout ;
  • Compétences en création de document de vulgarisation et de communication, un atout ;
  • Excellente aptitude à la communication et sensibilité culturelle ;
  • Compétences avérées en matière d’analyse ;
  • Expérience dans l’évaluation/la révision de projet dans le système des Nations Unies, un atout.

Langues : 

  • Connaissance du français et de l’anglais est un atout ;

CRITERES DE SELECTION :

CRITERES / POINTS

Expérience avec le GEF / 10 points

Expérience pertinente en évaluation sur des sujets en lien avec le projet / 40 points

Expérience avec le système des Nations Unies  / 10 points

Expérience au Sénégal ou dans la sous-région / 20 points

Capacités linguistiques en français, anglais (et wolof) / 5 points

Études pertinentes (maîtrise en sciences sociales, évaluation, économie, gestion, ou autres secteurs étroitement liés) / 15 points

Les dossiers de soumission comprennent un curriculum vitae (CV) détaillé, , une offre technique et une offre financière. 

Seules les candidatures ayant obtenu une note technique au moins égale à 70 points sur le total des 100 points seront retenus pour une analyse financière. La méthode d’évaluation qui sera utilisée est celle du meilleur rapport qualité/prix (score combiné)
Les offres seront évaluées selon une méthode qui associe plusieurs évaluations – la formation et l’expérience dans des fonctions similaires compteront pour 70 pour cent et le tarif proposé comptera pour 30 pour cent de l’évaluation totale.

Le consultant sera rémunéré sur la base de la proposition finale acceptée et des règles et règlements des Nations Unies. Les paiements seront effectués après achèvement et / ou soumission satisfaisante des résultats attendus.
Les candidats sont invités à postuler en ligne à l’adresse suivante : http://jobs.undp.org, au plus tard le 16 Avril 2021.

NB : Le système ne permettant pas de joindre plusieurs fichiers à la fois, l’offre technique et l’offre financière devront être envoyées à l’adresse suivante: senegal.procurement@undp.org



If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact erecruit.helpdesk@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme