Chargé/e de renforcement et d’appui institutionnel de l’instance nationale de lutte contre la corruption


Lieu : Tunis, TUNISIE
Date limite de candidature :11-Nov-14 (Minuit New York, États-Unis)
Type de contrat :Service Contract
Niveau du poste :SC-8
Langues requises :
Arabe   Anglais   Français  
Date de commencement :
(date à laquelle le candidat sélectionné doit commencer)
01-Jan-2015
Durée du contrat initial6 Mois renouvelables

Le PNUD s’engage à recruter un personnel divers en termes de genre, de nationalité et de culture. Nous encourageons de même les personnes issues des minorités ethniques, des communautés autochtones ou handicapées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.

Le PNUD ne tolère pas l’exploitation et / ou les atteintes sexuelles, ni aucune forme de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, et / ou toutes formes de discrimination. Tous/tes les candidats/tes selectectionnes /ées devront ainsi se soumettre à de rigoureuses vérifications relatives aux références fournies ainsi qu’à leurs antécédents.


Historique

La Tunisie est aujourd’hui résolument engagée dans la mise en œuvre d’une série de réformes et de projets décisifs tant sur le plan démocratique et institutionnel que sur le plan économique et social à même d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement d’ici l’an 2015. Dans le contexte qui prévaut après la révolution du 14 Janvier 2011, la corruption est l'un des principaux défis qui peut miner les efforts de croissance et mettre en péril l'aspiration du peuple tunisien à la démocratie et au développement.  

Il s’agira de répondre ainsi à une priorité nationale de la transition démocratique en Tunisie mais aussi à l’engagement de la Tunisie dans le cadre de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC). C’est en application des dispositions de l’article 6 et du décret-loi 2011-120 du 14 novembre 2011 que l’Instance Nationale de la Lutte Contre la Corruption (INLUCC) a été créée.

L’INLUCC se présente ainsi comme une instance indépendante et qui se veut être moteur et acteur de référence dans la lutte contre la corruption. Sa mission principale constitue à prévenir, détecter et investiguer, en toute indépendance, sur les cas de corruption dans les secteurs public et privé et les transmettre aux autorités compétentes. Elle répondra ainsi à l'une des premières revendications de la révolution tunisienne et œuvrera à obtenir la confiance du peuple tout en étant redevable auprès du pouvoir législatif (Assemblée Nationale Constituante -ANC).

A partir de ce mandat, un plan stratégique a été enclenché, avec l’appui du projet « Appui à l’établissement d’un Systeme Nationale d’Intégrité en Tunisie (SNI) du PNUD», et adopté par l’INLUCC, qui vise principalement quatre axes stratégiques : (i) le positionnement et  l’indépendance de l’INLUCC, (ii) le développement des activités de lutte contre la corruption, (iii) la communication et partenariats, et (iv) le renforcement des capacités et mobilisation des moyens.

C’est dans ce cadre que l’INLUCC vise à développer un plan d’action afin de concrétiser la démarche et permettre la mise en place du plan stratégique. Il a été convenu de recruter un Chargé/e de renforcement institutionnel au sein de l’équipe « Appui à l’établissement d’un Système National d’Intégrité en Tunisie (SNI) afin de coordonner et assurer l’appui du projet à l’INLUCC, notamment pour l’élaboration d’un plan d’action détaillé (basé sur le Plan Stratégique validé) et dans sa mise en œuvre.


Devoirs et responsabilités

Le/a Chargé/de de renforcement et appui institutionnel de l’INLUCC sera responsable pour la composante du projet appui/renforcement de l’INLUCC, qui comprend notamment l‘élaboration et la mise en œuvre du Plan Stratégique/ d’Action de l’INLUCC. Il/ elle effectuera de façon spécifique sa mission tout en appliquant les procédures du PNUD en ce qui concerne les normes, les délais et la qualité technique des analyses et rapports de suivi.

Sous la supervision de la Conseillère Technique Principal (CTP), il/elle assurera les fonctions suivantes:

  • Accompagner l’INLUCC dans la mise en œuvre des activités de l’INUCC telles que validées dans le plan stratégique et plan d’action;
  • Fournir un appui-conseil notamment à travers des analyses, notes et contributions techniques, y compris une analyse des leçons apprises d’autres pays;
  • Elaborer les Termes de Référence (TdR) des consultants nationaux et internationaux et des prestataires de services;
  • Coordonner, appuyer et assurer le suivi et contrôle de qualité des missions des consultant ;
  • Contribuer à l’élaboration des rapports descriptifs, narratifs, analytiques, et notes de synthèse requis sur toutes les activités en lien avec le projet et à la demande de la CTP;
  • Identifier et capitaliser les leçons apprises;
  • Participer à la valorisation et à la capitalisation des activités;
  • Travailler en étroite collaboration avec les partenaires sur la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités;
  • Renforcer les partenariats avec les acteurs nationaux et les acteurs de coopération internationale intervenants ainsi que la coordination entre les bailleurs de fonds qui l’appuient l’INLUCC;
  • Accomplir toute autre activité dans le cadre de la mission, à la demande de la Conseillère Technique Principale (CTP);
  • Il (elle) sera recruté(e) pour une période de six (6) mois (renouvelable);
  • Il (elle) sera basé(e) au siège de l’Instance Nationale de la Lutte Contre la Corruption (INLUCC) avec l’équipe SNI.


Compétences

Le/la candidat(e) doit remplir les conditions suivantes :

Aptitude à planifier et à organiser

  • Le/la candidat(e) définit clairement des buts, hiérarchise les activités et tâches prioritaires et prévoit suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien. Il/elle tient compte des risques et des imprévus dans la planification et suit de près l’exécution des plans.

Esprit d’équipe

  • Le/la candidat(e) collabore avec ses collègues au sein de l’équipe SNI afin d’atteindre les objectifs de la mission. Il/elle sollicite les apports des autres et est prêt(e) à apprendre d’eux. Il/elle fait passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ;

Aptitude à la communication

  • Le/la candidat(e) s’exprime avec clarté et efficacité, à l’oral comme à l’écrit, en français et en arabe;
  • Il/elle a l’esprit de synthèse et de bonnes capacités de recherche. Il/elle est à l’écoute des autres, s’efforce de bien les comprendre et sait réagir de façon appropriée. Il/elle n’hésite pas à demander des éclaircissements et se montre ouvert au dialogue ;

Valeurs de base:

  • Intégrité;
  • Professionnalisme;
  • Respect pour la diversité.


Qualifications et expériences requises

Education:

  • Master en sciences politiques, sciences sociales, politiques de développement, économiste ou un domaine annexe.

Expérience:

  • Avoir un minimum de 5 ans d’expérience professionnelle en matière de gouvernance publique, une expérience dans la gestion de projet serait un atout ;
  • Bonne connaissance de la thématique de la lutte contre la corruption ;
  • Bonne connaissance de l’environnement social, politique et économique et de l’administration publique en Tunisie.

Langage Requis:

  • Posséder des capacités de communication orale et écrite excellentes en langues arabe et française. Une bonne connaissance de l’anglais serait un atout.


Soumission:

l est indispensable que les candidatures envoyées précisent la date de début et de fin de chaque expérience (jj/mm/aaaa), les fonctions exactes occupées, le nom des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé et le diplôme universitaire (établissement, nature, niveau);

Il est fortement  encouragé d'envoyer votre candidature sous  format PNUD à savoir le  Personal History Form (P11) pour service contract que vous pouvez télécharger directement à partir de ce lien http://www.tn.undp.org/content/tunisia/fr/home/operations/jobs.html.



Si vous éprouvez des difficultés avec les candidatures en ligne, merci de contacter le eRecruit Helpdesk

© 2016 Programme des Nations Unies pour le développement