APPEL A CANDIDATURES : LISTE AGREEE D’EXPERTS EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION


Location : Varie : A domicile, au siège, dans les centres régionaux ou dans les bureaux pays
Application Deadline :31-Oct-11 (Midnight New York, USA)
Type of Contract :Individual Contract
Post Level :International Consultant
Languages Required :
English   French  
Expected Duration of Assignment :Varie de quelques jours à plusieurs mois

Background

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) constitue le réseau de développement des Nations Unies, chargé d’encourager le changement et de mettre à la disposition des pays les connaissances, l’expérience et les ressources qui doivent permettre à leurs populations d’accéder à de meilleures conditions de vie. Le PNUD appuie plus de 132 pays à travers le monde dans les domaines de la réduction de la pauvreté, de la gouvernance démocratique, de l’environnement et de l’énergie, du développement des capacités, du Genre, de la lutte contre le VIH/SIDA, de la prévention des crises et du relèvement. Le Bureau des politiques de développement (BPD) est la structure chargé de l’élaboration des politiques au sein du PNUD. Il joue un rôle essentiel en aidant les bureaux dans les pays à accélérer le développement humain à travers les programmes et les initiatives du PNUD.

Le réseau de Pratique sur la gouvernance démocratique est la plus grande communauté de pratique du PNUD/BPD. Elle contribue à la construction d’états efficaces et capables, responsables et transparents. Les principaux champs de travail sont organisés autour de 3 principaux axes thématiques: La Participation inclusive, Les institutions publiques réactives, et Les normes et principes internationaux.

  • Le groupe thématique de la participation inclusive soutient les initiatives d’élargissement des opportunités d’engagement citoyen, en particulier pour les pauvres, les femmes, les jeunes, les peuples autochtones et les autres groupes marginalisés, à travers différents canaux d’interaction avec l’état aux niveaux national, régional et local.
  • Le groupe thématique des institutions réactives promeut le développement d’une capacité institutionnelle et de la responsabilité dans les domaines de l’accès à la justice, de l’Etat de droit et de la sécurité, de l’administration publique et de la gouvernance locale aux niveaux national, régional et local, afin que les institutions en place obéissent aux besoins, priorités et intérêts de tous. Dans les programmes, la priorité est accordée au renforcement des mécanismes de réactivité et de responsabilité publique vis-à-vis des problèmes et des intérêts des pauvres, des femmes et des autres groupes vulnérables ou exclus.
  • Le groupe thématique des normes et principes internationaux encourage l’intégration des principes, politiques, pratiques et stratégies des Nations Unies (en matière de droits de l’homme, de lutte contre la corruption et de genre) à l’intérieur et à l’extérieur de la famille des Nations Unies.

La lutte contre la corruption est devenue l’une des principales composantes du travail qu’effectue le PNUD en matière de gouvernance démocratique. Ancré dans l’effort plus général de réforme de l’administration publique, la contribution du PNUD à la lutte contre la corruption est le reflet de la nouvelle exigence d’efficacité de la gouvernance au-delà des limites classiques de l’appui au secteur public. Le but est de parvenir à installer des administrations publiques réactives, transparentes et responsables. Il s’agit aussi de faciliter la participation des citoyens à la prise des décisions qui influent sur leur vie, d’exiger l’intégrité des agents publics et des transactions commerciales ainsi que de réduire la pauvreté en combattant la corruption.

 

La corruption existe dans tous les pays, qu’ils soient riches ou pauvres. Elle se présente sous différentes formes et son ampleur diffère d’un endroit à l’autre. Mais tout concourt à montrer qu’elle affecte les pauvres de manière disproportionnée et qu’elle entrave les efforts de réalisation des objectifs du millénaire pour le développement et le développement humain en réduisant l’accès aux services et en détournant des ressources destinées à l’investissement dans les infrastructures, les institutions et les services sociaux. C’est pour ces raisons que le PNUD considère que la corruption constitue un déficit de gouvernance. Elle résulte du mauvais fonctionnement des institutions de l’état et de la gouvernance démocratique qui est le processus par lequel un environnement favorable à des politiques inclusives et réactives et à une réelle efficacité du service public est créé de manière durable.

Ainsi, le PNUD a été un fournisseur majeur de services de lutte contre la corruption pour les pays partenaires à travers un appui aux politiques, l’amélioration des capacités en son propre sein et dans les pays à travers des initiatives et programmes de formation régionaux, par la mise en place et le renforcement de réseaux et de plateformes de services régionaux, l’accroissement de la connaissance et du niveau d’information et l’amélioration de la coordination et de la coopération avec les partenaires internes et externes.

En s’appuyant sur l’appui au renforcement des capacités des institutions de lutte contre la corruption, le renforcement du rôle de surveillance de la société civile et des media et la formation des agents du PNUD et de leurs partenaires nationaux à la programmation anti-corruption, le PNUD a continué à jouer un rôle moteur dans de nouvelles problématiques telles que l’intégration de la lutte contre la corruption dans divers secteurs (éducation, santé, eau) et dans divers autres processus de développement, notamment le Cadre d’accélération des OMD et les plans cadres des Nations Unies pour l'aide au développement (UNDAF). Le PNUD appuie l’examen et la mise en œuvre de la CNUCC, l’atténuation des risques de corruption dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, le renforcement des moyens de lutte  dans les contextes de sortie de crise et de relèvement, le renforcement des capacités de gestion de la connaissance en matière de corruption ainsi que les capacités et les réseaux régionaux de conseil. Il se sert de sa thématique mondiale de la lutte contre la corruption pour l’efficacité du développement (PACDE) comme vecteur pour renforcer les capacités des institutions, des systèmes et des processus au niveau national à travers des services d’appui et d’assistance technique dans 40 pays au moins.


Avec le nombre croissant de pays signant la Convention des Nations Unies contre la Corruption (UNCAC), la demande en assistance technique et en appui à l’élaboration de politiques anti-corruption s’est considérablement accrue. Cela a amené le PNUD à adapter ses priorités en matière de lutte contre la corruption en s’appuyant sur la CNUCC en tant que cadre pour la gouvernance et le développement dans le cadre de son mandat de réduction de la pauvreté, de réalisation des OMD et de promotion du développement durable.

 

Afin de répondre à cette demande, nous recherchons des personnes hautement qualifiées spécialisées dans le conseil sur les politiques, la rédaction de textes juridiques, la gestion de programmes et le développement des capacités et dans les domaines suivants :

·         Responsabilité, transparence et intégrité

·         Mesure de la corruption

·         Programmation anti-corruption

·         Stratégies et processus de lutte contre la corruption

·         Institutions de lutte contre la corruption

·         CNUCC



Duties and Responsibilities

Parmi les tâches qui peuvent être confiées à un consultant, on peut citer :

  • Formuler, mettre en œuvre, suivre et évaluer les stratégies, politiques et programmes de lutte contre la corruption à travers des processus de consultation participatifs à large assise et à plusieurs intervenants.   Renforcement des capacités des pouvoirs publics en particulier les organismes de contrôle et de surveillance, ce qui inclut les commissions indépendantes  de lutte contre la corruption.
  • Améliorer les capacités des organisations de la société civile et des médias à participer efficacement aux programmes nationaux et locaux de réforme anti-corruption en tant que partenaires à égalité avec les autorités
  • Répondre aux besoins nationaux en matière de ratification et de mise en œuvre de la convention CNUCC contre la corruption ainsi que de plaidoyer et de développement des capacités des partenaires nationaux à réagir efficacement à la Convention.
  • Favoriser les processus d’évaluation de la CNUCC et les processus d’évaluation de la gouvernance y afférents.
  • Elaborer des produits du savoir y relatifs visant à intégrer systématiquement les questions de responsabilité, transparence et  d’intégrité dans l’éventail complet des activités au niveau mondial, régional et national. 


Competencies

  • Intégrité conforme aux valeurs et aux normes éthiques en vigueur dans le système des Nations Unies ;
  • Sensibilité et capacité à s’adapter à la culture, au genre, à la religion à la nationalité et à l’âge
  • Capacité à travailler en équipe
  • Bonnes aptitudes de communication et de relations interpersonnelles, et sens de la diplomatie  
  • Ouverture au changement et capacité à recevoir et à intégrer les remarques;
  • Capacité à travailler sous la pression et les situations de stress ;
  • Capacité à gérer les charges de travail avec un minimum d’encadrement
  • Fortes capacités d'analyse, d'écriture, et de rédaction de rapports ;


Required Skills and Experience

Education: Diplôme de maîtrise (ou doctorat) dans un domaine lié à la gouvernance (ou expérience professionnelle équivalente), notamment : Droit, économie,  administration publique, études du développement, gestion des affaires, politiques publiques, sciences sociales, sciences politiques, relations internationales.

 

Langues: La maîtrise de l’anglais écrit et parlé est obligatoire.

Une connaissance pratique du russe de l’espagnol du portugais ou de l’arabe serait un atout

 

Compétences informatiques : Bonne connaissance des Technologies Informatiques et capacité à travailler avec les applications et outils en ligne ;

 

Expérience:

  • Au moins 10 ans d’expérience professionnelle avérée et 7 ans au moins d’expérience dans le domaine de la lutte contre la corruption. 
  • Connaissance et expérience en développement international, gouvernance et programmation anti-corruption et formulation de politiques.
  • Connaissance de la programmation anti-corruption
  • Connaissance et expérience des instruments internationaux relatifs à la corruption, en particulier la CNUCC.
  • Expérience en rédaction de produits d’information conviviaux tels que des ouvrages, articles de fond, boites à outils, guides, méthodologies, documents analytiques, documents et notes de politique, document de projet/programme, études de référence, études documentaires, études comparatives, etc. 
  • Expérience en gestion d’interventions post-conflit.
  • Connaissance en appui à la gouvernance de haut niveau, aux capacités et à la communication publique.

Processus d’évaluation

  • Les candidats seront jugés sur la base des qualifications et des compétences précisées ci-dessus :
  • Les candidats présélectionnés seront  invités à participer à un entretien et/ou une évaluation.
  • Les références des candidats – notamment les anciens employeurs – seront vérifiés et confirmés ;
  • Les candidats retenus seront invités à créer un profil dans le répertoire à partir duquel ils pourront être contactés pour des missions selon les besoins.

Dispositions contractuelles

Les candidats sélectionnés seront inscrits dans le Répertoire des experts agréés en gouvernance démocratique du PNUD pour une période de 2 ans. L’inscription d’experts sur cette liste ne garantit pas un contrat avec le PNUD.

Lorsqu’une requête de services se présente, le service/unité concerné doit :

  • Contacter le gestionnaire du répertoire ou procéder à des recherches dans le répertoire pour sélectionner au moins trois experts qualifiés ;
  • Envoyer l’appel à manifestation d’intérêt et les termes de référence de la mission aux experts sélectionnés en leur demandant de confirmer leur disponibilité et de soumettre une proposition financière pour la mission dans un délai de 3 à 5 jours ouvrés ;
  • Examiner les candidatures et les propositions financières et
  • Sélectionner un expert pour la mission sur la base de l’approche du meilleur rapport coût-utilité ;
  • Envoyer un contrat individuel à l’expert ;
  • Informer le gestionnaire du répertoire de la décision ainsi que de la durée du contrat de l’expert ;
  • Soumettre une évaluation de l’expert au gestionnaire du répertoire une fois la mission effectuée et avant le règlement final de l’enveloppe financière convenue.

Le service contractant fournira au consultant un document portant les Termes de référence indiquant les tâches associées à chaque mission et lui fera parvenir un contrat individuel (CI) qui stipulera la durée de la mission ainsi que la fréquence et les modalités de paiement.

Les conditions d’une mission particulière peuvent être négociées. 

Paiement

Le(s) paiement(s) seront effectués après attestation par le PNUD que les tâches concernées ont été effectuées telles que stipulées dans le contrat, de manière satisfaisante, et que les résultats attendus ont été réalisés à la date indiquée, s’il y en a une.

Veuillez noter que le service contractant doit soumettre l’évaluation de l’expert avant que la dernière tranche du paiement relatif au contrat ne soit effectuée.

Procédure de dépôt des candidatures

Cet appel à candidature s’adresse spécifiquement aux Experts en gouvernance locale et en développement local. Il est conseillé aux candidats intéressés d’examiner soigneusement ces termes de référence et de s’assurer de bien satisfaire aux exigences décrites ci-dessus et d’avoir les qualifications demandées.

Les experts peuvent postuler à plusieurs répertoires. Les candidats intéressés par une inscription sur d’autres répertoires thématiques devront soumettre une demande distincte pour chacun de ces répertoires, selon les appels à candidatures pour ces domaines thématiques.

Les candidats peuvent soumettre leur dossier dans la langue de travail qu’ils préfèrent (Anglais, Espagnol, Français).

Toutes les annonces du répertoire d’experts agréés de la gouvernance démocratique sont accessibles ci-dessous en Anglais, Espagnol et Français).

  1. Appel à candidature: liste agréée d’experts en Lutte Contre la Corruption (English |Français | Español)
  2. Appel à candidature : liste agréée d’experts en matière d’Engagement des Citoyens et Société Civile (English |Français | Español)
  3. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Systèmes et Processus Electoraux (English |Français | Español)
  4. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Evaluation de la Gouvernance (English |Français | Español)
  5. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Droits de l’Homme (English |Français | Español)
  6. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Gouvernance Locale et Développement Local (English |Français | Español)
  7. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Analyse de l’Economie Politique (AEP) (English |Français | Español)
  8. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Administration Publique (English |Français | Español)
  9. Appel à candidature : liste agréée d’experts en Etat de Droit, Accès a la Justice, Sécurité et Démarginalisation par le Droit (English |Français | Español)

Les dossiers de candidature (pour chaque répertoire) doivent contenir :

  • Une lettre de présentation brève, indiquant clairement le(s) domaine(s) d’intérêt et d’expertise auxquels le candidat postule. Veuillez coller la lettre dans la partie « Curriculum Vitae et Motivation » du formulaire électronique de candidature.
  • Un formulaire P11 / UN Personal History Form actualisé, dûment rempli et signé en Anglais, Espagnol et Français (le formulaire peut être téléchargé à l’adresse suivante www.sas.undp.org/documents/p11_personal_history_form.doc); veuillez télécharger le P11 plutôt que votre CV.
  • Les coordonnées de 3 personnes de référence. Veuillez noter que vos employeurs précédents sont susceptibles d’être contactés.
  • Les dossiers incomplets ne seront pas examinés. Veuillez-vous assurer de fournir tous les documents requis.
  • Tous les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site internet du PNUD.
  • N’envoyez pas vos CVs et autres documents au PNUD. Tous les candidats doivent soumettre leur demande en ligne.
  • La date limite pour le dépôt des candidatures est fixée au 31 octobre 2011.

Cet appel à candidatures n’est relatif à aucune autre liste d’experts du PNUD ou autre recrutement au PNUD.

Vous pouvez envoyer un courriel à dgg@undp.org pour toutes questions ou clarifications.

 Les femmes et les membres des minorités sociales ayant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.

En raison du nombre élevé de candidatures que nous recevons, seuls les candidats retenus seront informés du résultat ou de l’avancement du processus de sélection.



UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.


If you are experiencing difficulties with online job applications, please contact jobs.help@undp.org.

© 2016 United Nations Development Programme